Ford Vertrek : premier de cordée
habillage
banniere_haut

Ford Vertrek : premier de cordée

Concept révélé aujourd'hui au salon de Detroit, le Ford Vertrek annonce un nouveau véhicule de loisirs. Il remplacera à la fois l'Escape commercialisé outre atlantique et le Kuga vendu en Europe. Une stratégie mondiale avec moins de modèles dans la gamme...

Publié le Mis à jour le

Nouvelle stratégie pour Ford qui remplace deux modèles existants par un seul véhicule inédit dont la vocation est désormais mondiale.

Ainsi, fini les carrières parallèles de l’américain Escape (4,43 m) et de l’européen Kuga (4,44 m).

Place à un futur modèle dont la version de série, commercialisée en Europe, en Asie et en Amérique à l’horizon 2012, offrira un style et un format (4,53 m) très proche de ceux proposés par le concept car Vertrek.


Bâti sur la plate-forme C, sur laquelle repose déjà les Focus et le C-Max, le Vertrek dispose d’un empattement (la distance entre les essieux) majoré d’une dizaine de centimètres soit 2,79 m afin d’offrir suffisamment d’espace aux passagers ainsi qu’aux bagages.


Le coffre devrait, dixit Ford, accroitre son volume de 20% par rapport à celui d’un Kuga, soit selon nos estimations de 490 à 1 680 litres environ.

Si le concept Vertrek offre un habitacle à quatre sièges indépendants,  la version de série se conformera néanmoins à une architecture classique à cinq places.


En outre, aucune version à sept places n’est annoncée. Cette capacité d’accueil restera l’apanage du monospace Grand C-Max, lequel fait également son apparition sur le sol américain à Detroit.

Sur le plan cosmétique, le Vertrek prolonge l’esprit insufflé par la nouvelle Focus, le Kinétic design est agressif à souhait et confère à l’auto beaucoup de dynamisme.


Un bouclier est largement ouvert par une forme en trapèze scindé en trois, laquelle donne l’impression que le Vertrek va dévorer le bitume. Une impression qui sera sans doute corroborée par un comportement routier sportif dans la lignée de celui du Kuga.

Un trait d’esprit que l’on retrouve également à l’intérieur, avec une planche de bord traitée dans l’esprit des dernières réalisations maison (Fiesta et Focus).

Sous le capot, la version de série du Vertrek accueillera un bloc à essence 1.6 EcoBoost fort de 150 ch doté d’un système Stop&Start, et d’un moteur diesel 2.0 TDCi  décliné en deux versions de 140 et 163 ch.
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
leeloo59839 Le 11/01/2011 - 10:35
Un seul mot : MAGNIFIQUE, surtout l'intérieur ! PS : "Vertrek" en Néerlandais signifie "Départ"... Oui c'est de bon augure !
Voir tous les commentaires (1)