Foxconn. Le fabricant d'électronique présente ses premières voitures

voir les photos
Foxtron Model E feux avant
Foxconn dévoile ses premières voitures.

Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn a dévoilé ses trois premiers véhicules électriques dont une berline et un SUV. L'entreprise mise sur des partenariats pour développer son activité automobile à l'international et s'est notamment associée à Stellantis pour concevoir des cockpits connectés.

Un an après l’annonce d’une plate-forme modulaire pour véhicules électriques, Foxconn se lance concrètement dans l’automobile avec la présentation de trois véhicules. L’entreprise taïwanaise est l’un des plus grands fournisseurs mondiaux de composants électroniques et assure la fabrication d’appareils pour plusieurs marques dont notamment Apple. La berline, le SUV et le bus tout juste dévoilés sont badgés Foxtron, du nom de la coentreprise de Foxconn avec le constructeur automobile taïwanais Yulon Motor.
 

Une berline dessinée par Pininfarina

Foxtron Model E intérieur
L'intérieur de la Foxtron Model E.

Le porte-étendard de l’arrivée de Foxconn dans l’automobile est une berline électrique baptisée Model E. Le design de celle-ci a été réalisé en collaboration avec le studio italien Pininfarina. On retrouve néanmoins les codes esthétiques actuels de nombreux constructeurs avec des feux fins, horizontaux et liés par un jonc lumineux, une haute ceinture de caisse, des surfaces presque planes et des arêtes marquées. L’habitacle se révèle cossu et épuré avec une planche de bord dont le revêtement noir se poursuit sur les contreportes pour contraster avec la sellerie blanche, et une instrumentation regroupée sur la large double dalle qui fait face au conducteur.

La voiture se veut haut de gamme et pensée pour les affaires, grâce notamment à ses fenêtres arrière « intelligentes » pouvant se transformer en écrans, et à une connexion automatique du système multimédia embarqué avec les appareils mobiles des utilisateurs. L’ouverture des portes par reconnaissance faciale est également au menu. Sans révéler la fiche technique de la Model E, Foxconn promet une puissance d’environ 750 ch permettant d’expédier le 0 à 100 km/h en seulement 2,8 s ainsi qu’une autonomie de 750 km, de quoi se positionner théoriquement face aux Tesla Model S et Porsche Taycan les plus performantes.

Foxtron Model E présentation
La Model E est une berline électrique haut de gamme.
Foxtron Model E studio
Feux liés, profil fastback... le design suit les tendances du moment.


Un SUV nommé Model C

L’autre voiture présentée par Foxconn est, évidemment, un SUV électrique. Baptisé Model C, il mesure 4,64 m de long dont 2,86 m d’empattement et peut embarquer sept personnes. Son design reprend les codes de la Model E. Le constructeur promet un espace intérieur et un volume de chargement généreux grâce notamment à la compacité du groupe motopropulseur. Ce dernier n’est, là encore, pas détaillé, mais les concepteurs du véhicule annoncent un chrono de 3,8 s pour passer de 0 à 100 km/h et une autonomie de 700 km aidée par un coefficient de traînée aérodynamique de 0,27. Foxconn mise sur un prix de vente comparable à celui d’un modèle thermique équivalent.

Foxtron Model C présentation
Le Foxtron Model C est un SUV électrique à sept places.


Les projets auto multiples de Foxconn

Foxconn chercherait actuellement des partenaires pour produire ses voitures sur plusieurs continents. La firme a récemment acquis l’usine de la start-up américaine Lordstown Motors aux États-Unis où elle s’est associée à Fisker, et envisagerait de coopérer « indirectement » avec des constructeurs allemands en Europe. Ces projets restent toutefois à préciser. Par ailleurs, Foxconn et le groupe Stellantis ont récemment monté la coentreprise Mobile Drive spécialisée dans la conception et la production de « cockpits connectés » pour l’automobile.

Sources : Foxconn, Pininfarina, Automotive News Europe

Partager cet article
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (2)
sprinteur

On appréciera le clin d'oeil à la fois à Tesla et à Mercedes avec les noms "Model E" et "Model C". Pour ce qui est des "cockpits connectés" (les tableaux de bord ça faisait trop vieillot?) en collaboration avec Stellantis, les concevoir c'est bien, mais les livrer ça serait mieux, combien de clients se sont vu proposer une remise en échange de l'abandon de l'option "i-cockpit"?

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
402 315 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !