GTO Engineering Squalo (2023). Une nouveauté aux airs de Ferrari 250
habillage
banniere_haut

GTO Engineering Squalo (2023). Une nouveauté aux airs de Ferrari 250

Spécialiste de la restauration des voitures au Cheval Cabré, l'entreprise britannique GTO Engineering s'est lancée dans un projet ambitieux : le lancement d'une voiture inédite, en 2023. Mais cette nouveauté, baptisée Squalo, gardera un V12 et une carrosserie évoquant les Ferrari des années 1960.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le

Spécialisé dans la restauration et l'entretien des Ferrari, l'entreprise GTO Engineering a décidé de lancer sa propre voiture : la Squalo.

GTO Engineering

Passer de la restauration à la création : c'est le challenge que compte bien relever GTO Engineering. En novembre 2020, l'entreprise britannique, qui possède aussi une antenne à Los Angeles en Californie, avait annoncé son projet de lancer un tout nouveau véhicule. Il était alors connu sous un nom de code, Moderna, et accompagné de quelques illustrations alléchantes. Aujourd'hui, l'heure est à la révélation du design et du patronyme définitifs. Finalement, le modèle de production sera baptisée Squalo, alias "requin" en italien.  Un emploi de la langue de Dante qui coulait de source, et pas seulement parce que GTO Engineering est spécialiste des Ferrari depuis près de 20 ans. Le look évoque aussi fortement certaines créations du Cheval Cabré, à commencer par la mythique 250 GTO.

A LIRE. Ferrari Omologata. Un mariage de 812 Superfast et 250 GTO

Un V12 4-litres atmosphérique inédit

gto engineering squalo carrosserie
Prévue pour 2023, cette nouveauté britannique s'inspire clairement des productions Ferrari des années 1960.
GTO Engineering squalo moteur V12
Le V12 4-litres atmosphérique "maison" s'annonce comme une véritable œuvre d'art, avec ses trompettes d'admission.

On retrouve ainsi trois prises d'air à l'avant et des ouïes obliques sur les flancs, à la manière des branchies d'un squale. La poupe galbée s'inspire pour sa part davantage de la 250 SWB. Une autre création des années 1960 chère à l'artisan britannique, qui en avait dévoilé réplique quasi-parfaite l'an dernier. Seuls quelques éléments, comme les optiques à diodes et les jantes 18 pouces, viennent moderniser cette Squalo, bien dans l'esprit du mouvement restomod. La conception globale marie aussi le passé et le présent. La carrosserie en carbone repose ainsi sur un traditionnel châssis tubulaire en acier. Quant au moteur, associé à une boîte manuelle, c'est un majestueux V12 atmosphérique 4-litres à quatre arbres à cames, conçu spécifiquement pour l'occasion.

Un poids inférieur à la tonne

GTO Engineering prises d'air
Le nom de Squalo, alias "requin" en italien, fait vraisemblablement référence aux "branchies" qui ornent les flancs de ce coupé biplace.

La puissance et le poids de cette noble mécanique ne seront révélés que le mois prochain, mais l'objectif initial de rester sous la tonne demeure d'actualité. C'est 100 kg de moins qu'une Alpine A110, malgré le triple de cylindres ! Les pneus sont également en développement avec un grand manufacturier dont GTO Engineering ne révèle pas encore l'identité. Bref, même si le projet a déjà de quoi mettre l'eau à la bouche, il reste encore beaucoup de choses à découvrir et à peaufiner. L'entreprise britannique se laisse toutefois du temps, puisque les livraisons de sa Squalo ne sont pas prévues avant 2023.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours