Guide d'achat. Quel SUV hybride rechargeable choisir en 2021 ?

voir les photos
Guide d'achat SUV hybride rechargeable
Souvent réservée aux SUV très haut de gamme, la technologie hybride rechargeable commence à se démocratiser. L'occasion de passer en revue les nouveaux SUV plug-in hybrid urbains et compacts, et comparer leur prix, autonomie, agrément, et éligibilité (ou non) au bonus...

Souvent réservée aux SUV très haut de gamme, la technologie hybride rechargeable commence à se démocratiser. L'occasion de passer en revue les nouveaux SUV plug-in hybrid urbains et compacts, et comparer leur prix, autonomie, agrément, et éligibilité au bonus écologique...

Page 1Hybride rechargeable : bonus, usages, autonomie, offre... 

Volonté de rouler plus « vert », récent bonus de 2 000 € à l’achat (qui passera à 1 000 € dès le 1er juillet 2021), bornes de recharge publiques encore trop rares pour passer à la voiture 100 % électrique : c’est décidé, votre prochain achat automobile concernera un modèle hybride rechargeable. Une technologie lancée voilà plus d’une décennie, mais qui commence seulement à se généraliser sur les modèles compacts, berlines ou SUV.

Kia Niro hybride rechargeable et e-Niro
Le Kia Niro se décline en électrique, hybride ou hybride rechargeable

Puisqu’il existe près de 50 modèles plug-in hybrid au catalogue, notre guide d’achat se concentrera sur les SUV (plus branchés, sans mauvais jeu de mot), de l’urbain au compact : les modèles très haut de gamme s’adressent surtout aux chefs d’entreprise pour leurs avantages fiscaux (gros SUV de type Audi Q5, voire Audi Q7 et Porsche Cayenne), et ne peuvent d’ailleurs prétendre au bonus 2 000 € lorsqu’ils dépassent les 50 000 €. Avant de passer en revue ces différents modèles, revenons sur la technologie hybride rechargeable qui peut devenir idéale pour certains, inadaptée pour d’autres.
 

Comment ça marche ?

Comme détaillé dans notre article dédié, les modèles hybrides rechargeables allient un moteur thermique (le plus souvent essence, hormis Mercedes qui propose encore le diesel) à un moteur électrique relié à une batterie de 10 kWh minimum rechargeable sur secteur. De quoi permettre une conduite 100 % électrique pendant 40 km environ, ou d’atteindre 130 km/h sans réveiller le moteur thermique (avec leur batterie de 1 kWh, les hybrides excèdent rarement 50 km/h en électrique, sur 2 à 3 km maximum).

Interieur DS7 Crossback E-Tense 4x4
Mode Sport 3008 Hybrid

Contrairement à une idée reçue, une fois sa batterie déchargée, un hybride rechargeable continue de la régénérer au freinage et à la décélération : comme un hybride classique, il évolue alors en électrique jusqu’à 50 km/h environ mais n’autorise plus les mêmes valeurs de consommation… Dès lors ? Il est impératif de bien cerner son usage avant d’opter pour l’une ou l’autre technologie.
 

Pour quels usages ?

Vous parcourez 30 à 40 km par jour, et pouvez brancher votre voiture sur secteur à domicile ou au travail ? L’hybridation rechargeable est idéale : en ne roulant qu’en électrique ou presque, votre consommation de carburant sera proche du zéro. Si en revanche, vous parcourez beaucoup de kilomètres sur autoroute d’une traite, un diesel sera bien plus indiqué : poids élevé et petit réservoir grèvent la consommation comme l’autonomie une fois les batteries déchargées et, sans possibilité de se brancher sur borne rapide en courant continu (hormis Land Rover, Mercedes et Mitsubishi, tous les autres réclament au minimum 3 heures pour une charge complète), il est illusoire d’espérer ravitailler sa pile le temps d’une pause sandwich...

Recharge hybride
Temps de charge 3008 Hybrid

Pour le premier usage, il n’est même pas indispensable d’installer la fameuse Wallbox à domicile : sur prise domestique classique, une recharge complète n’excède jamais 8 heures, soit le temps d’une nuit ou d’une journée de travail. Précisons enfin qu’il reste bien plus économique de régénérer ses batteries sur secteur : la plupart des modèles peuvent aussi le faire en roulant dans un mode Charge dédié… qui fait hélas s’envoler la consommation d’essence en utilisant le moteur thermique comme générateur. A n’utiliser qu’en cas d’extrême nécessité, donc.
 

Bonus et avantages

Depuis juin 2020, les modèles hybrides rechargeables peuvent bénéficier d’un bonus de 2 000 €, sans conditions de reprise ni de ressource, s’ils n’excèdent pas 50 000 € à l’achat (prix facturé, avec options et/ou remise éventuelle) et si leur autonomie homologuée atteint 50 km minimum sur le cycle urbain. Cette dernière contrainte est remplie par la totalité des modèles présentés dans notre dossier, même si leur autonomie en cycle mixte est généralement située entre 40 et 50 km. La prime à la conversion est également plus avantageuse, mais les conditions d’obtention sont devenues plus strictes depuis le 3 août 2020.

Bonus hybride rechargeable

Les avantages fiscaux croissent encore en cas d’achat par une société, puisque les modèles hybrides rechargeables bénéficient d’une exonération à vie de TVS (Taxe sur les Véhicules de Société) s’ils n’excèdent pas 50 g de CO2/km, et d’un plafond légèrement d’amortissement supérieur (20 600 €, au lieu de 18 600 € pour une thermique voire 9 900 € si les rejets excèdent 165 g de CO2/km). Evoquons enfin la gratuité de la carte grise dans la plupart des régions et la possibilité, dans certaines agglomérations, de se recharger et stationner gratuitement sur les places dédiées aux modèles rechargeables.

 

Les SUV plug-in actuels et à venir

Comme évoqué en introduction, notre guide d’achat ne mentionne pas les SUV familiaux souvent premium (hormis le DS7 Crossback, du gabarit d’un BMW X3 30e mais dont le tarif s’approche davantage d’un X1), surtout acquis par des sociétés. Déjà bien garnie, l’offre de SUV compacts s’est nettement élargie en 2020 chez les SUV compacts généralistes (Ford Kuga, Jeep Compass, Kia X-Ceed, Toyota RAV4 PHEV, trio Citroën C5 Aircross/Opel Grandland X/Peugeot 3008), chez les premiums (BMW X1, Mercedes GLA, Volvo XC40), mais aussi chez les SUV urbains avec l’arrivée des Renault Captur E-Tech 160 et Jeep Renegade 4xe.

MG EHS
Le moins cher des SUV hybrides rechargeables n'est pas le plus compact. Bien au contraire...
recharge MG EHS
Venu de Chine, le nouveau MG EHS mesure 4,57 m de long et démarre à 31600 euros bonus déduit.

Le premier trimestre 2021 n'est pas moins garni en matière de nouveautés. Le chinois MG EHS fait la taille d'un DS7 Crossback mais se vend au prix d'un Renault Captur, le Mitsubishi Eclipse Cross viendra épauler le pionnier Outlander, et le Range Rover Evoque arrive avec une arme secrète : la possibilité de recharger sa batterie en courant continu (32 kW maxi), pour éventuellement rester sobre lors des longs trajets (80 % de la charge en 30 minutes, comme le Mercedes GLA). Retrouvez par ordre alphabétique notre sélection de SUV hybrides rechargeables commercialisés au 1er février 2021. Bonne découverte !

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
RPR33

@jejesap Avant l'hybride4 Peugeot il y a eu le système Toyota / lexus assez similaire comme sur le RX 400h sorti en 2005 qui possede la meme architecture que le 3008... mais avec un moteur essence à la place du diesel

beafred7

Les bonus sont sur les prix remisés... donc même à plus de 50 k€ au catalogue, bcp de véhicules peuvent y prétendre. Autre point pour les véhicules de société souvent loués sur 24 ou 36 mois : avoir, sur un SUV, une puissance de 150 à 200 cv en diesel, oblige souvent un malus assez élevé (1500 à 3000 €) et surtout une TVS qui s'envole très vite. Résultat, quand auparavant pour un budget donné on pouvait prétendre à des véhicules diesel de puissance convenable (sans malus et avec un TVS autour de 30 à 40 € par mois), les choisir dorénavant est impossible car il faut amortir un malus de 1500 à 3000 € sur 24 ou 36 mois et ajouter une TVS de plus de 100 € par mois... rédhibitoire ! Ex : Q3 Sportback 190 Quattro - Malus 1761 € ! et TVS 1085,5 € annuels soit 188,29 € à déduire de son budget...

Jejesap

Bonjour, je possède un 3008 hybrid4 de 2012, depuis 4 ans, tout options, acheté peu cher, 19000 e avec 18000 kms a un professionnel peugeot, profitant de la défiance du public des véhicules hybride a cet époque . Très contant de part son système hybride qui me permet de rouler en diesel et de descendre la conso moyen a 4.6l, de profiter si besoin a l'aide d'une molette de sélection, d'un mode tout électrique sur environ 4/5 km ,d'un 4x4 ou d' un mode sport avec une puissance cumulé de 200 ch. Même si ce modèle n'est plus fabriqué et remplacé par un moteur essence sur le nouveau 3008, je regrette fortement que les journalistes de l'automobile ne prennent pas en référence ou de base de comparaison ou tout simplement rappeler que c'est hybrid4 était précurseur et français.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën C5 Aircross
Recevez par e-mail toutes les infos de la DS DS 7
Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 3008
Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Captur