Guide d'achat. Toutes les Peugeot 308 à l'essai. Laquelle choisir ?
habillage
banniere_haut

Guide d'achat. Toutes les Peugeot 308 à l'essai. Laquelle choisir ?

La Peugeot 308 de troisième génération démarre sa carrière en ce mois d'octobre 2021 avec cinq finitions et cinq moteurs essence, diesel et hybride rechargeable. Pour savoir laquelle est faite pour vous, suivez le guide.

Publié le Mis à jour le

La Peugeot 308 de troisième génération démarre sa carrière en ce mois d'octobre 2021 avec cinq finitions et cinq moteurs essence, diesel et hybride rechargeable. Pour savoir laquelle est faite pour vous, suivez le guide.

Le succès de la Peugeot 308 de deuxième génération (2013-2021) a obligé Peugeot à se surpasser pour façonner une digne héritière. Afin d'être à la hauteur de sa mission et de vivre avec son époque, la nouvelle lionne montre les muscles grâce à un design puissant et elle change ses habitudes côté motorisations. Il reste un seul diesel à son catalogue (contre cinq au lancement du modèle précédent), l’essence est limitée à 130 ch, et l’hybride rechargeable entre en action avec deux versions. Pour être complet, ajoutons que la version électrique arrivera dans la gamme en 2023.

Allure plus athlétique et tout en muscles pour la Peugeot 308 2021.

Le changement physique de la nouvelle 308 s’accompagne de dimensions en hausse. La lionne prend ses aises avec une longueur portée à 4,36 m, soit une croissance de 11 cm. La version SW, lancée quelques semaines après la berline, s’étire elle aussi pour atteindre 4,64 m, soit 5 cm de plus. Son coffre émarge à 608 l, ce qui positionne la 308 Break comme la bonne alternative pour les familles qui se trouveront trop à l’étroit dans la berline.

La Peugeot 308 2021 marque un progrès important dans son habitacle avec un écran et une interface multimédia lui permettant de rattraper son retard sur la concurrence. On retrouve d’ailleurs ce nouvel aménagement parmi les points forts listés ci-dessous. En pages suivantes, vous trouverez le détail des équipements, notre avis sur les motorisations et notre choix.
 

Les points forts de la Peugeot 308

Son châssis efficace et confortable. La 308 est réputée pour son comportement routier, et le nouvel opus ne déçoit pas. En dépit d’un train avant un peu moins réactif que celui de l’ancien modèle, le dynamisme est bien au rendez-vous. Sur la base de la plate-forme EMP2 qui sert aussi aux nouvelles DS 4 et Opel Astra, la lionne ajoute un confort de roulement en progrès, ainsi qu'une insonorisation soignée.

Le plaisir de conduire demeure au volant de la nouvelle Peugeot 308.

Son interface multimédia. C’était son point faible, et la 308 corrige le tir avec brio. Sur la base d’un écran de 10 pouces qui progresse en qualité graphique et de touches sensitives personnalisables, la nouvelle interface i-Connect remet la Peugeot dans la course, notamment face à la Volkswagen Golf. Le système de la 308 se montre même plus intuitif à l’usage et il se double de la commande vocale intelligente OK Peugeot pour changer de radio, programmer une destination ou régler la climatisation.

Ses excellents sièges AGR. Le confort d’une voiture se juge surtout sur long parcours, et lors de notre premier essai sur 1 000 km nous avons applaudi la qualité des sièges certifiés AGR de la finition GT. Variété des réglages, densité de la mousse et ergonomie forment un ensemble confortable sur longue distance. Un très bon point. Précisons toutefois que ces sièges sont en option sur les finitions Allure, Allure Pack et GT.
 

Les points faibles de la Peugeot 308

La gamme réduite de moteurs thermiques. La 308 bascule vers l'électrification avec ses versions hybrides rechargeables. Et, contrairement à la concurrence, cette transition s'opère au détriment des moteurs à essence, qui se limitent à deux puissances (110 et 130 ch) sur la base du bloc trois cylindres 1.2. Si l'on désire plus de 130 ch, il faut cocher l’hybride rechargeable de 180 ch avec au passage un effort financier trop important ( 7 700 €) pour être rentabilisé par un particulier. De plus, coffre et réservoir perdent en capacité du fait de la présence de la batterie. Dommage que la 308 ne fasse pas comme la nouvelle DS 4, qui complète son offre essence avec les moteurs 1.6 PureTech de 180 et 225 ch.

Le compteur caché. Selon la morphologie et la position de conduite, on ne voit pas l’intégralité des compteurs, cachés par le haut du volant. Le débat dure chez Peugeot depuis la première 208, qui a inauguré le i-cockpit en 2012, mais cela n’a pas empêché le succès des modèles. La nouvelle 308 nous semble souffrir un peu plus de cette disposition en raison de l'affichage 3D qui impose de baisser la dalle numérique. Nous, nous avons été gênés, mais le mieux est de s’installer à bord en concession et de prendre le temps de régler sa position de conduite pour se faire son propre avis. 

Le dossier de banquette vertical et le coffre. La 308 a grandi (+ 11 cm), mais les centimètres ne se retrouvent ni dans l’habitacle ni dans le coffre, qui recule à 412 l de volume (– 8 l). Pour préserver la soute à bagages, Peugeot a même redressé le dossier de la banquette au détriment du confort postural.

 
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
VotrePseudo Le 12/10/2021 - 16:46
Donc la finition GT impose la boîte auto et le ticket d'entrée grimpe à 33.000 euros sans option. Et quasi 36.000 euros avec une peinture plus belle, un toit pano et l'accès mains libres. Tout ça pour une 130ch au comportement devenu pépère. Ma foi.
Paulo56 Le 10/10/2021 - 10:25
Elle n'est vraiment pas belle cette new 308 :(
Voir tous les commentaires (2)