Hiver : bien s'équiper en chaînes pour rouler sur la neige
habillage
banniere_haut

Hiver : bien s'équiper en chaînes pour rouler sur la neige

En région montagneuse, il y a un élément à ne pas négliger pour arriver à bon port : les chaînes à neige. De la chaîne « premier prix » à celle « à tension automatique » en passant par les chaussettes au « montage facile », L'argus a mené ses tests.

Publié le Mis à jour le

T.Antoine/ACE-Team

Après 6 heures de route le but est enfin proche : la station de ski. Mais la neige a tapissé la route et les chaînes sont obligatoires pour parcourir les 10 kilomètres restants. Peu de visibilité, froid, neige, ce premier montage risque de devenir un calvaire.

A lire. Pourquoi il est important d'équiper son véhicule de pneus hiver
 

Montage fastidieux

Nos tests ont révélé que la chaîne à neige n’est pas un produit simple, à l’achat et au montage. Les bas de gamme sont souvent fastidieux à monter et les haut de gamme plus faciles, mais les prix peuvent être multipliés par cinq ! Le nombre de maillons, la technologie employée et le positionnement des marques expliquent cette différence.
 

Produits adaptés

Les spécialistes comme Thule, Pewag, ou encore Weissenfiels, recherchent de nouveaux systèmes pour en faciliter la pose. Ce sont aussi eux qui proposent des produits adaptés aux mo - dèles ne pouvant pas accueillir de chaînes. L’espace dans les passages de roues et au niveau des trains roulants n’est pas suffisant. Le prix et la facilité de montage sont les principaux critères des utilisateurs mais nous avons aussi pris en compte la notice, souvent utilisée en cas de dernier recours.
 

Chaussettes difficiles à enfiler

Les chaînes à neige textiles, appelées chaussettes, n’en ont pas besoin mais l’argument avancé d’un montage facile est optimiste. En effet, il requiert de la force. À l’inverse, une chaussette trop facile à monter risque de ne pas adhérer au pneu avec à la clé un patinage des roues à l’intérieur et donc une usure rapide.
 

La prudence reste de mise

Enfin, si ces équipements sont parfois obligatoires, ils ne dispensent pas de rester prudents. Le gain en traction est évident mais le terrain reste glissant avec des risques de survirage ou de sous-virage lorsque seules deux roues sont équipées. De même, le gain au freinage est faible, l’anticipation est de mise !

A lire : Pneus hiver : nos conseils et notre test

Ce qu’il faut savoir

L’achat et le montage d’une chaîne n’est jamais une partie de plaisir, mais certaines règles sont à suivre pour ne pas que cela se transforme en calvaire.
 

En hiver et en montagne, sans équipement adéquat, certaines portions de route sont totalement interdites.
En hiver et en montagne, sans équipement adéquat, certaines portions de route sont totalement interdites.


  • Le choix de la bonne référence se fait selon deux paramètres : les dimensions du pneu et le modèle de la voiture. Un seul des deux ne suffit pas.

  • Certains véhicules sont dits « non chaînables », ce paramètre est généralement indiqué sur la notice d’utilisation de l’auto.

  • Il est impératif de monter les chaînes une première fois chez soi dans le calme pour les démêler si besoin et surtout en comprendre le fonctionnement. La poser à plat sur le sol permet une « lecture » de la chaîne.

  • Toutes les roues motrices doivent être équipées.

  • Toujours vérifier après une cinquantaine de mètres le centrage et la tension des deux chaînes.

  • Il ne faut en aucun cas dépasser 50 km/h (chaînes et chaussettes) pour éviter la casse et d’abîmer la voiture.

  • Ne pas rouler sur la route, la dégradation est alors rapide surtout avec les chaussettes.

  • Après utilisation, nettoyer et laisser sécher les chaînes avant de les emballer. Le sel et l’eau constituent un cocktail corrosif.



Ce que dit la loi


Selon le code de la route, le panneau B26 indique: « chaînes à neige obligatoires sur au moins deux roues motrices ». La notion de chaîne métallique ou textile n’est pas mentionnée.

Dans les faits, les chaussettes peuvent être acceptées mais si les autorités ont décidé de ne prendre aucun risque (accident, blocage d’une route…), seules les chaînes métalliques seront acceptées

A lire : En hiver, quels pneus en France et en Europe ?


Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
espinho94647 Le 14/01/2017 - 08:07
Moi, gros soucis pneu 205 40 zr 18 pas de pneu neige sauf Pirelli qui malheureusement le modèle rupture de stock et pas chaînable donc seule option chaussettes Michelin SOS Grip3. Bonne journée à tous Carlos
archahic671 Le 19/11/2015 - 09:34
Moi j'ai une très bonne expérience avec les Maggis TRAK. Elles sont plus chère, mais elles m'on tenus deux saisons dans les alpes. La plupart des chaînes ne tienne que 150km. Les Maggis tiennent facilement 300km! Elles sont chères, 350 Euros et plus mais à mon avis c'est le bon choix à faire. J'ai réussi à en trouver de pas cher cette année sur www.chaineneige.fr
vincent-mjg.augereau318 Le 06/02/2015 - 09:52
Bon article qui met bien en avant les différents problèmes de montage. Mon point de vue, je pratique le ski depuis + de 40 ans et je vais souvent en station, donc j'utilise souvent des chaînes. J'ai toujours utilisé la même technique de montage valable avec toutes les chaînes, j'utilise un cric pour soulever la roue et je suis sur que la chaîne est bien centrée ... et jamais eu de problème. C'est un peu plus long mais efficace. Par contre dernièrement j'ai voulu monter une chaîne de marque sur un 215/55/17 sans soulever la roue pour faire plus vite. Avec ce type de pneu il est impossible de bien centrer la chaîne. De plus en démarrant, avec la pente la roue à ripé et la chaîne s'est cassée ... et je n'étais pas le seul car les 3 voitures qui me suivaient on eu exactement le même problème. D'où ma question, existe-t-il des chaîne vraiment incassables? Je trouve vraiment dommage de mettre le prix et de se retrouver dans le même situation que celle d'un achat bon marché.
Voir tous les commentaires (3)