Hydrogène. Le plein au prix du gazole en 2030 ?
habillage
banniere_haut

Hydrogène. Le plein au prix du gazole en 2030 ?

Selon le patron d'une entreprise de premier plan dans l'hydrogène, ce carburant pour pile à combustible pourrait être proposé au prix du gazole d'ici 2030. Mais cela imposerait de relever de nombreux défis, notamment du côté politique.

Par MaxK
Publié le

Hydrogène ou diesel, bientôt le même prix à la pompe ?

Toyota

Philippe Rosier est le PDG de Symbio, coentreprise de Michelin et Faurecia spécialisée dans le développement et la commercialisation de piles à combustible pour véhicules. Au cours d'un entretien avec les journalistes espagnols de La Tribuna de Automoción, il a évoqué la possibilité que l'hydrogène soit proposé au prix du gazole à l'horizon 2030.
 

Une question de politique et d'infrastructures

L'hydrogène proposé aux automobiliste est actuellement "vendu dans les stations-services pour un prix compris entre 10 € et 12 € le kilo" selon le responsable et le nombre de stations où faire le plein est extrêmement faible, notamment en Europe (ndlr, il y a un peu plus de 120 pompes dont une trentaine en France). Mais le Vieux Continent a le potentiel de devenir numéro 1 mondial en la matière d'après Philippe Rosier.

Hydrogène station
Comme Symbio, Air Liquide est une entreprise française majeure concernant l'hydrogène.

Cela nécessite que les gouvernements et l'Union Européenne mettent en place des politiques publiques favorisant le développement d'un réseau d'approvisionnement et de recharge, a-t-il souligné. Cela permettrait "une réduction drastique des coûts et ainsi les véhicules (à hydrogène, NDLR) auront une équivalence avec le diesel d'ici 2030" à en croire ses estimations.


Des industriels dans l'attente

Symbio vise une part de marché de 25 %, ce qui induit d'élargir sa clientèle et donc sa cadence de production. "Le volume est crucial, mais je ne pense pas que ce soit un problème ; ce n'est qu'une question de temps et de soutien de la part des autorités. Le plus grand obstacle au déploiement des véhicules à hydrogène est maintenant le coût, car les quantités sont trop faibles pour permettre des économies d'échelle", dixit Philippe Rosier.

Mercedes hydrogène
Le développement de l'hydrogène se concentre davantage sur les véhicules commerciaux que sur les voitures particulières.

Ce soutien, Symbio et les autres acteurs de la filière pourraient le trouver (au moins) en France. Le gouvernement a récemment lancé un "plan hydrogène" dont le coût s'élève à 7 milliards d'euros d'ici 2030. Ce plan prévoit notamment la mise en place de 100 stations de recharge d'ici 2023 puis entre 400 et 1.000 avant la fin de la décennie.


L'hydrogène, pour qui ?

Actuellement, les industriels spécialisés dans les groupes motopropulseurs à hydrogène mettent la priorité sur les véhicules commerciaux. "La seule raison pour laquelle les voitures ne sont pas la priorité actuellement est qu'un réseau complet de stations de ravitaillement en hydrogène est nécessaire dans tous les territoires, afin que celles-ci puissent être utilisées", explique le chef d'entreprise.

PIle à combustible
La pile à combustible, LA solution "zéro émission" pour les gros rouleurs ?

Une fois cet obstacle surmonté, la pile à combustible pourrait trouver son public comme alternative aux voitures 100% électriques selon lui. Il estime que cette technologie peut être "pertinente pour tous les véhicules 'zéro émission' utilisés de manière intensive ou dont les utilisateurs n'ont pas le temps d'attendre pour recharger leur batterie (…) en particulier pour les usagers qui parcourent de longues distances". Faire le plein d'une voiture à hydrogène telle qu'une Toyota Mirai ne prend en effet que 5 mn environ.

A LIRE : Renault accélère sur les véhicules utilitaires à hydrogène
 

Juste un problème de réseau ?

Au-delà des infrastructures de recharge, de nombreux obstacles entravent le développement de la voiture à hydrogène. La production, l'acheminement et le rendement énergétique global de cette source d'énergie en font partie, tout comme la pollution engendrée par l'élaboration du carburant et la logistique."L'objectif commun à tout le secteur est que le prix de l'hydrogène renouvelable atteigne celui du 'gris' (polluant à produire et transporter, NDLR), en-dessous de 2 € le kilo", estime Philippe Rosier.

Toyota Mirai
La Toyota Mirai vient tout juste d'être renouvelée avec la présentation d'une deuxième génération.
Hyundai Nexo
Le Hyundai Nexo compte aussi parmi les rares voitures à hydrogène de série.

Du côté des constructeurs automobiles, le développement de voitures à pile à combustible est également freiné par l'urgence de commercialiser des véhicules 100% électriques plus faciles à vendre pour diminuer les émissions de CO2 moyennes des gammes afin d'éviter de lourdes amendes. Si essor des voitures hydrogène il y a, ce ne sera donc pas avant la prochaine décennie au plus tôt.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours