Hyundai devance Toyota, en mai, aux Etats-Unis Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Hyundai devance Toyota, en mai, aux Etats-Unis

Le Coréen a profité des déboires du Japonais consécutifs au séisme et au tsunami mais les observateurs notent qu'il doit aussi son succès à son offre...

Par Joseph Gicquel
Publié le Mis à jour le
Hyundai-Kia va subtiliser à Toyota sa place de 3e constructeur aux Etats-Unis, en mai, a annoncé l’analyste du marché automobile et fournisseur de solutions TrueCar.
 
Le groupe coréen dit atteindre, ce mois, 115 434 ventes, ce qui constituerait une progression de 43,4 % par rapport à mai 2010. Cela lui donnerait 10,9 % du marché et le placerait à la 3e place des constructeurs, derrière Ford et General Motors.

Le dirigeant de TrueCar, Jesse Toprak, attribue, logiquement, le bond de Hyundai-Kia aux difficultés d’approvisionnement qu’éprouve Toyota provoquées par les conséquences du séisme et du tsunami.
 
Il y a eu de réelles pénuries de véhicules japonais, a-t-il analysé, mais il y a eu aussi une part de fantasmes qui ont fait craindre aux consommateurs un manque de véhicules et les ont reportés vers les autres marques.

Conséquence de la raréfaction, les prix ont également monté et des acheteurs ont préféré différer leur acquisition.

Encore plusieurs mois de difficultés


 
« Cela dit, poursuit-il, si Hyundai-Kia n'avait pas eu le bon type de produits au bon moment pour répondre à ce surcroît de demandes, ils n'auraient pas été en mesure de capitaliser cette opportunité ».

J. Toprak s'attend à ce que les stocks pour les constructeurs automobiles japonais continuent à être tendus en juin, en particulier pour les modèles économes en carburant construits uniquement au Japon.
 
« A partir de la fin juin, certains stocks devraient commencer à se reconstituer mais le marché va mettre plusieurs mois à retrouver son fonctionnement normal, peut-être aux environs du quatrième trimestre, si tous les annonces reprise de la production sont exactes. »
Bill VisnicDéjà, début mai, un autre spécialiste, Bill Visnic, analyste du site Edmunds.Com, avait annoncé que le séisme va probablement faire perdre à Toyota sa place de numéro 1 mondial, « doublé au premier trimestre, et probablement pour l'année, par General Motors et Volkswagen ».
 
Toprak, lui, avait même envisagé que l’Allemand dépasse GM, même si « ce sera difficile ». VW a inauguré, le 24 mai,
 
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...