Hyundai Ioniq 6 (2022). La berline électrique au faux air de 911 Turbo

voir les photos
Hyundai Ioniq 6
Hyundai présente sa Ioniq 6.

Un peu plus d'un an après la Ioniq 5, un SUV 100 % électrique, le constructeur sud- coréen dévoile la suite de son programme, la grosse berline Ioniq 6. Oubliez les lignes droites, les angles à 90°, Hyundai change tout. L'argus a pu se glisser à l'intérieur de cette rivale des Tesla Model 3 et S.

Chez Hyundai, le label Ioniq sert à distinguer les productions électriques du reste de la gamme. Après le SUV Ioniq 5, présenté fin février 2021, la Ioniq 6 sera commercialisée d’ici à fin 2022, avant l’arrivée l’an prochain d’un gros SUV Ioniq 7. Contrairement à de nombreux constructeurs qui cherchent à insuffler à leurs productions un air de famille identifiable au premier coup d'œil, Hyundai donne à chaque modèle son propre caractère. Cette Ioniq 6 pousse le concept encore plus loin, en devenant l’antithèse du Ioniq 5.

Hyundai Ioniq 6
Cette queue de canard et l'aileron font penser à la Porsche 911 Turbo.
Hyundai Ioniq 5
Le SUV Hyundai Ioniq 5 présenté en 2021.


Fille de Prophecy

Impossible pour la Ioniq 6 de renier sa filiation avec le prototype Prophecy, présenté virtuellement en 2020 faute de Salon de Genève. La version de série reprend les codes et proportions du concept. Entre le premier coup de crayon et cette version définitive, il ne se sera écoulé que trente-sept mois. Précisons que cette Ioniq 6 reprend la plate-forme e-GMP, inaugurée sur le Ioniq 5. Vu de l’extérieur, difficile de le deviner, tant cette berline arbore un style original.

Hyundai Ioniq 6 berline électrique
La Ioniq 6 ne devrait pas passer inaperçue dans la rue.
Hyundai Prophecy concept 2020
Hyundai Prophecy concept (2020)

Nous sommes en présence d’une berline de 4,85 m de long. Cette taille, comparable à celle d'une Mercedes-Benz Classe E, se situe à mi-chemin entre une Tesla Model 3 et une Model S. Si la face avant reste finalement presque sage, les volumes et le profil surprennent en adoptant un style goutte d’eau. De l’aveu même des designers, cette Ioniq 6 reprend les principes du design « Streamliner », un courant très en vogue dans les années 1930 sur les trains, avant d’être popularisé et décliné à l’automobile. L’inspiration vient autant des Saab 9.2 que de certains avions de la même période.

Hyundai Ioniq 6 dimensions
Les poignées de porte sont affleurantes sur la berline électrique.


Un profil fuselé

Hyundai Ioniq 6 phares

La Ioniq 6 reçoit des projecteurs Matrix LED avec système d'éclairage intelligent.

L'avant s’équipe de projecteurs Matrix LED avec système d'éclairage intelligent. Pour peaufiner l’efficience du véhicule, le constructeur sud-coréen l'équipe de volets d’air qui s'ouvrent ou se ferment en fonction de la vitesse et des besoins de l'aérodynamique. Au bout du capot, on remarquera un logo inédit suivant la tendance du Flat Design. Les flancs sont finement ciselés avec des moulures contrastantes tout autour de la carrosserie. Les rétroviseurs sont remplacés par des caméras, et les poignées de porte sont affleurantes, renforçant l’aspect futuriste de cette Ioniq 6. Le profil s’achève sur une queue de canard, mais c’est probablement la face arrière qui fera couler le plus d’encre.

Hyundai Ioniq 6 rétroviseur
Les rétroviseurs-caméras adoptent un style futuriste.


Le plein de pixels

Hyundai Ioniq 6
Cette queue de canard et l'aileron font penser à la Porsche 911 Turbo.

Entre cette queue de canard et l’aileron arrière digne d’une Porsche 911 Turbo, difficile de ne pas déceler une inspiration germanique dans le dessin. Toutefois la comparaison s’arrête là, car les designers de Hyundai aiment jouer avec les pixels. C’était déjà le cas sur le Ioniq 5, mais cette fois ils se sont lâchés. Les feux arrière à pixels paramétriques sont de retour et forment une signature lumineuse inédite. Vue de dos, cette Ioniq 6 ne ressemble à aucune autre voiture avec son large bandeau. Un sentiment renforcé par son troisième feu stop singulier, qui adopte un mode d’éclairage jamais vu, lui aussi à base de dizaines de pixels. Cette Ioniq 6 ne devrait pas passer inaperçue dans la rue, avec un catalogue proposant pas moins de douze teintes différentes.

À LIRE. Hyundai Ioniq 5 (2021). À bord de la "grande" compacte électrique !
 

Comme à la maison

Hyundai Ioniq 6 habitacle
La planche de bord de la Ioniq 6 est calquée sur celle de la Ioniq 5.

À l’intérieur, la berline adopte l’esprit du Ioniq 5. On retrouve les grandes lignes de la planche de bord du SUV. Le volant est repris alors que les informations de conduite et le système de guidage sont toujours assurés par deux dalles horizontales de douze pouces chacune au design épuré. Mais la principale qualité de cet habitacle est à mettre au crédit de l’habitabilité. Avec son empattement géant de 2,95 m, cette Ioniq 6 offre beaucoup d’espace aux jambes. Une impression accentuée par le plancher plat et les coloris clairs. Et, afin de renforcer cet aspect cocon, Hyundai opte pour un double éclairage d’ambiance paramétrable, un éclairage asservi à la vitesse, des sièges relaxants aux places avant, mais aussi des matériaux « zen » et respectueux de leur environnement.

Hyundai Ioniq 6 habitabilité
L'espace aux jambes s'avère particulièrement généreux, et la garde au toit n'est pas en reste.
Hyundai Ioniq 6 style
La Ioniq 6 repose sur un empattement géant de 2,95 m. Elle offre une habitabilité record.

 

Une électrique respectueuse de l’environnement ?

Hyundai Ioniq 6 dimensions
Les poignées de porte sont affleurantes sur la berline électrique.

Cette berline 100 % électrique opte en effet pour un cuir tanné de manière écologique, un tissu de sellerie et de pavillon en PET recyclé, une planche de bord en matériaux biosourcés, des moquettes tissées avec des filets de pêche ou encore une peinture réalisée à base de pneus usagés. Une voiture bien dans son époque, dont les caractéristiques techniques seront communiquées plus tard. Sachez toutefois qu’elle reprendra vraisemblablement les capacités de batterie et les niveaux de puissance du Ioniq 5. Hyundai n'a pas encore communiqué sur les motorisations prochainement proposées. Nous en saurons plus vraisemblablement en juillet. La commercialisation sera effective au dernier trimestre 2022.

À LIRE. Nouveautés autos. Toutes les voitures coréennes lancées en 2022-2023

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
BEN78

JE LA TROUVE MAGNIFIQUE A L'INVERSE DE MARTILLOU ELLE A UN STYLE ET LOOK SPORTIVE TOUT EN ÉTANT UNE BERLINE ET L INTÉRIEUR A L'AIR TRÈS CONFORTABLE HÂTE DE LA TESTER

Martillou

Tres Moche! Inesthétique! clone de clone. Vraiment toutes ces voitures électriques sont de plus en plus laides et dénuées de tout attrait visuel! Tesla n’est pas la Norme dans le domaine!!! Ce sont juste les premiers sur ce segment! Cela ne veut pas dire qu’ils doivent être mal copiés! Un peu d’imagination chez les Designers serait la bienvenue! Quelle tristesse cette révolution électrique!!!!!

GeorgesBretagne

Concurrente de la Mercedes EQE

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Hyundai Ioniq 6