Hyundai-Kia s'offre les services de l'ancien patron des moteurs PSA

voir les photos
groupe Hyundai alain raposo
Parti fin août du groupe PSA, Alain Raposo rejoint le groupe Hyundai Motor où il s'occupera du développement des moteurs et des chaînes de traction.

Passé par Renault, Nissan et PSA, Alain Raposo va poursuivre sa carrière dans le groupe Hyundai où il aura la charge du développement des moteurs thermiques et de l'électrification des véhicules. Une juste récompense pour cet ingénieur émérite dans la famille des motoristes.

Parmi les départs de l’été au sein du groupe PSA, celui d’Alain Raposo n’a pas été le plus retentissant mais pour qui connaît l’homme, c’est un ingénieur de talent qui quitte l’ingénierie tricolore. A compter du 28 septembre, il enfilera le costume de vice-président exécutif en charge de la Power Tech Unit au sein de la division recherche et développement du groupe Hyundai Motor. Il aura en charge de la conception des motorisations thermiques, des transmissions et des chaînes de traction électrifiées (hybrides et électriques) pour les marques Hyundai et Kia. Alain Raposo met ainsi plus de 30 ans d’expérience au service du groupe coréen et s’offre « un ultime challenge dans sa carrière », selon ses mots. Il a été remplacé chez PSA par Christian Müller, qui a pris la tête de l'ingénierie chaînes de traction et châssis de tout le groupe PSA.


L’un des papas de Renaut E-Tech

alain raposo groupe PSa 2017-2020
Après 30 ans de carrière au sein de l'Alliance Renault-Nissan, Alain Raposo a rejoint le Groupe PSA en 2017.

Le groupe Hyundai ne l’a pas choisi par hasard. Dans la longue carrière au sein de l’Alliance Renault-Nissan, il s’est déjà acclimaté à la culture asiatique durant son passage chez Nissan à Tokyo de 2005 à 2008. Il a surtout supervisé le développement des systèmes hybrides et hybrides rechargeables E-Tech de Renault, commercialisés depuis le mois de juin sur la Clio. Autre atout, il s’est occupé des programmes électrifiés chez PSA et notamment la conception de la nouvelle plateforme e-VMP inaugurée par le prochain 3008 en 2023. Son expérience va permettre de rationaliser la gamme exponentielle des moteurs du groupe, de définir la stratégie de transition vers l’électrification et d’anticiper les futures normes de dépollution européennes, les plus drastiques au monde. La rédaction de L’argus adresse toutes ses félicitations à Alain que nous avons à maintes reprises interviewé.

A LIRE. PSA officialise sa nouvelle plateforme électrique pour 2023

 

La carrière d’Alain Raposo en dates

  • 2018-2020. Vice-président, Powertrain & Chassis Engineering, Groupe PSA
  • 2017-2018. Vice-président, programmes véhicules électriques, Groupe PSA
  • 2014-2016. Vice-président, ingénierie Alliance Powertrain & EV, Renault-Nissan
  • 2012-2014. Vice-président, directeur planification de l'Alliance Powertrain, Renault-Nissan
  • 2008-2012. Conception et technologie des groupes motopropulseurs, vice-président, Renault
  • 2005-2008. Senior Manager, Engine Structure Engineering, Nissan Tokyo
  • 1987-2005. Conception moteur chez Renault
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Hyundai