Ineos Grenadier : l'héritier du Land Rover Defender, c'est lui !
habillage
banniere_haut

Ineos Grenadier : l'héritier du Land Rover Defender, c'est lui !

Depuis 2017, le groupe pétrochimique anglais Ineos développe un 4x4 à l'ancienne, dans la veine de l'ancien Defender de Land Rover. Le Grenadier, un "laborieux" rustique, est encore en plein développement et sa production débutera dès la fin d'année 2021.

Par Benjamin Defay
Publié le Mis à jour le

Ineos, groupe pétrochimique anglais d'envergure mondiale, se lance sur le marché automobile avec le Grenadier.

[Mis à jour le 20/08/2020] Groupe pétrochimique d'envergure internationale avec 186 sites de production, 34 entreprises et 22 000 employés à travers le monde, Ineos se lance officiellement dans la fabrication de véhicules. En 2017, une filiale automobile, Ineos Automotive, a été fondée par le président du groupe, Sir Jim Ratcliffe. Il souhaitait créer un nouveau 4x4 utilitaire et dépouillé, jugeant que le marché n'était pas assez important avec la fin de l'ancien Land Rover Defender. Après avoir réuni une petite équipe et noué quelques partenariats, il a confié à Dirk Heilmann la direction de la marque et la création du projet Grenadier, présenté ce 1er juillet 2020.

ineos 4x4
Une roue de secours de bonne taille est placée sur la grande porte du coffre, tandis qu'une plus petite porte intègre l'échelle qui monte au toit.

Parmi les partenaires : Magna Steyr pour l'industrialisation et la suspension, BMW pour la motorisation (des six-cylindres essence et diesel), ZF pour la boîte automatique à huit rapports, Gestamp pour le châssis échelle et Carraro pour les essieux. Le projet a été pensé à partir d'une base vierge, et devait convenir à tous ceux qui cherchent un véhicule "utilitaire" comme les secours en montagne, les forestiers, les explorateurs… mais aussi aux amateurs de 4x4 fiables et robustes. Ainsi, la conception est moderne mais basée sur des éléments fiabilisés comme un châssis échelle, une transmission intégrale permanente et des différentiels verrouillables.

ineos grenadier pick up
Par la suite, la marque souhaite agrandir sa gamme avec une version pick-up.
ineos grenadier test
D'ici la commercialisation en fin d'année 2021, les prototypes devront faire 1,8 million de km sur route.

 

Le descendant véritable du Defender Classic

Côté style, il fait beaucoup penser à l'ancien Land Rover Defender, dont la production s'est arrêtée en 2016, mais aussi au Mercedes Classe G. Les lignes sont tendues, il y a peu de rondeurs et peu de chichis. Le plastique noir mat de protection est présent partout, même sur les portes avec une ligne continue qui intègre les poignées. A l'avant, les deux phares ronds à chaque extrémité sont les mêmes, pour pouvoir les remplacer facilement en cas de besoin et réduire les coûts. Des feux additionnels sont placés au centre, sur une calandre en nid d'abeille. A l'arrière, les feux sont également similaires entre eux pour un remplacement facile. Une roue de secours de bonne taille est placée sur la grande porte du coffre à ouverture façon "frigo" , tandis qu'une plus petite porte intègre l'échelle qui monte au toit. Cette petite porte s'ouvre en premier et permet de glisser dans le coffre les petits objets sans ouvrir de grand hayon.

ineos grenadier bmw
Ineos a noué un partenariat avec BMW pour motoriser son 4x4. Ainsi, sous le capot du Grenadier se retrouveront les six-cylindres en ligne essence et diesel du constructeur bavarois.
ineos grenadier 4x4
Les propriétaires pourront accessoiriser le Grenadier, et charger des objets sur le toit grâce à l'échelle et aux barres de toit et fixations.

La personnalisation est un des points essentiels selon les designers et chefs de projet. Le Grenadier proposera à terme plusieurs accessoires pour répondre aux besoins divers des clients. Par exemple, ils pourront brancher des feux auxiliaires, des lampes de travail ou un gyrophare sur un câblage extérieur avec des prises électriques à l’avant et à l’arrière du toit.

Phase de test avant la mise en production fin 2021

L'intérieur, qui sera lavable au jet d'après la marque, n'a pas encore été dévoilé. Ineos se concentre aujourd'hui sur le développement de son 4x4, qui entre dans sa phase finale de test. Désormais, le Grenadier pourra rouler décamouflé pour tester les derniers réglages. Tout cela sera fait avant de mettre en place un réseau de distribution et de production.

L'usine de Bridgend (Pays de Galles) permettra d'accueillir le début de production en fin d'année 2021, avec 200 à 500 emplois à la clé selon le groupe. Une usine d’assemblage produira, quant à elle, des composants de châssis et de carrosserie à Estarreja (Portugal). Néanmoins, le constructeur a annoncé au mois de juillet être entré en discussion avec Daimler pour le rachat de l'usine Smart à Hambach (France).
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Le Rouméliote Le 01/07/2020 - 19:49
Enfin, une vraie voiture et pas une daube électrique ou une débilité hybride connectée sortie tout droit d'un dessin animé ! Mais qu'on ne pourra pas se payer à cause de la fiscalité "écologique" délirante.
Voir tous les commentaires (1)
Essais
Guides d’achat