Vous êtes ici :

Jaguar Type E : une épave à prix d'or !

voir les photos
jaguar type E épave
Même à 20 000 euros, il n'est pas certain que cette Jaguar Type E trouve preneur...

Une Jaguar Type E roadster de 1969 s'apprête à être mise en vente aux enchères, avec une valeur estimée à environ 20 000 euros. L'occasion de faire une excellente affaire ? Pas sûr...

S'offrir une Jaguar Type E demeure encore aujourd'hui le rêve de très nombreux passionnés d'automobile ancienne. Il faut dire qu'avec sa silhouette fantastique, cette voiture est reconnue comme l'une des plus belles jamais produites. Même Enzo Ferrari dut admettre à l'époque qu'elle était « la plus belle voiture de tous les temps ».

Ainsi, à l'annonce de ce roadster de 1969 prochainement mis en vente aux enchères en Angleterre et estimé entre 16 000 et 20 000 livres (soit entre 18 700 et 23 400 euros), nombreux pourraient croire que s'offre à eux la possibilité de réaliser l'affaire du siècle. Pourtant, à la vue de la voiture, le rêve semble bien moins reluisant qu'espéré.

 

Très chère épave

Ce cabriolet Type E a apparemment subi un violent choc frontal, comme on peut le voir à la partie avant complètement écrasée, puis a été laissé à l'abandon. La rouille a en effet rongé en partie la carrosserie, mais également les soubassements. Et il ne faut pas compter sur l'intérieur pour rattraper le niveau, puisque les cuirs sont globalement déchirés et moisis, de même que les garnitures de l'habitacle.

jaguar type E épave

Ainsi, le travail nécessaire pour redonner à cette Type E son lustre d'origine semble titanesque et l'on peut se demander en fin de compte ce qu'il y a de bon à récupérer sur cette auto, en dehors de la carte grise et du numéro de châssis... Même le moteur six cylindres XK de 4,2 litres de cylindrée risque de réclamer un gros travail de réfection.

jaguar type E épave

Du coup, l'estimation du prix semble finalement plutôt optimiste, d'autant plus que ce modèle fait partie de la Série 2, lancée en 1968, qui est un peu moins recherchée que les modèles précédents. La cote d'un roadster Série 2 démarre actuellement à 90 000 €, alors que les premiers roadsters à moteur 3.8 valent le double, voire plus... La Type E Série 2 se distinguait de la Série 1 par ses phares non vitrés, sa calandre à l'ouverture plus grande, ou encore à son tableau de bord doté de gros interrupteurs à bascule.

On peut alors se demander si, pour un peu plus de 20 000 €, il ne serait pas plus prudent de craquer pour une belle Mazda MX-5 flambant neuve...

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
gegemalaga

C'a fait cher pour ...un phare , une serrure de boite à gants et quelques cadrants de jauges ...!

bardefer

le prix de la restauration ne sera pas compenser par le prix de vente. si quelqu'un la récupère il devra compter sur une inflation de sa valeur.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Jaguar