Jamais sans ma voiture, sauf à Paris
habillage
banniere_haut

Jamais sans ma voiture, sauf à Paris

Une vaste enquête décennale réalisée sur la région Ile-de-France uniquement permet d'en savoir plus sur les déplacements. L'usage de la voiture recule à Paris, pas en Ile-de-France

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Denis Meunier

Les couloirs de bus et autres pistes cyclables parisiennes commenceraient-ils à faire sentir leurs effets ? Si l'usage de l'automobile continue de progresser en Ile-de-France comme partout ailleurs, ce n'est désormais plus le cas dans la capitale. Tel est l'enseignement majeur dispensé par "L'enquête globale transport" réalisée par l'Observatoire de la mobilité en Ile-de-France (Omnil) pour le compte de divers organismes d'Etat.

"La diminution du nombre de déplacements en voiture par personne s'est seulement produite dans la partie la plus dense d'Ile-de-France, à Paris et dans le coeur d'agglomération" note ainsi l'Omnil. Selon ses chiffres, 0,5 million de déplacements quotidiens à Paris sont effectués en auto, soit une baisse de 35% par rapport à 2001. En revanche, "les déplacements en voiture ont continué à augmenter fortement (0,9 million de déplacements supplémentaires soit une hausse de 12%) dans les territoires les plus éloignées de Paris" explique l'étude. Sur la globalité de la région, les déplacements en véhicule personnel sont en "très légère croissance, de 0,6% par rapport à 2001".
L'Omnil s'est aussi attaché à compter. Ainsi, sur le périphérique, le nombre de véhicules par kilomètre a connu une "forte diminution" de même que sur les autoroutes situées à l'intérieur de l'enceinte formée par la A86. Mais ailleurs, le trafic a augmenté.

Au niveau de l'équipement des ménages aussi, l'étude a apporté quelques enseignements. Si "les ménages parisiens avaient amorcé dans les années 90 une baisse de leur équipement automobile", ce n'était pas le cas des autres. Désormais, "l'équipement en voiture des ménages résidant en petite couronne a diminué pour la première fois depuis 1976", tandis que la grande couronne continue de suivre la logique inverse.
De manière générale, l'Omnil signale que le mode de déplacement le plus usité en Ile-de-France est la marche, tandis que les transports en commun ont vu leur fréquentation  augmenter de 21% entre 2001 et 2010.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours