Kodak veut lancer une batterie solide dès 2024
habillage
banniere_haut

Kodak veut lancer une batterie solide dès 2024

On n’attendait pas vraiment l’ancien spécialiste des pellicules photo sur le marché des batteries. Kodak annonce pourtant entrer au capital de Wildcat, une entreprise qui développe des batteries solides et prévoit d’en commercialiser dès 2024. 

Par Raphaël Desrosiers
Publié le

Kodak pourrait revenir sur le devant de la scène grâce aux batteries pour véhicules électriques.

DR

Face aux batteries lithium-ion qui équipent aujourd’hui la quasi-totalité des voitures électriques, les accumulateurs solides représentent la piste privilégiée pour s’affranchir de l’utilisation de métaux rares tout en augmentant les capacités de stockage d’énergie et en accélérant la recharge. Une révolution technologique qui pourrait accélérer et pérenniser la transition vers la mobilité électrique mais qui se heurte aujourd’hui à de nombreux défis techniques. Les fabricants de batteries et les constructeurs sont néanmoins nombreux à investir pour se positionner sur ce marché prometteur.

De la pellicule à la batterie

Media Image
Image

Cette illustration diffusée par Kodak montre la similitude entre pellicule et batterie.

DR

Mais la dernière entreprise en date à annoncer des investissements pour développer ce type de batterie n’a pas grand-chose à voir avec l’automobile dans l’imaginaire collectif, puisqu’il s’agit de Kodak. Pour beaucoup, la firme américaine reste associée à la photographie et plus particulièrement aux pellicules photo. L’entreprise est pourtant de plus en plus liée à l’industrie automobile car son expertise en enrobage de matériaux lui vaut d’être sollicitée depuis plusieurs années pour la fabrication de composants destinés aux batteries de véhicules électriques. Les similitudes pour produire une pellicule et une cellule de batterie sont apparemment nombreuses, et l’appareil industriel de Kodak trouve là un débouché plus prometteur que la photo argentique.

Une densité accrue de 90 %

Media Image
Image

Wildcat est une entreprise spécialisée dans le test de matériaux appliqué aux batteries solides.

DR

C’est dans ce contexte que le groupe Kodak a annoncé son entrée au capital de Wildcat Discovery Technologies. Basée en Californie, cette entreprise fait partie des spécialistes de la batterie solide et développe des composants qui permettraient de lancer commercialement cette technologie dans les deux années à venir avec la promesse d’une densité accrue de 90 % et donc d’autonomies beaucoup plus étendues. À cette fin, Wildcat a annoncé avoir levé 90 millions de dollars et noué ce partenariat industriel avec Kodak pour la production de batteries

Début de production dès l’année prochaine

Media Image
Image

Aujourd'hui, Kodak est surtout présent dans le domaine de l'impression. Mais certains fabricants de batteries font déjà appel à son outil industriel.

DR

Kodak travaille d’ores et déjà à adapter son outil de production. Il annonce que son usine pilote pourra fabriquer les cellules des batteries solides dès le début de l’année prochaine et prévoit d’atteindre une capacité de production de 80 millions de mètres carrés de matériaux enrobés pour batteries à terme. Une bouffée d’air frais pour l’industriel, qui a connu une faillite en 2012. Reste à savoir si Wildcat et sa technologie seront prêts à temps pour faire face à la concurrence asiatique notamment. Les effets d’annonce restent courants dans les nouvelles technologies, et il s’agit parfois principalement de stimuler le cours des actions des compagnies impliquées.

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours