L'été effréné de l'occasion
habillage
banniere_haut

L'été effréné de l'occasion

Le rythme des transactions a connu une nouvelle accélération au cours des deux mois d'été. A fin août, le marché a déjà dépassé les trois millions d'immatriculations.

Publié le

Le très bon premier semestre vécu par le marché de la voiture d'occasion (+ 5,9 % à la fin de juin, laissait présager un certain relâchement lors de la période estivale. Il n'en a rien été, au cours des mois de juillet et août, il s'est immatriculé 761 160 véhicules, le plus beau score depuis longtemps. Il place le compteur de l'été 1999 à + 7,1 %, soit un ton au-dessus de la croissance à fin juin. Ce rythme effréné permet au marché de flirter avec les 3,1 millions d'immatriculations au début du mois de septembre.

En juillet et août, la croissance est venue du coeur du marché. Les véhicules de un à quatre ans ont connu un pic à + 6,2 %, alors qu'habituellement leur courbe de progression est proche de l'encéphalogramme plat : + 0,5 % sur les huit premiers mois.

Le secteur de l'occasion récente (moins d'un an) s'est lui aussi montré gourmand (+ 16,2 %), bien aidé, il faut le dire, par l'approvisionnement grandissant d'un marché du neuf en pleine forme. Le seul bémol vient en fait des véhicules âgés de plus de quatre ans, dont la croissance n'a atteint « que » + 6 %, contre un cumul sur huit mois à + 7 %.

Dans l'ensemble, les professionnels profitent largement du vent porteur de l'occasion. Beaucoup sont satisfaits de la première partie de l'année et ils s'avouent même surpris par le rythme imprimé au début de septembre. « Dès la mi-août, l'activité est repartie de plus belle alors qu'habituellement le répit dure une semaine de plus », remarque un négociant spécialisé dans la vente d'occasions aux professionnels.

Le classement par modèles laisse apparaître une montée en puissance de la Peugeot 206, un an après son lancement. En occasion de moins d'un an, elle se positionne au neuvième rang à la fin août, mais son rythme de transactions mensuel la place à la quatrième place devant la Renault Twingo. Cette classe d'âge est toujours marquée par le bond de la Fiat Punto (+ 136,1 %) grâce au puissant ressort des retours de location.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours