La dernière campagne de la Sécurité Routière bien nommée Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

La dernière campagne de la Sécurité Routière bien nommée

Avec le film 'Insoutenable", les services de l'Etat ont franchi un pas. Jamais campagne contre l'alcool au volant n'avait été aussi choquante... de par son réalisme.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Des jeunes qui boivent, des pompiers qui ramassent les morceaux... La Sécurité routière a lancé ce lundi son nouveau spot intitulé "Insoutenable". Où comment passer de vie à trépas en 5,15 minutes.

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
gplm74123 Le 08/07/2010 - 18:02
je suis d'accord avec beaucoup de personnes qui ont commentés ce spot, moi même j'ai un fils de 33 ans qui à eu 2 accidents (heureusement pour lui et auttres sans gravité) en ayant bu. mais il n'a plus son permis; mais pour autant cela ne l'incite pas à réfléchir pour autant lorsqu'il est avec les copains et qu'ils consomment de la bière sans modération car pour eux elle est sans danger,ce qui malheureusement n'est pas le cas.
afaguer-assur143 Le 01/07/2010 - 18:50
Cette pub est tellement dure que j'ai du boire un coup pour m'en remettre... (Sans rire,titulaire d'un permis depuis 47 ans sans accident corporel ,l'excès est mauvais en tout, mais un dosage uniforme pour tous n'est pas le mieux adapté.C'est comme le nivellement de la vitesse par le bas: le risque et les conséquences ne sont pas les mêmes pour tous les vèhicules.
gilbert.bordais-daniel610 Le 14/06/2010 - 07:08
Tentative courageuse de la part des autorités en charge, copiée sur nos voisins d'outre Manche. Pourquoi pas ? Mais est-il prévu un budget d'éducation en parallèle ? Dès l'école primaire, qu'est-il entrepris ? Agir sur le répressif, peut-être que oui, les images culpabilisent-elles, à mon avis non ! Cela n'arrive qu'aux autres, c'est bien connu. Agir sur les mentalités, c'est une oeuvre de longue haleine, il faut démarrer tôt, à l'école, avec des professionnels ; les ensiegnants feront le soutien naturellement si les messages, plusieurs fois répétés tout au long de la scolarité. A ce moment là, ces images choc pourront venir en illustration, avec peut-être un peu d'efficacité. Sinon, c'est vain et contre productif puisque la jeunesse bravera toujours les interdits, même illustrés avec force images choc. Alors campagne choc, oui, mais pas seulement ; l'épreuve de fond du changement de mentalités réclame plus de diversité dans l'action. Bon courage.
Voir tous les commentaires (16)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...