La fiabilité des Tesla mise en cause
habillage
banniere_haut

La fiabilité des Tesla mise en cause

Le cabinet JD Power a rendu les conclusions de son étude annuelle sur la qualité des véhicules. Tesla y figure au dernier rang. L'écran tactile de la Model S semble particulièrement récalcitrant.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Usine Tesla de Fremont, Californie

DR

Aux Etats-Unis, l'étude consumériste sur les véhicules effectuée chaque année par JD Power est une véritable institution. L'opus 2020 de l'enquête portant sur la “qualité initiale” en est à sa 34e édition. “L'étude mesure les éléments qui sont défectueux et les fonctionnalités difficiles à utiliser, difficiles à comprendre ou qui ne fonctionnent pas comme l'entend le propriétaire du véhicule”, indique JD Power. Le travail d'enquête consiste à interroger des propriétaires de véhicules neufs dans les 90 jours qui ont suivi leur achat.

JD Power l'explique d'emblée, environ un quart des problèmes constatés sur les autos porte désormais sur les systèmes d'info-divertissement : reconnaissance vocale, systèmes de navigation, Bluetooth, etc.

Pour la sixième année consécutive, la marque Kia est celle qui a le plus satisfait ses clients. Elle partage la première place du podium avec Dodge, tandis que Chevrolet arrive en troisième position. Genesis (groupe Hyundai, non présente en France) figure au 5e rang du classement final. Elle est la première marque premium pour la quatrième année consécutive. Volkswagen, au 9e rang, se révèle la première marque européenne du classement. Notons que Toyota, Mercedes-Benz ou encore Porsche témoignent de notes en dessous de la moyenne globale.

 

La NHTSA s'en mêle

La moyenne a donc été tirée vers le bas par Tesla. Le jeune constructeur américain de véhicules électriques ferme la marche des marques évaluées, loin derrière Land Rover. Pire encore : selon JD Power, Tesla n'aurait pas voulu jouer le jeu avec le cabinet d'études et l'aurait empêché d'accéder aux nouveaux propriétaires de véhicules dans quinze Etats. JD Power précise par conséquent que les remontées des soucis proviennent uniquement de trente-cinq Etats américains.

Hasard ou pas, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) vient justement d'ouvrir une enquête de sécurité sur la Tesla Model S. Cette autorité fédérale a en effet reçu onze plaintes portant sur des soucis d'écran tactile. Selon l'exposé de la NHTSA, leur dysfonctionnement entraînerait divers problèmes, à commencer par le non-fonctionnement de la caméra de recul, ce qui induit donc un souci de sécurité.

Autant de pierres dans le jardin de Tesla qui ne semblent pour autant pas nuire à ses activités commerciales. Le 25 juin 2020, le PDG Elon Musk s'est en effet excusé pour l'allongement des délais de livraison, expliquant que “c'est un monde de fous dehors” !

Tesla avait déjà été mis en cause pour des soucis de qualité de ses batteries en 2012, sur la chaine de fabrication des Model S. Plus récemment, en 2019, des défauts de qualité de peinture auraient été relevés sur les Model 3 au Québec. Les voitures rouillaient bien qu'étant quasi-neuves !

A lire : Tesla : Carlos Tavares alerte les investisseurs

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours