Vous êtes ici :

La mobilité de demain selon BMW

BMW i next
Le développement du véhicule électrique va imposer de nombreux changements : principalement en matière de connectivité et de services.

BMW planche sur la mobilité du futur et la développe selon quatre axes : le véhicule autonome, la connectivité, l'électrification et les services.

De l’énergie fossile à l’électricité, de la détention d’une auto à la location voire au partage, la façon dont on va « consommer » l’automobile va profondément changer. BMW, comme d’autres constructeurs, en est parfaitement conscient et se prépare à ses grandes évolutions. Le programme de BMW se définit en quatre lettres, ACES, pour Autonome, Connecté, Electrifié et Services.

En 2011, une flotte de véhicules de tests a parcouru un tronçon de l’autoroute A9 en Allemagne de façon totalement autonome à 130 km/h. En 2017, quarante BMW Série 7 sont mises à la route en test de conduite autonome en conditions réelles.

BMW estime qu’il lui faudra parcourir 240 millions de kilomètres sans accident pour fiabiliser son offre de conduite autonome

En avril 2018, BMW a inauguré un campus dédié à la conduite autonome près de Munich en Allemagne. Une surface de 23 000 m2 y est dédiée et 2 000 personnes y travailleront à terme. C’est le seul site qui rassemble toutes les expertises nécessaires à la mise en œuvre de la conduite autonome, du développement aux tests routiers.

En parallèle BMW travaille avec différents partenaires suivant les compétences recherchées. Intel et Mobil Eye pour les capteurs, radars, stratégie de conduite, Here ainsi que Mercedes et Audi pour une cartographie précise (de l’ordre du centimètre), la mise en place d’une infrastructure avec le 5G Automotive Assocation, et la contribution de l’évolution de la législation avec la NHTSA ou encore l’ACEA.

Depuis 2016, BMW dispose de la conduite, dite semi-autonome, de niveau 2. Le niveau 3 est prévu pour 2021. L’ultime niveau, le 5, n’entrera pas en application avant 2030. Cette finalité ne sera pas possible sans l’intelligence artificielle. L'apport de cette dernière permettra d’utiliser les programmes informatiques pour résoudre des problèmes qui ne pourraient être résolus avec la seule intelligence humaine. Les BMW Série 7 actuellement en test vont recueillir des données qui seront analysées par l’intelligence artificielle. Le constructeur allemand estime qu’il lui faudra parcourir 240 millions de kilomètres sans accident pour fiabiliser son offre de conduite autonome.

Le second domaine de travail est la connectivité. Depuis 2001, BMW propose plusieurs services connectés et une carte SIM est intégrée dans chaque auto. Via l’Office 365, déployé depuis juillet 2018, le conducteur peut avoir un accès sécurisé aux e-mails, contacts et agenda professionnels, et peut même bénéficier de la fonction Skype.

La connectivité passe également par les smartphones (statut du véhicule, affichage de l’environnement de la voiture en 3D) mais, surtout, via les autres véhicules et l’infrastructure routière. La communication permanente avec son environnement (V2X) et la mise à jour en temps réel de la cartographie sont indispensables pour la conduite de niveau 4 et 5.

 

25 modèles électrifiés en 2025

BMW passe à l’offensive en matière de modèles électriques. Le groupe a annoncé 25 nouveaux modèles électrifiés d’ici à 2025, dont 12 seront 100 % électriques (Mini Electric en 2019, BMW iX3 en 2020, iNext et i4 en 2021). L’objectif est de vendre 500 000 véhicules électrifiés d’ici à fin 2019. Aujourd’hui, le groupe a atteint le chiffre de 300 000 unités.

Surtout, BMW souhaite maîtriser les technologies. Ainsi le groupe assure l’approvisionnement de cobalt (depuis la république démocratique du Congo) et surtout va inaugurer en 2019 un nouveau centre de compétences dans les batteries. Au total, l’investissement atteint 200 millions d’euros et 200 emplois devraient être créés. Le but est de développer un nouveau moteur électrique de cinquième génération, ne nécessitant plus de terres rares.

La batterie, le cœur du véhicule électrique, sera produite en Allemagne, mais par une entreprise chinoise, CATL (Contemporary Amperex Technology). La première voiture a en bénéficier sera la iNext prévue en 2021. A terme, l’ensemble de la chaîne de production de véhicules électriques se situera en Allemagne. Le but : créer une industrie de la batterie en Europe, du développement au recyclage. Après avoir servi comme batterie de propulsion, elle est ensuite utilisée comme dispositif fixe de stockage. C’est ainsi que l’usine de Leipzig donne une seconde vie aux batteries de i3. Entre 500 et 700 packs stockent le surplus d’énergie renouvelable produit par les éoliennes.

Concernant les services, BMW a acquis Parkmobile et LLC en janvier 2018. A noter également que l’applicatoin ParkNow est disponible à Paris depuis mai 2018. Ces services permettent de trouver rapidement une place de stationnement et d’en faciliter le paiement.

BMW est le premier constructeur à proposer la recharge par induction. Cette démarche de test est effectuée avec la 530e. Après installation de la plaque au sol et de l’alimentation en courant, le conducteur n’a presque plus rien à faire pour recharger son auto. Il doit cependant se garer d’une façon précise pour assurer le bon chargement (marge de 7 cm en longueur et 14 cm en largeur). Via une prise classique (220V), la 530e nécessite 3 heures de recharge. Il faut compter une demi-heure de plus avec la plaque à induction car le rendement est moins important (85 %).

Le gain de confort est évident, mais cela a un prix. Il faut choisir la finition Navigation Professional, plus la plateforme de recharge par induction
(900 €) ainsi que le Park Assit Plus (1 150 €). Cet équipement est en test en France, en Allemagne, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et au Japon.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
gegemalaga

beau programme ; et on peut faire confianve à BM ...!

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de BMW