La saga Toyota RAV4 : 10 millions d'exemplaires vendus depuis 1994
habillage
banniere_haut

La saga Toyota RAV4 : 10 millions d'exemplaires vendus depuis 1994

Sorti en 1994, le Toyota RAV4 a récemment passé le cap des dix millions d'exemplaires. L'occasion de regarder dans le rétro pour (re)découvrir la carrière de ce 4x4 pas comme les autres.

Par Benjamin Defay
Publié le

Le premier Toyota RAV4, sorti en 1994.

Toyota

Le RAV4, c'est une affaire qui roule chez Toyota. Et ce, depuis sa sortie en 1994. Pourtant, il a bien changé depuis ses débuts ! A l'origine, il s'agissait d'un OVNI : un petit 4x4 reprenant tous les codes du biodesign, en vogue dans les années 1990, mais dans un format de poche avec seulement 3,71 m, soit la même taille qu'une Renault Clio 1 à l'époque. D'ailleurs, le RAV4, au départ proposé uniquement en trois-portes, était surnommé "Fun Cruiser".

A l'époque, il s'agissait d'un OVNI : un vrai 4x4 dans un format de poche (3,71 m) et proposé en 3-portes.
L'intérieur du RAV4 de première génération était moins original que sa carrosserie.

Le RAV4 a donc en quelque sorte lancé la mode des véhicules de loisir compacts, et donc plus généralement des SUV. En 1994, il était un des premiers à se lancer, et l'accueil fut mitigé : la première année, il se vend 53 080 exemplaires dans le monde, dont 9 641 en Europe. Mais rapidement, la bouille du micro-4x4 séduit, et les chiffres doublent ou triplent. Une inédite version cabriolet débarque en 1998, après la version 5 portes légèrement allongée dès 1995.

Dès 1995, une version 5-portes est proposée. Elle est allongée et dépasse les 4 m.
En 1998, une inédite version cabriolet est aussi proposée pour la fin de carrière de la 1ère génération.

A LIRE.Notre verdict après 5000 km en Toyota RAV4 hybride

 

Petit SUV urbain deviendra grand

En 2000, après six ans de carrière, le RAV4 évolue et passe à la deuxième génération. Plus sage et plus acéré, ce RAV4 2 garde tout de même quelques originalités comme son ouverture de hayon façon porte de frigo et sa roue de secours. Il propose toujours deux variantes trois et cinq portes, qui grandissent respectivement de 13 et 11 cm. Le cabriolet disparaît quant à lui. Dès 2001, il s'offre une version diesel, reconnaissable grâce à la prise d'air sur le capot. A l'époque, ce carburant est très apprécié et beaucoup d'exemplaires seront donc vendus avec le 2.0 D-4D de 116 ch. C'est d'ailleurs en 2001 que le 4x4 dépasse le million d'exemplaires vendus dans le monde.

Le modèle s'agrandit de 11 à 13 cm, et garde un look plutôt proche de la génération précédente.
Le RAV4 de deuxième génération reste fidèle à la variante trois-portes de ses débuts.

La troisième génération prend le relais en 2006, mais le soufflé retombe. Plus consensuel, peut-être trop sage selon certains, il perd son côté fun et sa variante trois-portes. Désormais, il mesure 4,40 m, soit 3 cm de moins qu'un Volkswagen Tiguan, sorti peu de temps après. La roue de secours sur le hayon peut être enlevée, et c'est toujours le diesel qui est la motorisation la plus vendue, l'hybride n'étant pas encore arrivée au catalogue. Pourtant, le succès reste le même, surtout sur les deux premières années de commercialisation du nouveau modèle. En 2008, le volume de ventes cumulées en Europe depuis 1994 dépasse le million d'unités. Dans le monde, c'est le cap des trois millions qui est atteint.

En 2006, la troisième génération débarque, et change encore plus. Fini le fun et la version trois-portes, il rentre dans le rang.
La roue de secours peut disparaître de la porte du coffre, encore à ouverture latérale sur cette troisième génération.

>> Cliquez pour voir le diaporama légendé <<

 

L'arrivée de l'hybride

En 2012, une quatrième génération apparaît. Elle grandit encore par rapport à la précédente, avec 4,57 m de long. Cette fois, un hayon plus conventionnel remplace la porte à ouverture latérale du coffre. En 2016, après un léger restylage, une inédite variante hybride vient s'ajouter à la gamme. La puissance cumulée de cette motorisation tutoie les 200 ch, offrant ainsi de belles performances (0 à 100 km/h en 8,3 s) tout en maîtrisant la consommation : 4,9 l / 100 km annoncés et des émissions de CO2 à partir de 115 g/km. Les acheteurs, qui délaissent de plus en plus le diesel, se tournent alors vers cette motorisation qui deviendra désormais la plus vendue.

La quatrième génération arrive en 2012, et atteint désormais les 4,57 m.
L'ouverture latérale du coffre est désormais remplacée par un hayon plus conventionnel.

D'ailleurs, sur la cinquième génération sortie en 2018, l'hybride est le seul choix disponible en Europe de l'Ouest. Elle sera rejointe par une variante hybride rechargeable fin 2020, proche du cousin Lexus NX.

 

Le RAV4 a été notre cobaye lors d'un test longue durée : nous avons réalisé plus de 5 000 km à son bord.

 

Dix millions d'unités produites en 26 ans

Désormais, le petit RAV4 est devenu grand, avec près d'un mètre d'écart entre la première et la cinquième génération et une toute autre ambition. Les Etats-Unis sont devenus un des principaux marchés avec 535 000 exemplaires écoulés en 2019, sur près d'un million d'exemplaires dans le monde pour cette seule année. Le SUV a dépassé le cap des dix millions d'exemplaires en début d'année 2020, et les deux millions d'unités en Europe. De quoi conforter Toyota dans ses choix.

 

Chiffres de ventes du Toyota RAV4 depuis 1994:

Nombre d'exemplaires produits

Ventes annuelles

Ventes cumulées 

 

Monde

Europe

Monde

Europe

1994

53 080

9 641

53 080

9 641

1995

114 693

29 783

167 773

39 424

1996

156 247

30 622

324 020

70 046

1997

149 950

25 597

473 970

95 643

1998

143 686

27 231

617 656

122 874

1999

112 898

23 090

730 554

145 964

2000

138 669

29 185

869 223

175 149

2001

209 570

64 296

1 078 793

239 445

2002

236 157

97 145

1 314 950

336 590

2003

229 325

107 249

1 544 275

443 839

2004

239 794

111 234

1 784 069

555 073

2005

236 078

103 269

2 020 147

658 342

2006

371 674

126 358

2 391 821

784 700

2007

391 381

128 979

2 783 202

913 679

2008

316 160

91 756

3 099 362

1 005 435

2009

358 168

56 590

3 457 530

1 062 025

2010

422 270

70 533

3 879 800

1 132 558

2011

394 005

74 446

4 273 805

1 207 004

2012

424 415

66 506

4 698 220

1 273 510

2013

552 099

93 763

5 250 319

1 367 273

2014

643 642

99 015

5 893 961

1 466 288

2015

669 273

83 827

6 563 234

1 550 115

2016

744 721

107 333

7 307 955

1 657 448

2017

810 959

109 906

8 118 914

1 767 354

2018

839 426

105 538

8 958 340

1 872 892

2019

965 760

133 184

9 924 100

2 006 076

2020*

156 734

21 986

10 080 834

2 028 062

*jusqu'à fin février 2020

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Arthur1973 Le 23/04/2020 - 07:54
Pourquoi ne pas ajouter que le Rav-4 a toujours été, toutes générations confondues et quelle que soit la motorisation choisie, un véhicule très fiable ? Ce n'est pas la moindre des qualités qd on possède un véhicule que l'on souhaite garder un peu plus que le temps d'une LDD. C'est la particularité de la production japonaise. Chaque modèle est étudié avant tout pour la satisfaction client. C'est injustement et trop peu souvent mentionné car la fiabilité n'est pas la préoccupation première des constructeurs occidentaux, pourtant cités en référence...
Voir tous les commentaires (1)