La vente d'éthylotests obligatoire dans les commerces et en ligne
habillage
banniere_haut

La vente d'éthylotests obligatoire dans les commerces et en ligne

Depuis le 1er juillet, la vente d'éthylotests est obligatoire dans les débits de boisson à emporter et sur les sites de commerce proposant de l'alcool. Les cavistes, hypermarchés et autres sites de drive rejoignent les établissements de nuit, déjà soumis à cette règle.

Par Benjamin Defay
Publié le Mis à jour le

Les débits de boisson et commerces en ligne vendant de l'alcool devront proposer à la vente des éthylotests dès le mois de juillet 2021.

Depuis 2012, la réglementation imposait aux conducteurs de s’équiper d’un éthylotest chimique à bord de son véhicule. Mais le gouvernement a mis fin à cette mesure en mai 2020, notamment à cause de la durée de validité de ces systèmes à usage unique. Aujourd’hui, l’État renforce la responsabilité des débits de boisson et commerces en ligne (cavistes, hypermarchés, épiceries, sites de “drive”…). Depuis le 1er juillet 2021, ils doivent obligatoirement proposer à la vente des éthylotests.
 

Des éthylotests visibles

50 000 exploitants s’ajoutent donc à la liste qui comprenait déjà les clubs et établissements de nuit. Les magasins doivent installer les éthylotests chimiques (à usage unique) "à proximité du rayon présentant le plus grand volume de boissons alcooliques" ou "près du lieu d’encaissement", précise le communiqué de la Sécurité routière. Des éthylotests électroniques peuvent être proposés en complément.

Selon le communiqué, il faut disposer d’un "stock minimal de 10 ou 25 éthylotests, fixé en fonction de la taille des rayons alcool”. En plus de cela, des affichages doivent souligner l’importance de l’auto-dépistage et indiquer où se trouvent les ballons dans le rayon. Sur les sites de vente en ligne, une bannière doit apparaître sur la page de paiement de façon permanente. Reste à savoir si ces dispositions seront suffisantes pour convaincre les automobilistes à s'auto-tester plus régulièrement.

alcool volant clé voiture

Quelques exceptions toutefois : les propriétaires-récoltants proposant des boissons alcoolisées issues de leur récolte et les débits de boisson temporaires comme les salons, foires et kermesses ne sont pas soumis à cette obligation, puisqu'ils dépendent pas de la même licence.

À LIRE. Le flop de l'éthylotest anti-démarrage
 

675 à 1 875 € d'amende

En cas de non-respect de cette loi (nombre d'éthylotests insuffisant, non-respect des dispositions relatives à l'affichage, etc.), les contrevenants s’exposent à une amende de 675 €, qui grimpe à 1 875 € lorsque l’amende forfaitaire est majorée.

À LIRE. Le top 2019 des infractions au code de la route

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
P4trick Le 09/04/2021 - 09:31
Savoir si le prix de l’alcootest sera réglementé
Voir tous les commentaires (1)