La voiture aide-t-elle à s’endormir ?
habillage
banniere_haut

La voiture aide-t-elle à s’endormir ?

Selon un sondage mené par Citroën, 44 % des parents ont déjà eu recours à un trajet en voiture pour endormir leur bébé. Un effet soporifique que certains adultes affirment également ressentir. D’où vient ce lien entre sommeil et voiture ? Est-il le même dans une électrique ? Éclairage de L'argus.

Par Raphaël Desrosiers
Publié le

Bien installés dans leur siège, la plupart des enfants s'endorment plus facilement en voiture.

DR

Couvertures lestées, gadgets permettant de synchroniser sa respiration, pastilles apaisantes… Le marché des accessoires pour trouver le sommeil ne connaît pas la crise. En particulier auprès des parents de jeunes enfants, qui ont parfois du mal à endormir leur progéniture. Certains ont d’ailleurs leurs propres astuces. C’est en tout cas ce que révèle un sondage mené par Citroën en mars et avril 2022 auprès de 2 000 parents conducteurs avec des bébés/enfants de moins de 5 ans. Pas moins de 44 % d’entre eux ont ainsi affirmé avoir déjà emmené leur enfant faire un court trajet en voiture pour l’aider à trouver le sommeil. Une pratique pas franchement économique avec les prix des carburants et de l’électricité qui ne cessent d’augmenter. Selon une étude menée par Nissan en 2020, cette pratique ajouterait près 70 kg de CO2* au bilan carbone annuel d'un foyer.

Pourquoi la voiture endort-elle ? 

Cet effet soporifique des automobiles est assez peu étudié, mais il proviendrait des bruits qui parviennent jusqu’à l’habitacle. Pas ceux des klaxons de la circulation ou des sirènes des véhicules prioritaires évidemment, mais ceux émis par le moteur (lorsqu’il y en a un) ou le roulement. Des bruits atténués par l’isolation de l’habitacle et qui auraient le même effet que les fameux bruits blancs. Ces derniers sont plébiscités pour faciliter le sommeil aussi bien des adultes que des enfants grâce à leur fréquence qui provoquerait un apaisement. En réalité, il n’y a pas de preuve scientifique à ce sujet, mais les spécialistes reconnaissent la capacité de ces bruits à couvrir les autres.

Media Image
Image

Près d'un parent sur deux a déjà emmené son enfant en voiture uniquement pour l'endormir.

DR

Thomas Andrillon, chercheur en neurosciences, résume bien l’état des connaissances en la matière dans un interview à Slate : « Le bruit blanc est un son qui est composé, de façon égale, des différentes bandes de fréquence du spectre auditif. On l’appelle blanc par analogie à la lumière blanche, qui résulte de la superposition des différentes couleurs du spectre auditif. Quand on présente du bruit blanc, on va ainsi activer uniformément les cellules ciliées de l’oreille interne. L’effet direct du bruit blanc est d’augmenter l’activité de base de l’oreille interne. D’autres sons auront du coup plus de mal à être enregistrés par elle (et acheminés vers le cerveau). Le bruit blanc peut donc permettre d’étouffer les sons qui pourraient perturber le sommeil. »

Les électriques et hybrides moins apaisantes ? 

Media Image
Image

Pour compenser le silence des voitures électriques, Nissan avait proposé en 2020 une playlist de berceuses reprenant la fréquence du bruit blanc.

DR

L’aspect soporifique des trajets en automobile pour les passagers proviendrait donc de l’absence de perturbations sonores, ce qui explique aussi pourquoi on s’endort plus aisément lors d’un trajet sur autoroute qu’en ville ou dans une voiture thermique que dans une électrique. Ce qui avait d'ailleurs conduit Nissan à sortir en 2020 une playlist de berceuses à utiliser dans ses électriques. L’étude de Citroën souligne néanmoins que 56,4 % des sondés, qui ont récemment troqué leur voiture essence ou diesel par une hybride ou électrique, déclarent que leur enfant s’endort aussi bien voire mieux que dans leur précédent véhicule. Un peu moins de 12 % déclarent en revanche que leur enfant trouvait plus facilement le sommeil lorsqu’il était bercé par le ronronnement d’un moteur à combustion. Le ressenti de ces parents permet également d’établir qu’une conduite souple, une température agréable et un siège confortable sont les principaux facteurs qui aident leurs enfants à s’endormir. 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
monaco Le 18/09/2022 - 12:49
Pour moi, oui ; on utilisait déjà cette méthode il y a 40 ans pour notre fils (tout petit) dans les cas extrêmes de non endormissement ! @+.
Voir tous les commentaires (1)