E-up! : la Volkswagen Up électrique à l'essai
habillage
banniere_haut

E-up! : la Volkswagen Up électrique à l'essai

Le groupe Volkswagen veut devenir leader du marché électrique et hybride d'ici à 2018. En attendant la Golf, qui proposera les deux systèmes, voici la citadine e-up!, 100% électrique...

Par Mathieu Sentis, Photos T. Antoine/ACE Team, ACE - Team
Publié le Mis à jour le

T.Antoine/ACE-Team

Bonus de 6 300 € déduit, la Volkswagen e-up! s'achète à partir de 19 650 € batteries incluses

Si le marché ne décolle pas vraiment, l’offre 100% électrique s’étoffe pourtant. A chaque nouveau modèle (Renault Fluence Z.E. et Peugeot iOn en 2010, Nissan Leaf en 2011, Renault Zoé en 2013...), les mêmes avantages : coût d’usage réduit, aucune émission polluante, agrément de conduite supérieur aux versions thermiques.

Mais aussi les mêmes inconvénients : autonomie limitée, infrastructures de recharge inexistantes, prix d’achat élevé. Voyons donc ce qu’apporte cette e-up!, Nième modèle 100% électrique.


Volkswagen e-up!, une électrique comme les autres ?

La principale différence de la e-up! apparaît à la conduite, sous la forme d’un frein moteur paramétrable. En basculant le levier de boite automatique, le conducteur sélectionne l’intensité de la décélération (quatre niveaux, de l’inexistant au "marqué") et la récupération d’énergie qui en découle.

A l’usage, il vogue d’un mode à l’autre et arrive presque à se passer du système de freinage classique pour s’arrêter, au bénéfice de l’autonomie... qui en a bien besoin.



Quelle autonomie pour la e-up ?

Essayée par temps froid (donc avec le chauffage en route, énergivore), la e-up! n’a parcouru que 85 km avant de crier famine, sur un parcours mêlant, à 50/50, ville à doux rythme et relances énergiques sur autoroute.
A l'arrière, les catadioptres en crochets distinguent la e-up! de la up! classique
En conditions plus favorables, l’autonomie devrait pouvoir atteindre un peu plus de 120 km, c'est-à-dire avec une température ambiante plus élevé ou en recourant davantage aux modes de conduite économiques.

En mode Eco, la puissance chute de 82 à 68 ch, la vitesse maximale de 130 à 115 km/h. En mode Eco+, les deux valeurs chutent à 55 ch et 95 km/h maxi, et la climatisation n’est plus opérationnelle.



L’agrément de conduite progresse t-il ?

Indéniablement. En ville, la belle vivacité à l’accélération (210 Nm de couple dès le démarrage, contre 95 Nm à 3 000 tr/min pour la up! thermique) accompagne à merveille le gabarit et le diamètre de braquage riquiquis.

Sur route, malgré le surpoids de 230 kg dû aux batteries, les relances énergiques et le silence de marche font oublier la paresse du trois cylindres à essence, et sa sonorité de crécelle à haut régime.
La Volkswagen e-up! est uniquement disponible en carrosserie à cinq portes


Où se cachent les batteries dans la e-up! ?

Les batteries au lithium-ion (fabriquées par Volkswagen à l’aide de cellules fournies par Panasonic) sont logées sous le plancher, entre les deux essieux. Elles n’empiètent donc ni sur le coffre, spacieux et pratique (251 litres, plancher amovible), ni sur l’espace arrière, déjà réduit. A noter que la e-up! est uniquement disponible en carrosserie à cinq portes.



Quelle durée pour recharger les batteries ?

9 heures sur une prise classique 230V, 6 heures sur la Wall-Box proposée par Volkswagen (fournie par Bosch, à partir de 980 € en fonction de l’installation électrique du domicile), et 30 min (pour 80% de la charge) sur une borne rapide… pour le moment rarissime en France.

Grâce à un deuxième câble de recharge fourni de série, la e-up! peut aussi ravitailler sur les bornes Autolib', moyennant un abonnement : 15 € la première année (0 € les suivantes), plus 1 € de l'heure. Mais la charge est limitée à 4H maximum après 20H.
Avec ses deux câbles fournis de série, la e-up! se branche à domicile ou dans la rue


Quel est le surcoût de l'électrique ?

A 19 650 € bonus déduit, la e-up! coûte 4 310 € de plus qu’une high-up! 1.0 75 ch à boîte robotisée. L’équipement de série progresse un peu, dans l’optique d’économiser de l’énergie : climatisation automatique au lieu de manuelle (pour mieux gérer son fonctionnement), sièges et pare-brise chauffants (pour moins utiliser le chauffage), et vitres arrière surteintées (pour limiter les efforts de la climatisation par beau temps).
Le GPS est adapté à la e-up! : autonomie, consommation, conseils d'écoconduite, etc.
Une formule de LOA est aussi proposée : 10% d’apport, puis 289 €/mois pour 3 ans et 30 000 km d’utilisation, garantie et entretien compris.


Quelles sont les rivales de la Volkswagen e-up ?

La e-up! se place, par la taille (3,54 m), entre deux citadines électriques. La Smart ForTwo Electric Drive (2,70 m) coûte 17 950 € batteries incluses, mais ne compte que deux places et une dotation de série moindre (pas de GPS). A l’autre extrémité, la Renault Zoé (4,08 m) se montre plus spacieuse et moins chère que la e-up! (dès 14 500 €), mais laisse ses batteries en location (79 € par mois minimum) et exige l’installation d’une Wall-Box à domicile (pas de recharge sur une prise classique).



Quels services après l’achat ?

Une fois sa e-up! commandée dans l’une des 40 concessions Volkswagen partenaires (sur 300 en France au total), le client accède à une batterie de services. Une application mobile ou ordinateur permet de connaître le niveau de la batterie, programmer la recharge ou le chauffage avant le départ, ou localiser le véhicule. La première année d’utilisation est offerte, les autres sont facturées 100 € chacune.
Les jantes en alliage de 15 pouces adoptent un profil spécifique, plus aérodynamique
L’achat inclut aussi un partenariat avec Europcar pour louer des modèles thermiques (remise de 20%), ainsi que deux remorquages gratuits les deux premières années de détention. L’entretien lui, est estimé 20% moins cher que celui d’une up! thermique (pas de vidanges, freinage peu sollicité).


Bilan de l'essai VW e-Up!
La Volkswagen e-up! est très agréable à mener, et bien pensée : espace intérieur préservé, deux câbles de recharge de série, services multiples. Elle bute hélas sur les  défauts habituels (tarif élevé, autonomie réduite). D'ailleurs, Volkswagen n’a aucun objectif de vente pour ce modèle, à considérer comme le manifeste de "l’électrification" programmée de sa gamme...
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
daniel.terminet536 Le 24/01/2017 - 10:48
Les plus de cette voiture: - confortable - bonne tenue de route - excellente nervosité Les moins: - autonomie un peu juste - pas de possibilité de se charger sur les bornes Autolib sans acheter un cordon supplémentaire que VW vend très cher (l'acheter chez Renault) - coffre peu logeable - fournie de série avec quelques fonctionnalités qui ne servent à rien (siège chauffant) alors qu'un stabilisateur de vitesse et un radar de recul auraient été les bienvenus dans une voiture de ce prix - application smartphone peu intéressante
madelaine.fabrice564 Le 10/03/2015 - 17:27
Cela fait plus d'un an que je tente d'obtenir les condition générales liées à la garantie de 8 ans des batteries... De même impossible de connaître les cycles de révisions imposés et leur coût. C'est trop opaque pour être honnête
stephane.bronsin354 Le 08/09/2014 - 10:23
Côté usure de la batterie, elle est garantie 8 ans / 160.000 km chez VW, avec minimum de 80% de capacité. C'est très confortable, je trouve
Voir tous les commentaires (10)