L'airbag latéral externe, bientôt sur nos voitures ? Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

L'airbag latéral externe, bientôt sur nos voitures ?

L'équipementier ZF est actuellement en train de peaufiner son procédé d'airbag externe, qui se développe sur le côté de la voiture pour minimiser l'effet d'un choc latéral.

Par Léo Mingot, Emmanuel Genty
Publié le Mis à jour le

L'airbag externe est une technologie qui pourrait bientôt se généraliser sur les véhicules.

[Mise à jour le 04/12/2018] Lors du symposium « Airbag 2018 » sur les systèmes de sécurité automobile se déroulant à Mannheim, l'équipementier ZF a dévoilé ses avancées dans le domaine de la sécurité passive et notamment des airbags. Dans le but de satisfaire aux nouvelles exigences mises en place par l'Euro NCAP d'ici 2020, ZF est notamment en train de développer un airbag latéral, qui se déploierait au centre du véhicule et éviterait ainsi les chocs des passagers entre eux, ou même contre la structure de l'habitacle.

L'équipementier présente également l'airbag genoux le plus léger de l'industrie, doté d'un boitier en tissu et non plus en métal. Celui-ci se montre alors 30% plus léger qu'un airbag genoux classique et permet de participer à la réduction du poids des véhicules et ainsi à la baisse des consommations d'énergie.

 

Plus de risques avec la voiture autonome

Mais à l'avenir, le nouveau défi pour ces outils de sécurité est de pouvoir faire face à certains risques inédits, engendrés par le développement des véhicules autonomes. En effet, avec ces situations où le conducteur et les passagers ne seraient plus obligatoirement positionnés face à la route, les airbags et même les ceintures de sécurité se doivent d'évoluer. A l'intérieur du véhicule, des airbags adaptatifs conçus pour s'adapter à la position de l'occupant ont ainsi été développés. Même si dans ce domaine, ZF concentre ses efforts sur les airbags externes.

Cet airbag externe permettrait de réduire la gravité des blessures jusqu'à 40%

Ces dispositifs se déploient donc à l'extérieur du véhicule, notamment sur la partie basse des portières, comme on peut le voir sur l'image ci-dessus, et créent alors une zone de déformation supplémentaire en cas d'accident. Ils permettraient de réduire la gravité des blessures des occupants jusqu'à 40%.

 

Le casse-tête de l'ouverture

D’un volume de 200 litres, soit le double d’un airbag traditionnel, cet airbag externe nécessite deux gonfleurs pour se remplir. Et un peu plus de temps. Ce qui fait qu’il doit commencer à s’ouvrir plus tôt qu’un airbag interne, presque avant l’accident. Du coup, son capteur de déclenchement doit être très sensible, mais pas trop pour éviter les fausses alertes qui conduiraient à son ouverture intempestive. Du travail en perspective pour les ingénieurs.

Autre écueil rencontré, la résistance aux effets destructeurs de la pluie, de la neige et du sel de voirie, entre autres. Combien de temps un tel système peut-il rester opérationnel ?

Airbag piéton Volvo

 

Seat travaille sur l'airbag externe

Pour répondre à ces questions et savoir exactement où et comment implanter cet airbag latéral externe dans une voiture, ZF TRW travaille avec plusieurs constructeurs, dont Seat.

Des pistes complémentaires sont également suivies, comme le décalage du siège du côté touché vers l’intérieur de la voiture et le remplissage de l’espace ainsi laissé vide par un grand airbag latéral interne, jumeau de l’airbag externe. Pour le moment, il n’est pas encore question de l’arrivée en série d’un tel équipement de sécurité dans nos voitures. Mais cela pourrait se produire d’ici la fin de la décennie. C’est en tout cas l’objectif des équipementiers, ZF TRW donc, mais aussi Autoliv, qui travaillent sur le sujet.

 

Volvo, pionnier du genre

Rappelons qu'en 2012, Volvo avait en quelque sorte déjà « inventé » l’airbag extérieur, avec l’airbag piéton de sa V40. Situé sous le capot, il se gonfle en forme de U sur le bas du pare-brise et les montants de la voiture en cas de collision avec un passant pour protéger la tête de ce dernier lors du choc. Une innovation un peu restée en plan, puisque le constructeur suédois ne l’a pas reprise avec d’autres modèles, comme le XC90.

 

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...