Vous êtes ici :

Lamborghini Miura S : un modèle superbement restauré en vente

Lamborghini Miura S
La Lamborghini Miura, sortie en 1966, est considérée comme la pionnière des supercars. Et elle demeure l'une des plus belles...

La Lamborghini Miura se montrait innovante à bien des niveaux à sa sortie en 1966, ce qui en fait pour beaucoup la première supercar de l'histoire. Un exemplaire est actuellement en vente à prix d'or chez un vendeur londonien.

Ferruccio Lamborghini était un précurseur, qui a réussi à hisser ses productions automobiles au niveau des meilleurs constructeurs. Pourtant, il était à la base fabricant de tracteurs agricoles et était donc plutôt étranger à ce milieu. La Miura, qui était seulement le troisième modèle produit par la firme italienne, demeure sans aucun doute l'exemple le plus marquant de cet esprit d'innovation.

Celle que beaucoup considèrent comme la première supercar de l'histoire fut en effet l'une des premières autos de série à voir son moteur placé en position centrale arrière (la première est la René Bonnet Djet de 1962), bien avant que Ferrari ne se décide à faire de même. De plus, ce V12 de 3,9 litres de cylindrée était positionné de manière transversale et non longitudinale, comme sur certaines autos de course telle la Formule 1 Honda RA271 de 1964.

Lamborghini Miura S
Le capot arrière doté de persiennes renferme un V12 3.9 de 370 ch monté en position transversale.

Le très haut niveau de performances de la Miura a sans doute également contribué à sa renommée , tout comme sa silhouette à la fois agressive et très élégante. Le V12 développait en effet 350 ch lors de sa sortie en 1966 et lui permettait d'atteindre 280 km/h en vitesse de pointe.

 

Chère italienne...

L'exemplaire qui nous intéresse aujourd'hui et qui vient d'être mis en vente par DDClassics à Londres est un modèle P400 S. Cette évolution bénéficiait d'un moteur porté à 370 ch, tandis que la version SV qui suivit culminait à 385 ch. Toutefois, cette dernière perdait les « sourcils » qui entouraient les feux avant et participaient à l'originalité du modèle, alors que la S les conservait.

Lamborghini Miura S

Cette auto avait été à l'origine livrée à un client français, qui l'a gardée durant très longtemps, puis elle a bénéficié d'une restauration complète, ayant duré pas moins de 12 ans. Le seul inconvénient de cette merveille est finalement sa rareté (764 exemplaires au total) et son exclusivité, qui ont amené son vendeur à en réclamer la somme de 1,6 million d'euros...

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
shooby136

Ah, la Miura ... ça c'était une Lamborghini. Du même pédigrée esthétique que la Ferrari Dino et Jaguar type E. Maintenant elles sont toutes cubiques les Lamborghini, ça se voit que VW les a rachetés, ça n'a plus la même gueule.

PX

les lignes de cette miura était très typé ferrari, jaguar de l'epoque....le style des années suivantes à marqué un tournant plus "brute visuellement" (countach...diablo) la Miura ne vieillit pas avec ses rondeurs..très beau dessin de Bertone.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Lamborghini