Land Rover Defender (2020) : le nouveau Defender sans camouflage !
habillage
banniere_haut

Land Rover Defender (2020) : le nouveau Defender sans camouflage !

Après plus de 70 ans de carrière et cinq générations, le Land Rover Defender se réinventera à l'automne. Avant son premier bain de foule au salon de Francfort 2019, en septembre, voici le sixième opus du plus mythique des baroudeurs sans camouflage.

Publié le Mis à jour le

Voici le nouveau Land Rover Defender 2020 sans camouflage.

[Mise à jour le 2/07/2019] Le nouveau Land Rover Defender fera sa première apparition publique au salon de Francfort 2019 (ouverture au public du 12 au 22 septembre). Il sera commercialisé début 2020. Mais la sixième génération du mythique baroudeur anglais fait déjà beaucoup parler d’elle sur la toile, à petite à grande échelle.
 

Le futur Defender sans capot

Le mythique baroudeur a été débusqué dans un atelier (celui de l'usine de Nitra en Slovaquie où sera assurée sa production ?) sans aucun camouflage mais aussi sans son capot. Qu'importe, on voit clairement ses lignes tendues, sa proue cubique et ses optiques circulaires hérités de son ancêtre né en 1948. La caisse bicolore avec un toit blanc du plus bel effet et des écopes d'air dans le prolongement du montant de pare-brise témoignent d'un style sobre et soigné. Un futur classique ce Defender 2020 ?
 

Deux Defender : un court et un long 

Le Land Rover Defender 2020 reposera sur la nouvelle plateforme technique MLA compatible aussi bien avec des motorisations thermiques, une hybridation légère, une hybridation rechargeable et une version 100 % électrique. Comme son prédécesseur, le nouveau Defender sera décliné en version courte, à 3 portes, et en version longue, à 5 portes.


Le futur Defender en Lego

Land Rover Defender 2020 Lege Technic boîte
Le nouveau Land Rover Defender aura droit à sa déclinaison en Lego Technic. La marque a publié l'image avant l'heure...

Découvrez le nouveau Defender à petite échelle avec la version Lego Technic du Land Rover Defender 2020 qui a malencontreusement fuité sur Internet. Le visuel de la boîte montre clairement les lignes de l’engin et ses phares circulaires. On imagine également que la livrée bicolore : carrosserie kaki et toit blanc sera proposée sur le « vrai » Defender. C’est désormais une tradition, tous les modèles emblématiques ont droit à une réplique en briques Lego. Le Land Rover Defender ne déroge donc pas à la règle.

A VOIR Lego : quand les petites briques jouent aux grandes voitures


Le futur Defender parmi les Lions

Land Rover Defender 2020 vue arrière camouflé au Kenya
Le Defender conserve la recette rustique de la porte arrière battante sur laquelle est fixée la roue de secours.

Le voici aussi à grande échelle. Il s’agit cette fois d’une communication officielle avec la présence du nouveau Land Rover camouflé sur des terrains accidentés dans la réserve de Borana au Kenya. Sous ses allures rustiques et sa carrosserie cubique, le nouveau Defender bénéficiera des avancées technologiques de ses cousins Range Rover Evoque et Discovery.
 

Land Rover Defender 2020 vue arrière camouflé au Kenya
L'excroissance sur le montant de parebrise à gauche c'est le "snorkel" pour le filtre à air.

Concession à la modernité, la signature lumineuse du nouveau Defender est dans la veine de celle de l’Evoque, pour l’harmonisation de la gamme.
Mais pour garder l’esprit « roots » la porte arrière s’ouvrant latéralement conserve la roue de secours, et sur certaines versions on aperçoit, malgré le camouflage, le « snorkel » qui permet de franchir allègrement tous les gués sans noyer le moteur. L’opération de communication menée par Land Rover cible la préservation des lions.


L’habitacle et la suspension du futur Defender

Nos confrères du site TheFastLaneCar.com ont débusqué l’auto lors d’une séance de mise au point à Moab (Utah) aux Etats-Unis, sur le terrain de jeux habituel de la marque Jeep. Sur les clichés on visualise une partie de la planche de bord du nouveau Land Rover Defender 2020.

Ce prototype, caractérisé par un bouton d’arrêt d’urgence, en lieu et place du bouton de démarrage, dispose d’une instrumentation numérique. Elle est assortie de commandes tactiles sur le volant, à la manière du nouvel Evoque et du Ranger Rover Velar. Le Defender monte manifestement en gamme.

Au centre de la dalle, sur le cliché publié sur le compte Instagram landroverphotoalbum, on distingue parfaitement le profil définitif du nouveau Defender.
La continuité stylistique avec le Land Rover originel né en 1948, puis baptisé Defender en 1990, afin de permettre l’extension de la gamme, est manifeste et c’est tant mieux ! Autre concession à la modernité, l’arrivée de suspensions indépendantes à l’arrière jetant aux orties l’antique châssis échelle et les ressorts à lames. Par ailleurs, le nouveau Defender offrira la possibilité d’opter pour une suspension pneumatique. Tout comme le Mercedes Classe G, le Land Rover Defender repose sur une base technique au goût du jour pour la sécurité et le confort.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours