Vous êtes ici :

Le centenaire des « Bleues » de Braud

En 1898, Alexandre Braud crée une entreprise de construction de machines agricoles. Les premières machines servent au battage, elles sont actionnées par des manèges à chevaux. Suivent les batteuses, puis les moissonneuses-batteuses. En 1976, les machines à vendanger apparaissent. Voici, en quelques dates, l'aventure de celles que l'on surnommait les « Bleues ».

1898. Alexandre Braud, mécanicien réparateur, s'installe à Saint-Mars-la-Jaille dans la Loire-Atlantique.

1908. Premières batteuses en bois sur quatre roues actionnées par des locomobiles.

1929. Apparition de la T 5, une batteuse métallique entraînée par un moteur thermique.

1935. Lancement de la première batteuse métallique en bout sur deux roues tractée par cheval : la B 4.

1939. Le succès est là. Six cents batteuses Braud sont construites.

1945. Le plan Marshall provoque l'arrivée en France des premières moissonneuses-batteuses américaines. Une adaptation s'impose.

1953. Mise au point de prototypes répondant aux exigences de l'agriculture française.

1955. L'A 2080 de Braud est consacrée meilleure moissonneuse-batteuse lors d'une démonstration internationale. Plusieurs centaines de machines sont vendues.

1958. Lancement de l'A 2480 V. Cette machine est dotée d'une transmission à variateur hydraulique d'avancement.

1959-1964. La gamme évolue avec l'A 105, l'A 1865 et la 405-6 monocoque.

1966. Braud construit une nouvelle usine de 55 000 m2 à Angers en Maine-et-Loire. En 1972, ce site disposera de deux chaînes de montage.

1973. La diversification s'impose. Braud étudie la récolte mécanisée du raisin.

1976. Lancement de la machine à vendanger 1020. Un an plus tard, avec la 1024, Braud représente 30 % du marché français de ces machines.

1980-1983. Des modèles sont développés pour les différentes vignes : étroites, intermédiaires. Les machines montent en puissance.

1982. L'entreprise Braud passe sous le contrôle de Fiat-Allis.

1984. Les machines à vendanger Bleues représentent 65 % des ventes en France.

1988. Les regroupements se poursuivent au niveau mondial, la marque intègre l'un des plus grands groupes de matériel agricole, qui rassemble New Holland, Fiat-Allis, Ford, Braud. L'arrêt de la fabrication des moissonneuses-batteuses Braud remonte à 1983. Pendant les campagnes de moisson, on aperçoit encore régulièrement des Bleues dans les plaines céréalières.

En ce qui concerne le matériel de vendange, New Holland-Braud est toujours le numéro 1 de la production de ces machines. Preuve que, en cent ans, la marque créée par Alexandre Braud a bien traversé le siècle.

Partager cet article
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
145 908 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !