Le groupe Bergé, du bateau à la voiture
habillage
banniere_haut

Le groupe Bergé, du bateau à la voiture

Publié le

Au départ spécialisé dans l'affrètement de navires, les activités portuaires et l'assurance, le groupe espagnol Bergé s'est diversifié dans l'importation d'automobiles, avec Toyota, en 1983, puis de Hyundai et de Chrysler Jeep en 1986, ainsi que de Rolls-Royce, Ferrari, Bentley, Subaru et Maserati. Sous la houlette d'Alfonso Saavedra, la marque japonaise s'est imposée sur le marché espagnol. L'an passé, le groupe a vendu 84 000 véhicules en Espagne. Ses activités s'étendent au Portugal, où il est importateur de Chrysler et de Jeep, au Pérou, avec Kia, et au Chili, avec Fiat Auto, Chrysler, Jeep, Mitsubishi, Ferrari et Maserati. Avec Kia, il a décidé de jouer la carte française.

Bergé développe aussi des activités de transport et de stockage. L'automobile ne représente que 20 % de son chiffre d'affaires, mais de 40 % à 45 % de son bénéfice.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours