Le musée Ferrari s'agrandit pour fêter les 70 ans de la marque
habillage
banniere_haut

Le musée Ferrari s'agrandit pour fêter les 70 ans de la marque

Ferrari agrandit son musée et présente deux nouvelles expositions, dans le but de faire face à un public toujours croissant, mais également afin de fêter dignement ses 70 ans.

Par Léo Mingot
Publié le Mis à jour le

Le musée Ferrari de Maranello demeure une véritable caverne d'Ali Baba pour tous les amateurs du légendaire "cheval cabré".

Alors qu’elle fête cette année ses 70 ans, Ferrari semble ne s’être jamais aussi bien portée, avec notamment un chiffre d’affaires en hausse constante. Ce succès constant de la marque au cheval cabré se ressent même au musée de Maranello, avec 344 000 visiteurs pour l’année 2016, ce qui constitue un record.

Afin de pouvoir mieux accueillir ces visiteurs toujours plus nombreux, mais également pour marquer l’événement que constitue son 70e anniversaire, Ferrari a décidé d’agrandir son musée en lui ajoutant une nouvelle aile, dotée d’une grande façade en verre. Avec ce rajout de
600 m², la surface totale du musée atteint désormais 4 100 m².

musée ferrari F1
Qu'elles soient de route ou de course, toutes les plus belles Ferrari sont présentes au musée de Maranello.

Cet agrandissement a permis de renouveler la boutique du musée et l’espace de restauration, mais également de créer un nouvel espace dédié aux réceptions et autres séminaires, pouvant accueillir 250 personnes.

 

Deux nouvelles expositions

Le plus intéressant demeure toutefois la présentation de deux nouvelles expositions, « Under the skin » et Infinite red », élaborées spécialement pour les 70 ans. La première raconte le développement de la marque et l’évolution de son ingénierie au fil des années, tout ceci étant illustré par des autos exceptionnelles, telle la pionnière 125 S, ou même des moteurs ainsi que divers documents d’archives.

ferrari 125 S musée
La Ferrari 125 S de 1957 : celle avec qui tout a commencé...

La seconde exposition, « Infinite red », retrace les 70 ans d’histoire de la marque, à travers les autos de route et de course les plus exclusives ayant porté le fameux écusson jaune et noir. On retrouve par exemple la monoplace 500 F2 avec laquelle Alberto Ascari a remporté le premier titre de champion du monde de la marque en 1952, ou encore la 250 GT Tour de France de 1956, la F50 de 1995, ainsi que la radicale FXX K de 2014, uniquement dédiée à la piste.

Ces deux expositions sont malgré tout temporaires, « Under the skin » étant visible jusqu’au mois de novembre, tandis que Infinite red durera jusqu’à la fin de l’année.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours