Le Porsche Cayenne aurait pu être un monospace ou un super Mercedes ML

voir les photos
Porsche Cayenne E1 studio
Le Porsche Cayenne vit le jour il y a 20 ans. Son développement prit de multiples directions.

Le Porsche Cayenne a 20 ans. Porsche explora plusieurs pistes avant de lancer son premier SUV avec le succès que l'on sait. Il aurait pu s'agir d'un 4x4 sportif basé sur le Mercedes ML, ou même d'un monospace.

Les SUV sont, depuis plusieurs années, les modèles Porsche qui se vendent le mieux. En 2021, il s’est notamment écoulé 88 362 Macan et 83 071 Cayenne. Un succès qui permet au constructeur d’avoir les reins assez solides pour faire perdurer ses 911 et 718 dont les ventes cumulées demeurent sous les 60 000 unités annuelles. Cette dynamique fut impulsée par le lancement du premier Cayenne, qui fête son 20ème anniversaire en 2022. Mais ce projet de SUV prit bien des tournures avant de se concrétiser tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Porsche Cayenne E1 désert
Le Cayenne fut l'un des premiers SUV sportifs haut de gamme.
Logo 20 ans porsche cayenne
Logo Porsche réalisé pour les 20 ans du Cayenne

 

Le Boxster, et après ?

Au début des années 1990, on ne donnait pas cher de la peau de Porsche, qui était encore une marque indépendante bien que contrôlée par la famille Porsche/Piëch comme le groupe Volkswagen. La 911 ne suffisait pas à maintenir l’entreprise à flot et la lignée des sportives « transaxle » à moteur avant (928, 924, 944, 968) n’avait pas rencontré le succès escompté. La société était dans le rouge, affichant en 1992 des pertes qui équivaudraient aujourd’hui à près de 170 millions d’euros. Un salut inespéré vint avec le Boxster, roadster d’entrée de gamme annoncé avec un concept en 1993 et commercialisé en 1995 pour remplacer la 968, de concert avec une réorganisation profonde de l’entreprise.

Porsche Boxster 986 extérieur
Le Boxster sauva Porsche de la faillite.

Le succès fut immédiat et les comptes repassèrent dans le vert. Mais très vite, il apparut que cela ne suffirait pas. Des études menées par les équipes commerciales de Porsche aux Etats-Unis, premier marché du constructeur en ce temps, montrèrent que la firme déclinerait de nouveau si elle restait cantonnée au segment limité des sportives. Il fallait ajouter un troisième modèle à la gamme, destiné à une clientèle plus large.
 

Le Cayenne aurait pu être un monospace...

Deux projets se détachèrent pour la « troisième Porsche ». L’un d’eux était celui d’un luxueux monospace, type de véhicule très en vogue à l’époque comme en témoignaient le succès du Chrysler Voyager en Amérique du Nord et celui du Renault Espace en Europe. L’autre idée était celle d’un tout-terrain haut de gamme offrant des performances de sportive sur la route et des aptitudes de franchisseur en-dehors. C’était à l’aube de l’essor américain précoce de ce que l’on appelle aujourd’hui les SUV.

Porsche Cayenne E1 famille
Pensé notamment pour les familles, le Cayenne aurait pu être un monospace avant que Porsche n'opte pour un SUV.

Mais l’équipe américaine (encore elle) sentait qu’un marché à fort potentiel couvait. « A cette époque en Amérique, les monospaces étaient particulièrement populaires auprès des familles avec beaucoup d’enfants et de faibles revenus. Mais les grands SUV réalisaient de bonnes performances à travers tous les niveaux de revenus », explique aujourd’hui Anton Hunger, responsable de la communication de Wendelin Wiedeking qui était alors président de Porsche. Le constructeur se mit donc en quête d’un partenaire pour développer et commercialiser un SUV.
 

...ou un super Mercedes ML

Comme évoqué plus haut, il était clair dès le départ que le SUV Porsche devait offrir des prestations dignes de l’image de la marque. Mais un développement exclusivement interne n’était envisageable ni sur le plan financier ni sur le plan industriel. Porsche se rapprocha alors de Mercedes, qui préparait de son côté le Classe M qui allait connaître un succès retentissant dès son lancement en 1997. Les deux voisins de Stuttgart avaient déjà collaboré par le passé, que ce soit sur la berline sportive Mercedes 500 E produite par Porsche ou sur le Mercedes 280 G d’assistance du Paris-Dakar 1985 doté d’un V8 Porsche, qui était précisément un tout-terrain.

Mercedes ML ville
Le premier Mercedes ML a failli servir de base technique au Porsche Cayenne originel.

« A ce stade, nous envisagions le SUV Porsche comme un dérivé à hautes performances du Mercedes. Avec son propre design extérieur, beaucoup de technologies issues du Classe M, mais des moteurs et des éléments de châssis à nous », raconte Klaus-Gerhard Wolpert, qui fut responsable de la gamme Cayenne de 1998 à 2010. Un accord fut passé à l’été 1996, mais ce projet fut avorté quelques mois plus tard en raison de différends sur les aspects économiques de ce partenariat.
 

Porsche et Volkswagen : une histoire de famille

Porsche se tourna alors vers Volkswagen dont le président Ferdinand Piëch, petit-fils de Ferdinand Porsche, portait l’expansion du groupe vers le haut de gamme. Ces ambitions allaient mener au rachat de Bentley et Bugatti en 1998 puis au lancement de la Volkswagen Phaeton en 2002, entre autres. Dans ce contexte, l’ingénieur devenu grand chef d’entreprise fut séduit par la proposition. « Porsche présenta le concept à Volkswagen, et Ferdinand Piëch se dit qu’une voiture de ce type présentait un intérêt certain », dixit Wolpert. Ainsi naquit le projet Colorado.

Projet Porsche Colorado 1998
Projet Porsche Colorado 1998
Projet Porsche Colorado arrière 1998
Projet Porsche Colorado 1998

 

Du projet Colorado aux Porsche Cayenne et Volkswagen Touareg

porsche bureau d'étude maquette cayenne
Le bureau d'étude Porsche et l'une des premières maquettes du Cayenne.

En 1997, Porsche et Volkswagen entamèrent donc le développement conjoint de deux SUV familiaux très proches techniquement, celui de Volkswagen prenant l’appellation Touareg. Porsche assurerait la conception technique et Volkswagen superviserait l’industrialisation. La plateforme signée Porsche serait commune aux deux modèles mais chaque marque utiliserait exclusivement des moteurs maison pour son véhicule et les réglages du châssis différeraient entre les deux autos. Le design extérieur également, malgré quelques éléments communs comme les portes.

Porsche Cayenne Leipzig
Les deux premières générations du Cayenne étaient assemblées à Leipzig, dans une usine bâtie pour le SUV.

Volkswagen décida de construire le Touareg à Bratislava (Slovaquie) mais Porsche construisit une usine à Leipzig (Allemagne) pour y assembler le Cayenne dont les panneaux de carrosserie arriveraient tout de même peints de Bratislava. Le projet Colorado fut rendu public en 1998. Le Porsche Cayenne (type E1) fut dévoilé au Mondial de l’Automobile de Paris 2002.

Porsche gamme 2002
Le Cayenne rejoignit les 911 et Boxster dans la gamme en 2002.
Volkswagen Touareg désert
Volkswagen lança de son côté le Touareg "cousin" du Cayenne.


Une Porsche différente, mais toujours une Porsche

Malgré la réticence des fans et notamment des clubs Porsche, le Cayenne sut rapidement trouver son public. Ses moteurs V8 lui conféraient des performances de premier ordre sur le bitume tandis que sa transmission intégrale avec blocage de différentiel, son boîtier de réduction et sa suspension pneumatique adaptative optionnelle en faisaient un véritable tout-terrain, le tout dans une ambiance intérieure luxueuse. La gamme ne tarda pas à se développer, avec des versions sportives telles que les GTS et Turbo S.

Porsche Cayenne GTS E1
GTS, Turbo, Turbo S...le Porsche Cayenne n'a jamais manqué de variantes musclées.

Dès 2002, Porsche réalisa même le concept de Cayenne Cabrio, resté sans suite. En 2006, c’est un prototype de Cayenne S hybride que le constructeur construisit. Toutefois l’électrification n’arriva sur un Cayenne de série qu’avec la seconde génération du modèle. Porsche prévoyait initialement de vendre 25 000 exemplaires de son SUV chaque année, mais atteignit une moyenne de près de 35 000 unités lissée sur les huit ans de carrière du type E1.

Porsche Cayenne Cabrio concept
Le concept Porsche Cayenne Cabrio demeura secret durant plusieurs années.

A LIRE. Porsche. Saviez-vous que la gamme GTS est née grâce à Peugeot ?
 

Après l’hybride, un Cayenne électrique ?

Porsche Cayenne E2 jaune
La seconde génération du Porsche Cayenne fut lancée en 2010.

Avec le Cayenne E2 vint donc l’hybride puis l’hybride rechargeable entre autres évolutions techniques touchant aussi bien au moteur qu'au châssis. Le troisième et actuel Cayenne, type E3, fut lancé en 2017. Contrairement à ses prédécesseurs, il est assemblé à Bratislava.

Sa carrière a été marquée par l’arrivée d’une nouvelle variante de carrosserie. A défaut de cabriolet, c’est un Cayenne Coupé cinq-portes qui a vu le jour en 2019, avec un pavillon en arc de cercle étiré pouvant évoquer la 911.

Porsche Cayenne Coupé Goodwood
Le Cayenne Coupé est venu enrichir la gamme du Cayenne E3 en 2019.

En 2020, le cap du million de Cayenne produits a été franchi. Porsche prépare actuellement le restylage du modèle. Sa prochaine génération pourrait être électrique, comme celle du Macan, le constructeur prévoyant de réaliser 80 % de ses ventes annuelles avec des véhicules « zéro émission » en 2030.

Porsche Cayenne générations
On compteTrois générations de Porsche Cayenne se sont succédé jusqu'à aujourd'hui.

A LIRE. Les constructeurs qui passent au 100% électrique d'ici 2030 en Europe

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Porsche Cayenne