Le "projet AH A MAY" de Yamaha s'expose à la 9ème Biennale du Design

voir les photos
Biennale Internationale Design de Saint-Etienne ?projet AH A MAY? Yamaha
Du 12 au 22 mars 2015, la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne accueillera le "projet AH A MAY", un « mix » subtil de design, de musique et de moteur.

Du 12 au 22 mars 2015, la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne accueillera une exposition composée d'oeuvres de deux designers des sociétés Yamaha Corporation et Yamaha Motor Co. Le "projet AH A MAY", un « mix » subtil de design, de musique et de moteur.

Pour monter le “projet AH A MAY”, les divisions design des deux sociétés Yamaha ont mis en commun leurs compétences. Elles ont créé des œuvres design en accord avec leurs méthodes et leurs philosophies.
 

Les quatre œuvres exposées à la Biennale Internationale Design Saint-Etienne 2015


√ (Root)

Biennale Internationale Design de Saint-Etienne ?projet AH A MAY? Yamaha
√ (Root)

En retirant de la vue du pilote les indicateurs sur le tableau de bord, l’idée consiste à lui  permettre de faire partie du paysage. La forme a été créée pour se dérouler de la selle jusqu’au réservoir. Elle est inspirée par le thème du cheval, visant à donner un sentiment d’unité entre les personnes, la nature et le véhicule.
 

0±0 (Zero plus/minus Zero)

Biennale Internationale Design de Saint-Etienne ?projet AH A MAY? Yamaha
0plusminus0

Le vélo électrique est placé sur une plate-forme de recharge. Lorsque le cycliste pédale, la batterie se recharge. La batterie peut alors être retirée du support et l’électricité générée peut être partagée et utilisée pour alimenter des instruments de musique ou tout autre appareil électrique. Ce concept vise à suggérer un style de vie avec une approche et une attitude positives quant à l’utilisation de l’électricité.

> La phrase du jour : Tu nais, Tuning, Tu meurs

 

Raijin (Dieu du Tonnerre)

Biennale Internationale Design de Saint-Etienne ?projet AH A MAY? Yamaha
Raijin

Ce produit cherche à créer la forme idéale permettant aux humains d’aller par-delà les méthodes d’expressions existantes. Le design ressemble à un globe et permet aux artistes de laisser libre court à leur imagination sur tout un assortiment de percussions. L’énergie jaillit en étant centrée sur l’artiste et créé un monde sonore de plus en plus esthétique et dynamique.
 

Fujin (Dieu du Vent)

Biennale Internationale Design de Saint-Etienne ?projet AH A MAY? Yamaha
Fujin

Ce marimba est conçu pour deux artistes et leur permet de combiner et multiplier leurs  énergies. Le siège des artistes rappelle la selle des motos à deux places et leur permet de profiter des sensations causées par les mouvements inattendus lors de leur performance.

Les présentations des oeuvres sont celles des artistes

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !