Le secteur pétrolier taxé
habillage
banniere_haut

Le secteur pétrolier taxé

Une taxe est actuellement à l'étude au ministère de l'Economie. L'idée serait de prélever de l'argent auprès du secteur pétrolier dans son ensemble, mais les automobilistes ne devraient théoriquement pas souffrir de la mesure.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Les pouvoirs publics cherchent de l'argent... Le mercredi 27 juin, la porte-parole du gouvernement l'a confirmé : le ministère de l'Economie étudie en ce moment la possibilité de créer une taxe qui concernerait la filière pétrolière dans son ensemble. Seraient aussi bien visés les raffineurs que les dépositaires de pétrole : but avoué, récolter 500 millions d'euros.

Pour les raffineurs, il s'agit d'une mauvaise nouvelle. Déja en grande crise, le raffinage français verrait ses coûts augmenter mécaniquement. Hors, les raffineurs vendent leurs produits au prix du marché, fixés chaque jour à la bourse de Rotterdam. Leur « position de concurrence » comme l'explique l'Union française des industries pétrolières (Ufip) serait ainsi « dégradée.»
Pour les autres comme les stockistes de pétrole par exemple, répercuter le surcoût au client final ne sera pas automatique. Le président de l'Ufip prévient : « Ce n'est pas une taxe sur les produits, mais sur les entreprises. Le minimum que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y aura pas de répercussion automatique » indique ainsi Jean-Louis Schilansky.

Consommateur final pas forcément concerné, pétroliers qui mettent la main à la poche, l'affaire serait-elle finalement si rose que cela ? « Nous sommes très préoccupés par le fait de taxer les raffineurs, qui ont perdu 2 milliards d'euros sur les trois dernières années » rappelle Jean-Louis Schilansky. Qui ajoute que « ce n'est pas parce que les opérateurs gagnent de l'argent dans l'extraction de pétrole qu'il faut matraquer le raffinage, puisque ce sont deux choses totalement différentes.»
La taxe devrait logiquement être présentée en conseil des ministres le mercredi 4 juillet, pour ensuite intégrer le projet de loi de finances rectificatif de 2012.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 29/06/2012 - 15:34
Nos nouveaux gouvernements a grand renfort de publicité a diminué ses salaires de 30% mais au lieu d’être à 20 ils sont maintenant pres de 40 sans comptés les conseillés. Vraiment on nous prend pour des imbéciles car question d'économies il y a mieux mais il fallait bien récompenser tout ces énarques qui avaient contribué a nous faire croire a "la poule aux oeufs d'or' . Les ignares c' set nous qui croyons que dans un monde en totale débandade nous allons nous en sortir en continuant à travailler 35 heures et en partant en retraite à 60 ans, toucher des subsides de tout genre allocations, indemnités, rentrés scolaire, rsa, etc etc. Le nouveau président s'était offusqué a juste raison de l'achat par l'ancien dirigeant devenu mythomane de l'avion présidentiel., je crois qu'il a coûté 800 million alors c'est simple il devrait l le revendre dans un geste noble a un prince arabe et on ne taxera pas les pétroliers, donc nous. Seulement je crois que ce brave président normal n'est déjà plus normal et qu'il a déjà le gout du beau en chère, ,le TGV pour 1h30 oui avec beaucoup de journalistes pour le souligner, mais l'avion pour Rio et autre c'est tout de même plus confortable surtout sur équipé avec salle de bain, et autre petits agréments. ON S'EST FAIT AVOIR ET ON VA LE PAYER
un pseudo libre Le 29/06/2012 - 13:16
Les raffinerie sont déjà proche de la fermeture les futurs chômeurs peuvent commençaient à dire merci à notre président normal
un pseudo libre Le 29/06/2012 - 12:52
prélever de l'argent auprès du secteur pétrolier dans son ensemble, mais les automobilistes ne devraient théoriquement pas souffrir de la mesure.....Faut pas être dupe, l'automobiliste va casquer! Cela va être incorporé au coût du diesel. Le gouvernement dit qu'il s'attaque au secteur prétrolier, c'est meilleur de dire cela au "bête" citoyen lambda (qui est aussi électeur) qui de lui dire on va prendre dans la poche du bête citoyen automobiliste.
Voir tous les commentaires (5)