Le top 2019 des infractions au code de la route
habillage
banniere_haut

Le top 2019 des infractions au code de la route

L'ONISR tire son bilan annuel. En 2019, les forces de l'ordre et les radars automatiques ont relevé plus de 18 millions d'infractions au code de la route (-7,3%), dont près de 13 millions rien qu'en excès de vitesse (-9,8 %). Parmi les indicateurs en hausse : les délits routiers (+ 4%).

Publié le Mis à jour le

La conduite avec un taux d'alcoolémie supérieur ou égal à 0,8 g/l de sang est en baisse de 4,8% à 115 385 contraventions. Un délit en diminution constante depuis 2010 (-31%).

Le bilan des infractions au code de la route est arrivé ! Comme chaque année, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) compile les données relevées par les forces de police et de gendarmerie nationale en 2019, ainsi que les chiffres de l’Agence nationale du traitement automatisé des infractions (ANTAI). Dans le détail, le rapport montre une baisse du nombre d’infractions en France avec 18,3 millions de contraventions établies (- 7,3 % comparé à 2018). Le nombre de points de permis retirés s’est établi à 12,7 millions, soit 2,1 millions de moins qu’en 2018.
 

Les excès de vitesse n°1 du hit-parade !

En 2019, 12,9 millions d’infractions à la vitesse ont été constatées. Un chiffre en diminution de 9,8% qui résulte, selon l’ONISR, d’une réorganisation des forces de l’ordre au début de l’année et du vandalisme sur les radars. A eux seuls, les radars ont relevé 94 % des infractions à la vitesse (12,2 millions, - 10,9%). Les dépassements de vitesse ont contribué à faire perdre 8,2 millions de points aux automobilistes (-17,2%), dont 6,6 millions pour des excès de moins de 20 km/h.
 

  • Côté forces de l'ordre

Sur près de 630 000 excès de vitesse constatés par leurs soins, plus de 110 000 infractions à la vitesse concernaient des excès de moins de
20 km/h. Par ailleurs, on note une recrudescence des excès supérieurs à 20 km/h et des grands excès de vitesse (+50 km/h).

Infraction vitesse police

En 2019, les excès de vitesse hors contrôles automatiques (CA) relevés par les forces de l'ordre se sont établis à 788 601 infractions (+ 9,8 %.)

 

  • Côté radars automatiques

La destruction ou l’obstruction d’une grande partie des radars aux mois de novembre et décembre 2018, et qui n’ont pas tous été pas réparés début 2019, a contribué à faire baisser le nombre d’infractions relevés par les dispositifs de contrôle automatique. Toutes les tranches de vitesse sont concernées. 11,6 des 12,2 millions des messages d’infractions envoyés par les radars concernaient des excès de moins de 20 km/h.

radar infraction 2019
En 2019, 12 164 480 excès de vitesse ont été relevés par le dispositif de contrôle automatique (radars fixes et mobiles). Ces infractions ont diminué de - 10,9 %.


A LIRE. Sécurité routière. Top 10 des radars qui ont le plus flashé en 2019
 

Boom des infractions pour téléphone au volant et circulation dans la voie de bus

courbe évolution contraventions et délits
Le graphique montre que les contraventions (hors stationnement) ont progressé de 2008 à 2012. Après plusieurs années d'augmentation, la courbe s'est inversée en 2017. En 2019, les PV (hors stationnement) sont passés en-dessous du niveau atteint en 2012.

Les contraventions portant sur les règles de conduite augmentent de 7,7 % et représentent 5,8 % du total des contraventions.  Dans le détail, on note une hausse du nombre de PV pour téléphone au volant (+4,7% à 403 946 infractions) et pour conduite avec oreillette (+39,6% à 31 204 infractions). Néanmoins, les chiffres semblent montrer une simili-prise de conscience avec des sanctions pour le téléphone en main en baisse de 20,4% sur 10 ans.

La conduite sous l’emprise d’alcool (taux < à 0,8g/l de sang) est en baisse depuis 2011 et a une nouvelle fois diminué en 2019 avec 61 362 contraventions dressées par les forces de l’ordre soit 14% de moins. On note cependant une recrudescence des infractions relatives à des accompagnants d’élèves conducteurs sous l’emprise de l’alcool (+374%  à 275 infractions).

La circulation dans les voies de bus connait un boom sans précédent : +18,5% en 2019 (147 810 infractions) et +421,1% depuis 2010 ! 

Le nombre de PV pour non-port de la ceinture de sécurité par un conducteur ou un passager diminue à 149 970 infractions (- 1,4 %). A l’exception d’une légère hausse en 2017, le nombre de contraventions baisse depuis 10 ans (- 46,6 %).

L’infraction au stationnement payant n’est plus officiellement une sanction depuis le 1er janvier 2018. Il s'agit d'une redevance due aux collectivités locales (FPS). Le nombre de contraventions liées au stationnement est fortement réduit par rapport à 2017, puisqu’il ne reste que les infractions pour arrêt dangereux, stationnement gênant, etc. Ils représentent 1 173 627 contraventions en 2019 (2,8%). C'est la deuxième catégorie d’infractions la plus importante après la vitesse.

Quant aux règles de priorité (stop, feu rouge,…), elles représentent
4,1 % des contraventions et sont stables. Elles ont fait perdre 1,7 million de points aux automobilistes en 2019 (-13,2%).
 

Libellé des 15 infractions les plus courantes 2019 Evolution
2018 / 2019
Excès de vitesse < 20 km/h  (CA*) 11.590.905 - 10,9 %
Arrêt ou stationnement gênant 666 546 - 6 %
Excès de vitesse > ou = 20 km/h et< 30 km/h (CA) 429 887 -7,6 %
Franchissement de feu rouge (CA) 411 526 - 7,8 %
Usage d'un téléphone tenu en main 403 946 + 4,7 %
Excès de vitesse > ou = 20 km/h et < 30 km/h 321 860 + 7,9 %

Non présentation immédiate des documents nécessaires à la conduite du véhicule

326 794 - 6,2 %
Infractions à l’assurance (non délictuelles) 298 575 - 4,6 %
Délit de fuite après un accident 187 343 + 7,4 %
Circulation sans contrôle technique 186 809 - 5,2 %
Arrêt ou stationnement gênant sur un passage ou emplacement réservé 173 356  +6,7 %
Circulation sur une voie réservée aux véhicules de transport 147 810  + 18,5 %
Excès de vitesse > ou = 30 km/h et < 40 km/h 136 835 + 25 %
Infractions relatives au certificat d’immatriculation 128 490 - 5,2 %
Inobservation de l’arrêt imposé par un feu rouge fixe ou clignotant 127 149 + 20,4 %

(*) CA = contrôle automatisé.
 

Des délits routiers globalement en hausse

Si bon nombre d’indicateurs du rapport sont en baisse, la plupart des délits routiers augmentent. 654 734 infractions ont été relevées en 2019, soit 4% de plus qu’en 2018. 

Dans le détail, cela donne :

  • + 23,3 % pour les délits de conduite d’un véhicule après usage de stupéfiants (78 137 infractions relevées) ; la conduite sous l’emprise de stupéfiants ne connait pas la crise avec +210% d’infractions relevées à ce titre sur ces 10 dernières années.
     
  • + 10,4 % pour les délits liés au défaut de permis de conduire (123 219 infractions relevées), c’est le deuxième plus gros contingent de délits.
     
  • + 7,4 % pour les délits de fuite après un accident (187 343 infractions révélées). Un délit en constante augmentation depuis 2012 et le plus constaté en France en 2019.
     
  • + 2,4 % pour les délits de conduite sans assurance (91 767 infraction relevées en 2019, + 15% depuis 2010).
     
  • + 15,7 % pour les délits sous l’emprise d’alcool ET de stupéfiants (8 763 contraventions, +119% en 10 ans).


A LIRE. Les victimes de conducteurs sans assurance toujours trop nombreuses
 

délits routiers france 2019
Le nombre des délits routiers (654 734) augmente en 2019 (+ 4,0 %). La part des délits représente
3,6 % de l'ensemble des infractions.
historique des délits de fuite france
Pour certains types d'infractions, c'est la 5e année de hausse. Elle traduit un durcissement de certains comportements délictuels : usage de stupéfiants (+ 23,3 %) et délits de fuite après accident (+ 7,4 %).

 

L'alcoolémie au volant en baisse

Tous les compteurs ne sont pas dans le rouge. La preuve avec quelques délits en recul, et notamment : 

  • - 4,8 % pour la conduite avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,8 g/l de sang (115 385 contraventions). Ce délit, qui reste le troisième plus important, est en diminution constante depuis 2010 (-31%). 
     
  • -  23,6 % pour refus d'obtempérer (près de 30 000 infractions)
     
  • - 11,6 % pour le défaut de plaque d’immatriculation (20 747 contraventions). L’usage de fausses plaques a tout de même bondi de près de 53% en 10 ans.

A LIRE. Dossier spécial radars et infractions

 

progression des délits de fuite en France
Ici, on remarque bien que les délits liés à l'alcoolémie sont en constante diminution, à l'inverse de la courbe des délits de fuite.

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
VotrePseudo Le 12/10/2020 - 18:08
Des stats très détaillées, pour des infractions qui rapportent gros. On peut avoir des chiffres aussi détaillés pour les actes de petite, moyenne et grande délinquance sans rapport avec l'automobile? Nombre de plaintes, nombre de classées sans suites, nombre d'affaires élucidées, nombre de jugements, peines prononcées, peines réellement effectuées, tout ça.
Voir tous les commentaires (2)