Le Toyota Yaris Cross hybride à l'essai face au Renault Captur E-Tech
habillage
banniere_haut

Le Toyota Yaris Cross hybride à l'essai face au Renault Captur E-Tech

Avec le match Toyota Yaris Cross face au Renault Captur E-Tech, la bataille des petits SUV se déplace sur le terrain de l'hybride. Ces deux modèles proposent des technologies différentes, mais leurs prestations sont proches.

Publié le Mis à jour le

Après dix ans d'absence, Toyota revient sur le segment des petits SUV. L'inédit Yaris Cross n'est disponible qu'en hybride et il se frotte à la référence Renault Captur E-Tech.

Thomas Antoine

RENAULT Captur E-Tech hybride Intens

  • - Moteur : Hybride
  • - Puissance: 145 ch
  • - Lancement : Mai 2021
  • - A partir de 29 900 €
  • - Ni bonus ni malus

TOYOTA Yaris Cross 116h Collection

  • - Moteur : Hybride
  • - Puissance: 116 ch
  • - Lancement : Septembre 2021
  • - A partir de 30 500 €
  • - Ni bonus ni malus

Si l’appellation hybride est parfois galvaudée par les constructeurs, qui utilisent ce qualificatif pour désigner de simples systèmes micro-hybrides ne permettant pas de rouler en électrique, avec Toyota et Renault la promesse est réelle. Le premier est le leader mondial de l’hybridation, le second s’y est converti en 2020 avec sa technologie E-Tech. Les deux constructeurs se partagent d'ailleurs les cinq premières places du marché des hybrides non rechargeables en France depuis le début de l'année 2021 grâce aux Yaris, Clio, Captur, Corolla et C-HR. Leur confrontation prend aujourd'hui une nouvelle tournure avec l'arrivée du Yaris Cross hybride face au Captur E-Tech.

match toyota yaris cross et renault captur hybride
Gabarit court et grosses roues pour ces petits SUV. Le Toyota Yaris Cross (4,18 m) est légèrement plus compact que le Renault Captur (4,23 m).

Modèle inédit dans la gamme Toyota, le nouveau Yaris Cross est disponible depuis ce mois de septembre 2021. Sa base technique est celle de la citadine Yaris mais il a son propre look de SUV, propose une version 4 x 4 et affiche un gabarit plus généreux qui le rapproche du français : longueur de 4,18 m contre 4,23 m pour le Captur. Son unique motorisation hybride de 116 ch est composée d’un moteur thermique trois cylindres de 92 ch et d’un moteur électrique de 80 ch. L’ensemble est emmené par une boîte de type CVT, une mécanique éprouvée depuis longtemps chez Toyota. La technologie E-Tech du Captur offre plus de puissance cumulée avec 145 ch, mais elle est aussi plus complexe. Ici, le moteur thermique quatre cylindres de 91 ch est secondé par deux moteurs électriques, dont un participe aux changements de vitesses de la boîte à crabots, dite multimodale.
 

Prix Toyota Yaris Cross Collection

Pas de cadeau sur les prix avec le Yaris Cross. Si le tarif de base fixé à 25 500 € passe encore, notre version en finition haut de gamme Collection grimpe à 30 500 €. C’est beaucoup pour un SUV citadin, mais Toyota justifie ce tarif par un look aguicheur en Collection (carrosserie biton, jantes en alliage de 18 pouces) et un équipement flatteur. La dotation de série est même digne d’un modèle de la catégorie supérieure en embarquant l’affichage tête haute, la caméra de recul, le régulateur de vitesse adaptatif et les sièges avant chauffants. Autant d’équipements en option ou indisponibles sur le Captur.
 

Prix Renault Captur E-Tech Intens

Le français n’est pas là non plus pour adoucir les prix. Sa gamme, configurée différemment de celle du Toyota, est accessible à partir de 28 100 € depuis la hausse du mois d'octobre 2021. Et notre version d’essai en finition Intens grimpe à 30 300 €. Là aussi le look extérieur est soigné, adoptant les mêmes recettes que le japonais mais avec des chromes en plus qui offrent au véhicule une apparence plus haut de gamme. En revanche, s'il possède lui aussi une bonne dotation de série, le Captur ne tient pas la comparaison avec le Yaris Cross puisqu’il doit ajouter quelque 2 000 € d’options pour égaler son concurrent (voir tableau page suivante).

 

À conduire

au volant du toyota yaris cross hybride
Au volant du Yaris Cross hybride
toyota yaris cross hybride
Essai du nouveau SUV Toyota

La position de conduite du Yaris Cross est proche de celle d’une berline avec une assise basse si on le souhaite. La propulsion hybride assure des déplacements tout en douceur en ville, où ce petit SUV évolue majoritairement en mode électrique jusqu’à 40 km/h au profit du silence et de la consommation. La bonne visibilité vers l’extérieur et le gabarit ramassé permettent de se faufiler aisément en milieu urbain, terrain de prédilection du japonais. Grâce à la puissance cumulée de 116 ch les performances sont correctes, avec une bonne poussée au départ quand les deux moteurs fonctionnent de concert. La direction manque de réactivité pour rendre la conduite joyeuse, mais la déception vient surtout du niveau sonore un peu trop élevé. Le trois-cylindres donne de la voix en charge, et les passages de roue manquent de calfeutrage. Les jantes de 18 pouces de notre version ne sont pas idéales dans ces conditions. Elles n’aident pas non plus à adoucir le toucher de route, un peu ferme à basse vitesse.

au volant du renault captur hybride
Au volant du Captur E-Tech
renault captur hybride e-tech
Essai du Renault Captur hybride

Pourvu lui aussi de jantes de 18 pouces, le Captur hybride Intens n’est pas davantage un tapis volant à basse vitesse. Mais, une fois passées les quelques réactions sèches du châssis en ville, tout rentre dans l’ordre. La conduite en milieu urbain est comparable à celle du Yaris Cross, ponctuée de nombreuses phases en roulage électrique. Dommage que le signal sonore pour les piétons, qui se déclenche sous les 30 km/h, soit trop audible dans l’habitacle. La mise en route du quatre-cylindres est plus discrète que celle du trois-cylindres japonais, mais le fonctionnement de la boîte à crabots fait parfois entendre des bruits de transmission peu agréables.

Avec 145 ch de puissance cumulée contre 116 ch au Toyota, on pensait que le Captur serait bien plus vaillant en matière de performances par rapport à son rival. En réalité, l’écart n’est pas si énorme. La raison ? Le japonais affiche presque 200 kg de moins. Cette chasse aux kilos chez Toyota témoigne de l’obsession n° 1 des concepteurs du Yaris Cross : abaisser le plus possible les rejets de CO2, donc la consommation. N’empêche, l’agrément de conduite est meilleur du côté du français avec un plus grand sentiment de « rondeur »  de la mécanique et un châssis plus réactif.

puissance toyota yaris cross hybride
Point fort du Yaris Cross : sa consommation, facile à contenir à 5 l/100 km.

Ce sont évidemment les consommations de ces motorisations hybrides qui sont scrutées de près car elles remplacent le diesel que Renault a abandonné sur son Captur et auquel Toyota ne songe plus depuis longtemps sur ce type de voiture. Pas de déception de ce côté-là et même une bonne surprise en ville comme en usage périurbain, où Yaris Cross et Captur hybride restent sans mal sous la barre des 5 l/100 km. Une consommation qui grimpe de 0,5 l avec un usage raisonné sur la route. Le Toyota s’est toujours montré un peu plus sobre que le Renault lors de notre essai, sans toutefois creuser de différence significative pour le budget carburant. En échange de cette frugalité, il faut accepter l’agrément pas toujours satisfaisant des systèmes hybrides. Bien que plus limité qu'autrefois, le moteur thermique du Yaris Cross en liaison avec la boîte CVT monte toujours plus que de raison dans les tours lors des accélérations. Quant au Captur, sa gestion de la batterie engage des déclenchements du moteur thermique à des moments où on ne s’y attend pas, avec un sentiment d’emballement peu agréable. Avec l’habitude, on s’y fait…
 

À bord

interieur toyota yaris cross
L'habitacle du Toyota manque de cachet pour un modèle à plus de 30 000 €.

Si le Yaris Cross soigne son look extérieur (très important pour un petit SUV), il se relâche dans l’habitacle avec une présentation très classique et un mobilier majoritairement revêtu de plastiques durs et sombres. Les assemblages sont exécutés avec soin, mais l’ambiance n’est pas très chaleureuse en comparaison de celle du Captur, qui affiche un standing supérieur avec ses plastiques à l’aspect plus qualitatif et ses placages façon aluminium. Les économies se retrouvent à plusieurs endroits dans le Toyota : accoudoir central trop dur à l’avant, pas de grille de ventilation à l’arrière ni de prise USB, et une tablette de coffre qui n’en est pas une puisqu’il s’agit d’un filet qui ne fait pas très sérieux (son seul mérite est de se plier pour se ranger quand on n'en a pas l’usage). Notre dernier grief porte sur l'accès aux places arrière, peu aisé à cause du passage étroit pour les pieds entre le montant central et la banquette.

renault captur hybride planche de bord
L'habitacle du Captur est d'un standing supérieur avec la finition Intens.

Sur tous les points précités, le Renault Captur ne fait pas de concessions. Il enfonce même le clou en proposant une installation plus aisée à l'arrière et un meilleur espace pour les jambes des passagers grâce à son empattement plus généreux et à sa banquette coulissante. Côté multimédia, le Captur Intens est équipé d’un écran tactile de 7 pouces, mais il peut se doter en option du système Easy Link avec écran vertical de 9,3 pouces (comme sur les photos). Le Yaris Cross accueille un écran tactile de 9 pouces et surtout une nouvelle interface multimédia qui le fait entrer dans une ère plus moderne comparé à ce que l’on trouve à bord des Yaris, C-HR et Corolla. Les deux petits SUV reçoivent en série les connexions Apple CarPlay et Android Auto, incontournables sur un véhicule neuf en 2021.

toyota yaris cross banquette
Pas de prise USB ni de grille de ventilation à l'arrière du Yaris Cross, contrairement au Captur.
renault captur hybride places arriere
L'accès à l'arrière du Captur est plus aisé, et la banquette coulissante permet de moduler l'espace.
Question chargement, chacun y va de son astuce. Le Captur reste fidèle à la banquette coulissante qui permet de moduler l’espace dans le coffre (305 à 440 l) et la place aux jambes à l’arrière. Le Yaris Cross affiche, lui, une généreuse soute de 397 l, tandis que sa modularité s’inspire de modèles de catégories supérieures avec le dossier de banquette fractionnable 40-20-40. Cela permet par exemple de glisser des skis, une voile ou une pagaie dans le coffre avec le dossier central rabattu. Bien vu. Le japonais profite aussi d’un double fond fractionnable plus facile à manipuler qu’un seul morceau. Enfin, ces deux SUV savent jouer les petits déménageurs avec leurs planchers de chargement affleurant au seuil de coffre et plats jusqu’aux sièges avant.
 
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
hiver Le 31/10/2021 - 09:46
il est faux d'annoncer un cumul de puissance vu que les moteurs ne s'utilisent pas simultanement.....on s'etonne de cet argument fallacieux commercialement.
Christianr Le 01/10/2021 - 14:41
vraiment pas beau en vrai ce Yaris Cross, en particulier les passages de roue & la calandre!
Voir tous les commentaires (2)