Vous êtes ici :

Les 125 voitures les moins chères à assurer

Les 125 voitures les moins chères à assurer

Même si la hausse des assurances automobiles n'a été que de 1,1 % entre janvier 2013 et janvier 2014, ce poste pèse toujours aussi lourd dans le budget des ménages. Afin de vous aider à renégocier votre contrat ou à choisir une voiture en fonction du coût de son assurance, L'argus a répertorié les 125 modèles, répartis en six catégories, qui présentent les primes les plus attractives

Page 1Les 125 voitures les moins chères à assurer 

L’indice du prix des assurances pour les particuliers, publié début 2014 par le comparateur Assurland, révèle une augmentation de 1,1 % des tarifs automobiles sur un an. Mais si le coût moyen des dommages matériels a progressé de 2,5 %, celui des dégâts corporels (blessés, décès) a, lui, augmenté de 12 %.

10,6 % de blessés en plus

La cause : un accroissement du nombre des victimes (+ 7,5 %) en un an.
En effet, selon la Sécurité routière, entre janvier 2013 et janvier 2014, si la sinistralité a été marquée par une mortalité en légère baisse (- 0,5 %), la hausse des usagers, victimes de blessures, a été de 10,6 %, dont 12,7 % ont été hospitalisés plus de 24 heures.

Assuré et véhicule : des risques quantifiables

Mais avant de juger de la cherté de l’assurance auto, il est utile de comprendre ce qu’un assuré paye au travers de sa prime. Outre les frais de gestion variant en fonction de l’assureur, les taxes diverses, les frais d’établissement de contrat et les marges, l’assuré s’acquitte des risques que lui et son véhicule représentent.

Un calcul alambiqué

Ce concept de risque repose sur trois éléments : le conducteur (ancienneté de permis, sinistralité passée...), le véhicule (puissance, performances...) et son usage (zone de circulation, de stationnement, type de trajet...).

Une fois codifiés, ces éléments deviennent les composantes du calcul de la prime.

A chaque assureur sa formule

Mais attention, il n’existe pas de formule de calcul standard commune à l’ensemble des assureurs. En effet, pour affiner sa tarification, chaque société ou mutuelle dispose d’un historique de sinistralité « maison », pour un panel d’assurés propres (fonctionnaires, instituteurs, tous particuliers...), ainsi que nombre d’indicateurs en relation (codifications SRA*, CESVI*...) ou non (situation sociale ou familiale...) avec l’assurance automobile !

(*) Ces deux organismes, dont les adhérents sont des entreprises d’assurance automobile, assurent la promotion d’études et d’actions contribuant à limiter le nombre et le coût des sinistres.


Comment nous avons procédé

Nous avons sélectionné les 125 véhicules les plus immatriculés et  quelques nouveautés 2014.
Nous y avons associé un profil d’assuré type (homme de 40 ans, salarié cadre, habitant Nantes, parcourant 15 000 km  par an et bénéficiant d’un bonus de 40 %).
Avec l’aide de notre partenaire Assurland, nous avons relevé les tarifs « tout risque » au 10 mars 2014 et nous les avons classés.

Attention, même à profil proche, la tarification publiée ne sera jamais celle qui vous sera proposée par un assureur.
Partager cet article
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
therumour248

En effet, il est indiqué que ce sont les voitures les plus vendues, donc peu d'essence, sauf apparemment dans les petites !

petitpanda058

C'est bien beau ce comparatif, mais il manque une chose primordiale : les versions essences des voitures que vous citez. Et oui, les petits écarts de prix entre les modèles testés en diesel ne sont rien à côté du surcoût aberrant du diesel par rapport à l'essence. Et oui, encore un truc moins cher en essence (après le prix d'achat, l'entretien, etc.) : l'assurance, et très largement ! Exemple perso avec mes deux dernières voitures : Golf 4 TDI130 Match 7CV 10 ans et 200 000 km Golf 6 1.4 TSI160 Carat ! 9CV 2 ans et 30 000 km Chez le même assureur, c'est le même prix pour les 2 !!!

philippe.caudron.7195

j ai toujours conduit des voitures entreprise sans aucun accidents,pourtant apres 35 ans de permis je n ai que 28 % de bonus.Mon numeros de permis n apparaissant pas sur des constats.Donc les prix des assurances ne sont pas en fonction des conducteurs,mais a la bonne volonte des assureurs.Les contrôles techniques ne sont jamais demander par les assureurs pourquoi?Donc on peut conduire une voiture pourrie et risquer de faire des accidents avec cette derniere

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
135 528 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !