Les applications anti-bouchons sont-elles efficaces ?
habillage
banniere_haut

Les applications anti-bouchons sont-elles efficaces ?

Comme chaque année, les chassés-croisés des week-ends estivaux sont synonymes de bouchons sur la route des vacances. Plusieurs applications de navigation promettent d'éviter les encombrements. Comment fonctionnent-elles, et sont-elles fiables ?

Par MaxK
Publié le

Les applications anti-bouchons valent-elles le coup ?

AREA

Les applications mobiles d’info-trafic ont aujourd’hui pris la place, pour la plupart des utilisateurs de GPS, des boîtiers dédiés, voire même des systèmes de navigation embarqués de certains véhicules. Elles reposent d’abord sur un historique de circulation permettant de déterminer, par exemple, un temps de trajet en heure de pointe. À cela s’ajoute la collecte des données des utilisateurs à plusieurs niveaux.

À LIRE. Les prévisions de Bison Futé
 

L’atout communautaire

Le fournisseur du service analyse en permanence les informations de géolocalisation de ses clients pour ajuster ses prévisions et rediriger éventuellement les automobilistes si un certain nombre de véhicules ralentit en aval sur un axe faisant partie du trajet prévu. En sus, la plupart des applications permettent maintenant aux usagers de signaler eux-mêmes divers obstacles à la fluidité du trafic lors de leur passage. Impulsé par Waze, filiale de Google devenue ainsi n°1 du secteur, ce fonctionnement collaboratif est synonyme de réactivité et donc d’efficacité.

Waze appli
Il est possible de signaler des événements...
Travaux autoroute
... tels que des travaux en cours sur la voie.

Des applis à effets secondaires

Aussi performants que soient les réseaux, ce que les éditeurs d’applications présentent comme de l’information en « temps réel » n’en est pas tout à fait. Ainsi une route alternative suggérée par l’application pour éviter un bouchon sur un grand axe peut se retrouver à son tour encombrée par les utilisateurs du logiciel, le temps que ceux-ci signalent aux suivants le ralentissement ainsi formé. Pendant ce temps, la route initiale qui s’est dégagée est toujours indiquée comme embouteillée par l’application.

Autoroute vide
Parfois, la voie principale se dégage et les chemins alternatifs se retrouvent encombrés.

C’est ce qu’avait révélé une étude de l’université américaine de Berkeley en 2018. Les applications anti-bouchons se montrent donc globalement utiles mais encore perfectibles. L’évolution technologique, 5G en tête, devrait permettre de réduire leur latence au fil des prochaines années. Cela pourrait toutefois s’accompagner d’une captation de données personnelles de plus en plus intrusive.

Top 5 des applis anti-bouchons

Les applications anti-bouchons disponibles à la fois sur iOS et Android les plus populaires sont actuellement :

  • Waze (gratuit)
  • Google Maps (gratuit)
  • Coyote (abonnement)
  • TomTom Go (abonnement)
  • ViaMichelin (gratuit)
Coyota appli
Les applis permettent notamment de planifier un trajet.

À LIRE. Radars. Ces applis gratuites qui signalent (légalement) les contrôles

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
sprinteur Le 13/08/2021 - 15:48
Les applications anti-bouchon sont surtout dépendantes du réseau de délestage disponible. Le gros bouchon provoqué à Brive sur l'A20 par les travaux sur l'effondrement de la colline aboutissent à des errances de véhicules provinciaux ou étrangers sur les rares et étroites routes de contournement, au gré des logiciels et de leurs actualisations, au point que toute route de la région est rouge à un instant donné sur un des logiciels, conduisant à des errements contradictoires, assez amusants à suivre en ouvrant plusieurs logiciels (à part Viamichelin, trop lent et trop envahi de pub pour être utilisable). D'ailleurs le titre pose une question, mais l'article n'y répond pas et se contente de donner une liste que le lecteur aurait facilement trouvée lui-même, où est la valeur ajoutée du travail journalistique?
pemmore Le 13/08/2021 - 10:46
Une fois wase en allant à Roissy nous plantés grave, depuis on se méfie, (depuis on oublie Roissy ces idiots ont créé un aérodrome géant mais oublié les routes) Il vaut mieux créer son propre itinéraire bis bien plus fiable et efficace, il y avait même quand je travaillais un chemin de terre économisant plus de 4 km. Et quand la porteuse Orange ou Free disparait on fait comment perdu en pleine campagne avec une déviation?
bip591 Le 13/08/2021 - 09:03
L'étude présentée concerne les déplacements sur autoroutes ou les entrées sorties sont peu nombreuses. En agglomération, pas certain que cela soit pareil. Les centres de recherche des app travaillent certainement à l'amélioration de leurs modèles et connaissent toutes les études sur leur sujet.
Voir tous les commentaires (5)