Les automobilistes attachés à la propriété
habillage
banniere_haut

Les automobilistes attachés à la propriété

La troisième édition du baromètre annuel Aramisauto.com / Ifop a permis de dégager deux grandes tendances : si les automobilistes considèrent de plus en plus leur auto comme un outil, ils ne sont pour autant pas prêts à le partager !

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Georges Cousseau

Malgré le désamour, les vieux réflexes restent de mise : « L'automobile est de plus en plus considérée comme un objet fonctionnel, une commodité, et de moins en moins comme un vecteur d'autonomie et de liberté » fait savoir Frédéric Michaud, directeur adjoint de l'Ifop.

La lecture des premiers graphiques du sondage réalisé le mois dernier ne laisse aucune place au doute : en mai 2010, 40% des sondés considéraient leur auto comme un moyen de liberté. Ils ne sont plus que 31% deux ans plus tard ! L'automobile ne fait plus vraiment rêver, (27% des personnes interrogées seulement), mais c'était déjà le cas en mai 2010...

Petit paradoxe cependant ; lorsque l'Ifop demande à son panel représentatif de la population française si posséder un véhicule est toujours d'actualité, la réponse est oui, à 86%.

Les automobilistes ont beau ne plus avoir de considération pour leur auto, ils sont encore loin d'être prêts à la partager avec leur voisin, ou d'en louer une pour une longue durée : « Nous sommes aux prémices du développement de ces marchés, les Français font preuve d'attentisme » considère encore Frédéric Michaud : 82% des sondés n'ont presque jamais recours à la location de voitures, 75% pratiquent peu ou pas le covoiturage...

Dernier enseignement de cette étude Aramisauto.com / Ifop, 52% des personnes interrogées souhaitent acheter une marque française « par patriotisme économique ». Soit 6 points de plus qu'en 2011, lors du précédent baromètre : « C'est une tendance profonde de société » rappelle le directeur adjoint de l'Ifop, tout en précisant qu'avec les dernières élections présidentielles, cette donnée a pu être légèrement exacerbée.

Conclusion logique, « pour l'instant, les nouveaux modes de consommation automobile » comme les appelle l'Ifop n'ont pas encore fait leurs preuves.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 07/06/2012 - 18:37
constater que l'automobiliste français souhaite acheter français est un bon point. Bravo aux constructeurs français notamment la série DS. A Renault de faire un effort sa gamme actuelle notamment en prémium est insuffisante
un pseudo libre Le 07/06/2012 - 08:56
Je ne crois pas que les Français souhaitent en majorité être propriétaire de leur voiture. C'est le coût qui les intéressent. Une voiture en LLD ou LOA est trop chère. Ce ne sont que des véhicules neufs loués souvent pour 3 ans, la période où la décote est la plus forte, donc répercutée sur le prix de location. Et lors de la restitution, le prestataire veut une carrosserie comme neuve, ce qui est mission impossible en Ile de France, il faut passer à la caisse. Trop chère encore. Intéressant que pour les sociétés.
Voir tous les commentaires (2)