Les constructeurs d'autobus investissent en Europe de l'Est
habillage
banniere_haut

Les constructeurs d'autobus investissent en Europe de l'Est

Scania, Volvo, Néoplan et Irisbus, via Karosa, augmentent leurs capacités de production.

Publié le

Le potentiel de croissance du marché des véhicules de transport en commun en Europe de l'Est (*) attise toutes les convoitises. Les constructeurs fourbissent leurs armes en implantant ou en modernisant leurs sites de production. Les perspectives de hausse de la demande locale, notamment d'autobus, sont une de leurs motivations. Les coûts de fabrication, bien moins élevés qu'à l'Ouest, en sont une autre.

Volvo vient d'inaugurer une usine à Wroclaw, en Pologne, près de celle qui se consacre aux poids lourds. Construite en deux ans pour 55,6 millions d'euros, elle devrait produire cette année 800 véhicules. A terme, le constructeur vise 1 100 bus et 1 400 châssis par an, dont 85 % partiront vers les marchés d'Europe de l'Ouest. C'est également en Pologne que Néoplan investit. La construction d'une nouvelle usine, située près de Poznan, va démarrer ces jours-ci. Elle sera opérationnelle dans un an. L'investissement de 37,5 millions d'euros permettra de concentrer la production, qui s'étend actuellement sur trois sites. La capacité de la future usine sera de 1 200 bus par an, soit quatre fois plus qu'aujourd'hui. Néoplan exportera vers l'Europe de l'Ouest plus de la moitié de sa production.

Scania, lui, a décidé de s'implanter plus à l'est. Il va construire une usine à Saint-Pétersbourg. Selon le constructeur, la demande d'autobus neufs en Russie devrait avoisiner les 15 000 unités annuelles. Le nouveau site, dans lequel Scania investit quelque 6 millions d'euros, devrait être opérationnel à la fin de l'année et produire 100 autobus en 2001.

Du côté d'Irisbus, filiale commune à Renault et à Iveco, ce ne sont pas moins de 36 millions d'euros qui vont être injectés d'ici à 2003 dans la modernisation et l'agrandissement de l'usine de Karosa, à 120 km de Prague. Dans un premier temps, un nouvel atelier de peinture va voir le jour en juillet 2001. Il pourra traiter des pièces de 15 mètres de long. Selon Rudolf Cerny, directeur général de la marque tchèque, il sera le plus moderne du groupe Irisbus.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours