Les écrans tactiles auto bien moins sûrs que les boutons selon une étude
habillage
banniere_haut

Les écrans tactiles auto bien moins sûrs que les boutons selon une étude

Un test comparatif mené par une publication suédoise tend à démontrer qu'en voiture les commandes physiques se révèlent plus rapides et plus sûres à l’usage que les écrans tactiles. Elles nécessitent de quitter moins longtemps la route des yeux.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Les commandes de nos voitures passent de plus en plus par des écrans. Mais est-ce mieux que les boutons ?

Mercedes

Depuis plusieurs années maintenant, les commandes physiques tendent à disparaître de l’intérieur des voitures au profit d’écrans tactiles de plus en plus grands, qui donnent par conséquent accès à toujours plus de fonctions. Pour les constructeurs, les intérêts sont multiples. Cela permet d'une part de présenter un design moderne et épuré, et d'autre part d’en mettre littéralement plein la vue pour séduire les clients lorsque l’affichage est suffisamment grand ou de bonne qualité. Souligner la similarité des interactions entre un écran tactile et un smartphone que presque tout un chacun utilise à longueur de temps est aussi un argument commercial. Enfin, voire surtout, cette solution est bien moins coûteuse en production : pas de boutons à fabriquer, à connecter, à agencer différemment en fonction des options et à stocker. Mais, en termes d’ergonomie et de sécurité, que valent les écrans tactiles face aux boutons, molettes et autres interrupteurs ? Le magazine suédois Vi Bilägare a réalisé un test comparatif pour le découvrir.

Media Image
Image

Une Volvo V70 de 2005 dénuée d'écran tactile a servi de point de comparaison.

Volvo

Écrans contre boutons : véhicules et méthode

Douze voitures ont été réunies pour le test, dont une Volvo V70 de 2005 sans écran tactile servant de référence pour l’utilisation de boutons physiques. Les autres autos, actuellement sur le marché du neuf, sont les suivantes :

  • BMW iX
  • Dacia Sandero
  • Hyundai Ioniq 5
  • Mercedes GLB
  • MG Marvel R
  • Nissan Qashqai
  • Seat Leon
  • Subaru Outback
  • Tesla Model 3
  • Volkswagen ID.3
  • Volvo C40.

Dans chacune des voitures, la personne au volant s’est vu confier la tâche de réaliser sans s’interrompre une série d’actions après avoir eu un moment pour se familiariser avec les commandes. Chaque test a été effectué en roulant à 110 km/h. La durée nécessaire, la distance parcourue et les mouvements de regard du conducteur ont été relevés. Les actions étaient les suivantes :

  • activer le chauffage du siège
  • augmenter la température de 2 °C
  • activer le dégivrage
  • allumer la radio
  • sélectionner une station de radio définie
  • remettre à zéro le compteur kilométrique journalier
  • réduire au minimum le rétroéclairage du tableau de bord
  • éteindre l’écran central (NB : l’autoradio de la V70 dispose d’un petit afficheur).
Media Image
Image

L'instrumentation de la V70 et ses nombreux boutons.

Volvo

Un résultat sans appel

À bord de la Volvo, l’ensemble des actions a été effectué en 10 s, soit une distance de 306 m, de loin le meilleur score de toute cette étude. À l’opposé, la pire « performance » a été réalisée à bord du MG Marvel R. Le SUV électrique dispose d’un très grand écran tactile de 19 pouces positionné à la verticale, obligeant notamment à baisser le regard jusqu’à un angle de 56°. Avec lui, les manœuvres ont demandé 44,6 s. De quoi couvrir une distance de 1 372 m sans regarder la route.

Media Image
Image

À bord du MG Marvel R, les commandes de la climatisation se trouvent au bas du grand écran.

MG

Le BMW iX a nécessité 30,4 s, soit 928 m, la faute à une ergonomie qui laisse à désirer selon les journalistes suédois. Les Seat Leon ST et Volkswagen ID.3 figurent également parmi les mauvaises élèves à cause notamment de l’absence de rétroéclairage pour leurs commandes tactiles de température situées sur une surface plane sous leur écran central. En milieu de peloton, le Mercedes GLB a nécessité 20,2 s et 616 m. Son écran implanté en hauteur ne nécessite de baisser le regard que de 20°, mais les menus restent nombreux.

Media Image
Image

L'écran du BMW iX est positionné relativement haut, mais l'interface se montre peu ergonomique selon les essayeurs.

BMW

Media Image
Image

Le Mercedes GLB offre une meilleure ergonomie avec son écran au placement similaire à celui de l'iX.

Mercedes

Des écrans plus intuitifs que d’autres

La Dacia Sandero, dont la version du système multimédia n’est pas précisée, s’en est bien sortie avec un chrono de 13,5 s et une distance de 414 m. Nos confrères scandinaves relèvent que plus le véhicule propose de fonctionnalités, plus il est nécessaire de naviguer dans différents menus pour accéder aux commandes souhaitées. Autrement dit, l’équipement limité de la citadine roumaine joue ici en sa faveur. Mais la Volvo C40 fait presque aussi bien (13,7 s, 417 m) grâce à la simplicité d’utilisation de son écran aux dires des testeurs.

Media Image
Image

Chez Dacia, l'écran haut donne accès à un nombre limité de fonctions.

Dacia

Le « tout-écran » durera-t-il ?

Pour être plus précis encore, le test aurait mérité de comprendre autant de véhicules dénués d’écran tactile que d’autos qui en possédassent un afin d’établir des moyennes à comparer, toutes les voitures « analogiques » ne proposant pas la même ergonomie. Le constat semble néanmoins clair puisque aucune des voitures « numériques » n’est parvenue à faire aussi bien ou mieux que la V70. Les commandes physiques ont notamment l’avantage de pouvoir être activées sans les regarder, tandis que la distance parcourue « à l’aveugle » durant l’utilisation d’un écran tactile induit des risques majeurs de sécurité. Alors que la pénurie de semi-conducteurs servant à fabriquer (entre autres) les écrans oblige actuellement les constructeurs à ralentir la production de leurs véhicules, peut-être est-ce l’occasion pour eux d’ouvrir une nouvelle réflexion sur l’évolution de l’ergonomie à bord de leurs véhicules.

Media Image
Image

Distance parcourue par chaque voiture le temps d'effectuer les opérations demandées. Cliquez pour zoomer.

Vi Bilägare

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Papiturbo Le 24/08/2022 - 18:16
Il est loin le temps où SAAB proposait aux conducteurs roulant la nuit et soucieux de ne pas être distraits par des indications superflues et lumineuses de les supprimer en activant une bouton intitulé « night panel ». Seules restaient allumés l’indicateur de vitesse et la jauge d’essence (dans le grand nord scandinave, les stations-service ne sont pas légion). Personnellement, j’apprécierais ces longs parcours où je faisais corps avec ma 9.3 et la nature dans le seul halo de mes phares.
mrkfobassou976 Le 24/08/2022 - 10:40
Bien d'accord avec ce test. J'ai écrit à ce propos il y a 2 ou 3 ans. Oui les écrans tactiles sont une source d'accident supplémentaire, c'est évident. Moi aussi je veux des boutons. Régler le chauffage par du tactile est aberrant et oblige à quitter le route des yeux plus lontemps, c'est démontré là.
Ber5Mch975 Le 24/08/2022 - 10:39
Tout a fait d'accord pour conserver des "vraies" touches mécaniques pour certaines fonctions, comme la ventilation, le dégivrage, la radio et le volume audio ...
Voir tous les commentaires (9)