Les émissions de CO2 de nos voitures surveillées par l'Europe

voir les photos
émissions CO2 europe
Les constructeurs ne vont plus pouvoir tricher ou s'arranger avec les chiffres. La Commission européenne va désormais les surveiller.

L'Union européenne ne veut plus de scandale sur les émissions de CO2. Pour s'en prémunir, elle va désormais contrôler les émissions de CO2 de nos véhicules grâce à un petit mouchard désormais obligatoire pour les voitures particulières et utilitaires neufs.

En 2015, une affaire de triche aux émissions de CO2, au sein du Groupe Volkswagen, était percée à jour. Le « Dieselgate » allait révéler la présence d’un petit logiciel capable de moduler les rejets d’oxyde d’azote (NOx) lors des tests d’homologation. Par la suite, des enquêtes allaient permettre d'épingler d'autres constructeurs (Renault, Fiat, Jeep, Citroën, Hyundai et Volvo). Pour éviter qu’une telle tromperie ne se réitère, l’Union européenne a trouvé la parade. Elle demande désormais des comptes. Depuis novembre 2018, elle réclame l’installation d’un petit logiciel. Il est désormais obligatoire dans toutes les voitures particulières et tous les véhicules utilitaires neufs immatriculés en 2021.
 

Un mouchard pour contrôler nos consommations

Grâce à ce mouchard, depuis le 1er janvier 2021, la Commission européenne est en mesure de connaitre la consommation de carburant, le nombre de kilomètres parcourus ou encore la vitesse pour chaque trajet. La technologie utilisée se nomme OBFCM pour On Board Fuel Consumption Monitoring. Les données du calculateur, récoltées de manière anonymisées, peuvent être transmises par les constructeurs, les autorités nationales (organisme de contrôle technique, par exemple) ou la voiture elle-même. Elles devront être stockées pendant toute la durée de vie du véhicule et être accessibles sans restriction. Ces informations vont aussi permettre d’étudier la consommation de carburant et d'électricité des véhicules hybrides rechargeables, dont la mauvaise utilisation fait actuellement débat.
 

Un contrôle annuel pendant 6 ans

Les autorités vont contrôler pendant 6 ans (2021-2026), le respect des normes de consommation par les constructeurs automobiles, entre les valeurs mesurées lors des tests d’homologation et celles en usage réel.  Un compte-rendu sera établi chaque année. Si des dérives sont constatées, les constructeurs fautifs seront épinglés et plus sévèrement sanctionnés par les autorités. Rappelons que l’UE fixe aux marques une moyenne d’émissions de CO2 par marque. Jusqu’au 31 décembre 2020, le tarif était fixé à 95 € par voiture immatriculée et par gramme de CO2 excédentaire. On parle d'amende entre 500 millions et 1 milliard d'euros par constructeur à payer en 2021, selon les résultats 2020. Le nouveau dispositif de contrôle des émissions de CO2 permettra, à compter de 2030, d’adapter les émissions spécifiques moyennes de CO2 du constructeur.

Partager cet article
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
micquer2

comment ce gadget est il capable de mesurer le taux e CO2 emis ??? la conso de carburant la vitesse et la distance OUI ! mais le CO2 ???

peyronnet

Vive l'Europe! Une bande de pourris sans précédent. Tous les moyens sont bons pour nous plumer. Ou va notre liberté ? HA y en a de moins en moins ? Et oui vive l'Angleterre

Baptiste

La consommation des lié que par la pression exercée sur la pédale d'accélérateur par le client, le constructeur ne peut pas être fautif de la conduite exercer par son client. Les résultats seront complètement flouer !

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
403 179 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !