Les marchands d'éthylotests mécontents
habillage
banniere_haut

Les marchands d'éthylotests mécontents

La décision de Manuel Valls de reporter "sine die" l'obligation de posséder un éthylotest à bord provoque la colère de Contralco, la société "leader mondial" de l'éthylotest.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Stéphane Capela

Dure à avaler, la pilule : "En quelques jours, Contralco s'est ainsi vu signifier l'annulation de commandes à hauteur de 8 millions d'éthylotests, soit l'équivalent de deux mois de travail dans nos unités de fabrication. Cette situation nous contraint dans un premier temps à réadapter nos chaines de production et à réduire nos effectifs de 310 à 160 salariés, soit 150 contrats non réconduits" annonce la société dans un communiqué.

L'annonce fatale


Voilà une semaine en effet, à l'occasion de la présentation des résultats de la Sécurité Routière, le ministre de l'Intérieur avait annoncé qu'il reportait l'obligation de posséder un ballon à bord, censée entrer en application au 1e mars prochain. Le ministre de l'Intérieur souhaite recueillir l'avis du Conseil National de la Sécurité Routière sur le sujet avant de prendre une décision définitive.

Contralco ne goûte donc que très peu "l'absence de continuité de l'Etat" qui a pour l'entreprise "des conséquences terribles", notamment sur l'emploi.

I-tests s'étonne


Sollicitée par L'argus, l'association i-tests, qui représente les intérêts des fabricants et distributeurs d'éthylotests, et qui est à l'origine de l'obligation des ballons à bord, est sortie de sa réserve.

Tout d'abord, elle a transmis un argumentaire de 14 pages au CNSR au début du mois, destiné à lever les moindres doutes sur l'efficacité des éthylotests. Ensuite, le président de l'association s'étonne : "Ce que je dis, c'est qu'il faut trouver un éthylotest partout où l'on vend de l'alcool" explique Daniel Orgeval, "je suis effaré. Ce n'est que du bon sens !" clame t-il.

Accusé de lobbying de toutes parts, Daniel Orgeval assume : "Si j'ai fait du lobbying, c'est pour la sécurité routière, les usagers..." indique t-il, persuadé que l'obligation du ballon à bord sauverait plusieurs centaines de vies chaque année...
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 24/02/2013 - 15:07
c'est comme les radars, quel est le chiffre d'affaire des fabriquant de radars, la sécurité ils s'en moquent,l'important c'est de faire du fric, rapidement !!l' Pour l'éthylotest c'est pareil ! mais l'arroseur est arrosé! de toutes façons je n'en n'aurais jamais acheté!!!IL Y EN A ASSEZ DE TAXER LES AUTOMOBOBILISTES DE PARTOUT. La sécurité ????? impôts déguisés c'est tout. A bas toutes ces fripouilles qui viennent pleurer car ils ont misé sur un mauvais cheval !!!
un pseudo libre Le 06/02/2013 - 17:56
Du lobbing pour la sécurité routière.... Bin voyons, faudrait aussi y croire?.... Qu'ils se taisent, ils viennent déjà de se gaver plus que grave, vont pas en plus demander une subvention pour les aider aussi... Pas oublier que cette mesure est 100% le fruit de leurs magouilles.... Comme si un poivrot avait besoin d'un ballon pour savoir qu'il ne doit pas prendre le volant....
un pseudo libre Le 02/02/2013 - 23:38
IDEM que plus haut : je n acheterai pas d éthylotest quitte à payer un amende mais je ne remplirai pas la poche de ces Messieurs !!!
Voir tous les commentaires (22)