Les obèses moins sujets à blessures en cas d'accident
habillage
banniere_haut

Les obèses moins sujets à blessures en cas d'accident

Battant en brèche bien des idées reçues, une toute récente étude américaine affirme que les obèses sont plus en sécurité que les personnes minces derrière un volant. Encore que...

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Un corps empâté et une ceinture… la recette idéale pour limiter les dégâts en cas de collision. Telle est la conclusion pour le moins inattendue d’une très sérieuse étude de l'Université du Michigan, qui a travaillé sur 10 ans de statistiques américaines et 300 000 accidents. Selon les travaux de Michael Sivak, Brandon Schoettle et Jonathan Rupp, une personne ayant un indice de masse corporelle compris entre 35 à 50 (soit de l’obésité modérée à l’obésité massive) a 22% de risques de moins d’être tuée dans un accident qu’une autre ayant une masse corporelle comprise entre 15 et 18,4.  A contrario, les personnes obèses victimes d’un accident sans ceinture de sécurité risquent plus la mort qu’une autre de corpulence normale.
Concernant les femmes en revanche, la balance s’inverse. Celles en surpoids risquent plus la mort en cas d’accident (10% de plus) que les personnes à corpulence moyenne. Logiquement, les chercheurs concluent que « la balance optimale entre les effets positifs d’un amortissement et les effets négatifs d’une surcharge dépend du genre du conducteur et de l’utilisation de la ceinture ».
Les personnes en surpoids ne doivent toutefois pas être considérées comme étant plus en sécurité au volant d’une voiture. Une autre étude américaine, publiée en fin d’année dernière, relate le fait que les obèses sont bien plus que les autres une catégorie de population sujette à la somnolence : la faute aux apnées nocturnes, donc à un mauvais sommeil, qui engendre son lot de conséquences la journée durant. D’après diverses données, la somnolence au volant est un vrai fléau, particulièrement sur autoroute… De plus, les universitaires du Michigan pointent le fait qu’en cas de choc, les véhicules ne sont pas encore tout à fait adaptés aux obèses massifs, une catégorie en constante augmentation. Airbags, ceintures et autres appuie-têtes doivent être ainsi revus, particulièrement en Amérique du nord, mais aussi en Europe.
La dernière campagne de mesure des Français, qui date de 2006, relève que 26% de la population adulte est en surpoids, dont 8,3% au stade de l’obésité. Un homme sur trois est en situation de surpoids, contre une femme sur quatre.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours