Les Toyota RAV4 et Corolla hybrides à la sauce Suzuki en 2020
habillage
banniere_haut

Les Toyota RAV4 et Corolla hybrides à la sauce Suzuki en 2020

Succès du Jimny, accord avec Toyota pour le développement de la gamme, restriction des rejets de CO2, hybrides, électrique... A l'occasion du salon de Lyon, L'argus a rencontré monsieur Sabatier, directeur adjoint, afin de faire le point sur le futur de Suzuki.

Publié le Mis à jour le

Jean-Philippe Sabatier, directeur adjoint du département automobile de Suzuki France.

Stephane BONNEGENT

[Mise à jour le 27/01/2020] Suzuki en dit un peu plus sur sa stratégie d'électrification de sa gamme. Ainsi, le nouveau groupe motopropulseur 1.4 Boosterjet hybride sera proposée sur les Swift Sport, Vitara et S-Cross au premier trimestre 2020. Il rejettera environ 20 % de CO2 en moins et sa consommation sera plus basse de 15 % selon le cycle WLTP. Son architecture hybride de 48V ne devrait pas dépasser 15 kg. À noter que la batterie lithium-ion sera placée sous les sièges avant.

Entraîné par courroie, il agira comme un générateur et assistera le moteur pendant les phases de démarrage. Au total, le couple atteindra 235 Nm à partir de 2 000 tr/min. Une fonction roue libre est également prévue lorsque le moteur atteint le régime de 1 000 tr/min et que l'auto est à faible vitesse (- de 16 km/h)

***

Suzuki est une marque assez discrète en France avec un peu plus de
27 000 exemplaires vendus en 2018. La Swift réalise toujours le meilleur score (10 062 unités), mais l’arrivée du nouveau Jimny fin 2018 bouscule les prévisions.

 

12 mois d'attente pour un Jimny

Suzuki Jimny
Suzuki Jimny

En effet, le constructeur ne peut suivre la demande. Le réseau en a commandé 3 950, mais cela ne suffit pas. Les délais d’attente atteignent 12 mois ! Sa bouille craquante et son prix attractif sont les raisons de ce succès, mais pas uniquement. 
« Le malus de 2 153 € est toujours un frein, mais la moitié de nos clients ont la possibilité d’obtenir une version commerciale », précise Jean-Philippe Sabatier. Les utilisateurs de Jimny en ont principalement un usage intensif et professionnel. Mais cette demande n’est pas qu’européenne. Au Japon, le marché des K-cars représente environ 200 000 véhicules, le Jimny atteint 10 % des ventes.

 

Extension de la gamme hybride

Si le Jimny n’est pas prévu pour recevoir une motorisation hybride, le constructeur « va l’étendre sur les autres modèles ». « Les Vitara et S-Cross vont bénéficier d’une architecture 48 V à partir de janvier 2020. Le but est de réduire de 15 à 20 % les rejets de CO2 ». À noter que la Swift Sport, dont le moteur est commun avec celui du S-Cross, va également en profiter. L’hybridation est un moyen indispensable afin de respecter les futures limites européennes. Cependant, le moteur thermique a encore sa place et Suzuki développe un « bloc à faible énergie », très certainement un 3-cylindres.

 

Un Toyota RAV4 à la sauce Suzuki

Toyota RAV4 3/4 avant gris
Le futur SUV familial de Suzuki sera un clone du Toyota RAV4. Seules les parties avant et arrière devraient être redessinées.
Toyota Corolla Touring Sports 3/4 arrière
La Toyota Corolla Touring Sports aura une cousine dans la gamme Suzuki.

Depuis août 2019, Suzuki et Toyota ont signé un contrat d’alliance capitalistique dans le but notamment de partager des produits et des technologies d’électrification. Cela se traduira fin 2020 par l’arrivée de deux nouveaux modèles basés sur les Corolla Touring Sports (carrosserie break) et RAV4. D'une longueur de 4,60 m, ce dernier se placera au-dessus du S-Cross (4,30 m). « Nous allons développer notre gamme vers le haut et atteindre de nouveaux clients. Le but est aussi d’étendre les cibles commerciales vers les professionnels ».

Ces deux nouveaux modèles ne profiteront pas d’une carrosserie inédite. La partie avant sera dans l’esprit de la marque mais les modifications devraient être limitées afin de contenir les coûts. Une pratique connue de Suzuki puisqu'il avait cloné le SX4 en Sedici pour le compte de Fiat. Tous les modèles Suzuki, hormis le Jimny, seront donc hybrides, mais « la volonté est aussi d’aller vers l’hybride rechargeable et l’électrique ».

A LIRE.Suzuki Swift, Ignis, Vitara... Le plein de nouveautés en 2020

 

Une citadine électrique en 2021

Très présent en Inde, via Maruti, le constructeur japonais y développe un modèle citadin 100 % électrique, sans plus de précision. Pourtant,
l’S-Presso fraîchement présentée, pourrait être la candidate idéale. Mais cette Suzuki électrique, qui pourrait débarquer en Europe à l'horizon 2021, devrait prendre une autre forme. Le constructeur nippon profite aussi du partenariat avec Toyota « afin de développer les technologies de connectivité et de conduite autonome ».

Enfin, et contrairement à d’autres constructeurs, Suzuki est très favorable aux salons automobiles : « cela donne davantage de visibilité que nos voitures sur la route ». La marque va donc continuer à s’exposer sur les salons internationaux, mais aussi lors d’événements moins importants comme le salon de Lyon. Lors de la précédente édition en 2017, plus de 60 exemplaires ont été vendus…

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours