Les vedettes du segment du break
habillage
banniere_haut

Les vedettes du segment du break

Qu'il soit rebaptisé SW pour Sport Wagon, Tourer ou Estate, le bon vieux break des familles reste indémodable.

Par Mathieu Sentis, Michel Meilleray
Publié le Mis à jour le

Breaks : 13 nouveautés à l'essai

Citroën C5 Tourer 2.0 HDi BVA Exclusive

- Diesel

- 138 ch

- 33 150 €

- nouveau modèle

 

Renault Laguna Estate 2.0 dCi BVA Privilège

- Diesel

- 150 ch

- 33 050 €

 

Citroën C5 Tourer 2.0 HDi BVA Exclusive, D.M.Chacun sa route

La Laguna Estate ne sera pas restée tranquille très longtemps : la C5 Tourer débarque, avec des arguments... bien différents.

 

L'homme est passablement paresseux. Il n'y a qu'à détailler les assistances dont il profite sur ces deux breaks modernes pour s'en convaincre... Passons sur leurs excellentes boîtes automatiques, qui économisent les mouvements de la jambe gauche. Passons aussi sur leur frein de stationnement automatique, ou sur leurs cache-bagages qui se replient d'une simple pression du doigt (merci pour le poignet). La Laguna ajoute même la carte mains-libres (qui épargne le pouce) et la banquettCitroën C5 Tourer 2.0 HDi BVA Exclusive, D.M.e rabattable automatiquement en actionnant un seul bouton. Le clou du spectacle est à découvrir dans la C5 : sur cette finition Exclusive, le hayon s'ouvre électriquement et même à distance avec la clef. Si les équipements déjà cités facilitent grandement le quotidien, ce dernier ne nous a pas vraiment convaincus : l'ouverture est un peu lente et le hayon ne s'ouvre pas assez.

 

Petit coffre

Plutôt que ce gadget, on aurait préféré trouver une banquette rabattable automatiquement ou une lunette arrière ouvrante, comme sur la Renault. Le volume du coffre déçoit également : 1 462 l une fois les sièges rabattus, c'est 130 de moins que la Laguna, et même 100 de moins que l'ancieCitroën C5 Tourer 2.0 HDi BVA Exclusive, D.M.nne C5 ! Pour une fois, l'esthétique a pris le pas sur le côté pratique. Mais ce choix n'est pas forcément mauvais, vu le nombre de commentaires positifs des passants entendus lors de notre essai...

 

Attirante à l'extérieur, la C5 poursuit son numéro de charme à l'intérieur. Dessin original, matériaux de qualité, graphisme des compteurs élégant, l'ambiance est un ton au-dessus de celle de la Laguna, déjà très convaincante sur ce point. C'est seulement à l'usage que les fleurs se fanent.

 

Confort éprouvé

Les commandes éparpillées et peu lisibles de la C5 déconcertent, et aucun de ses rangements n'est vraiment utilisable. Question habitabilité, les passagers arrière ne trouveront pas un espace aux jambes correspondant au gabarit de la voiture. Mais s'il y a un domaine où la Renault Laguna Estate 2.0 dCi BVA Privilège, D.M.C5 reste imbattable, c'est celui du confort. Notre modèle d'essai était équipé de la suspension Hydractive, pas vraiment plus moelleuse que la suspension classique (qui l'est déjà beaucoup). Mais elle a l'avantage de conserver une assiette constante en charge ou de pouvoir s'abaisser pour réduire le seuil de chargement.

 

Cet excellent confort se paie toutefois en termes de dynamisme. Parfaite lorsqu'il s'agit d'avaler des kilomètres, grâce à meilleure position de conduite, ses suspensions prévenantes et sa bonne isolation des bruits d'air et de roulement, la C5 se montre moins à l'aise sur parcours tourmenté. Surtout comparé à la Laguna, certes plus trépidante à basse vitesse, mais qui offre un meilleur agrément de conduite grâce à son châssis bien plus agile, son duo moteur/boîte plus réactif, performant et silencieux. Assistance ne rime donc pas forcément avec ennui. Renault Laguna Estate 2.0 dCi BVA Privilège, D.M.

 

Bilan.

Si votre priorité est le confort, la C5 Tourer s'impose naturellement. Ses suspensions moelleuses et sa bonne insonorisation invitent aux longs voyages. Mais grâce à une meilleure synthèse (modularité, volume de coffre, ergonomie, agrément moteur et châssis supérieurs), c'est la Laguna Estate qui prend l'avantage.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours