Les voitures chinoises du Salon de Bruxelles 2023
habillage
banniere_haut

Les voitures chinoises du Salon de Bruxelles 2023

Comme au Mondial de l'auto en 2022, plusieurs marques chinoises ont fait le déplacement au Salon de Bruxelles, dont certaines inconnues des Français (BAIC, DFSK ou Maxus). MG4, Seres 5 ou encore BYD Atto 3 : tour d’horizon des modèles à découvrir.

Publié le Mis à jour le

Plusieurs marques chinoises ont profité du Salon de Bruxelles pour exposer leurs nouveautés.

L'argus

La majorité des constructeurs automobiles a répondu présent à l’appel du Salon de Bruxelles. Cette édition 2023 marque aussi l’arrivée de plusieurs marques chinoises, dont certaines étaient déjà présentes au Mondial de Paris, à l’automne 2022. Découvrez les modèles exposés par marque.

BAIC X55

Dévoilé en première européenne au Salon de Bruxelles, ce SUV de 4,41 m de long a été crayonné par un designer très connu, Walter de Silva, à qui l’on doit notamment l’Alfa Romeo 156 et plusieurs modèles du groupe Volkswagen. L’équipement est bien dans l’air du temps avec notamment des poignées de porte encastrées. Le X55 est animé par un moteur 1.5 turbo essence d’origine Mitsubishi, et une version fonctionnant au GPL est aussi annoncée. Mais l'importation du véhicule en France n’est pas à l’ordre du jour.

Media Image
Image

Ce SUV de 4,41 m de long a été dessiné par Walter de Silva, le « papa » de l'Alfa Romeo 156. La marque n'est pas distribuée en France.

L'argus

Media Image
Image

Le X55 est animé par un moteur 1.5 turbo essence d’origine Mitsubishi.

L'argus

BYD Atto 3, Tang et Han

BYD (Build Your Dream) a fait le déplacement à Bruxelles avec les mêmes modèles qu’au Mondial de Paris. À commencer par l’Atto 3. Ce SUV compact à motorisation électrique promet une autonomie de l’ordre de 420 km grâce à sa batterie de 60,5 kWh. Disponible en France à partir de 43 690 € (hors bonus écologique), il vient concurrencer des modèles comme le Kia Niro EV. Le Tang est un SUV plus volumineux (4,87 m) car il peut embarquer jusqu’à sept personnes. Également électrique, il affiche une puissance confortable de 517 ch mais déçoit par son autonomie de seulement 400 km malgré sa grosse batterie de 86,4 kWh. Son prix dépasse les 70 000 € en France.

Tout aussi chère, la Han est une grande berline de 5 m de long qui cible la Tesla Model S. La version proposée en France dépasse les 500 ch, passe de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes et affiche une autonomie de 521 km en cycle WLTP. Ces trois modèles sont importés et commercialisés dans l’Hexagone depuis fin 2022 par BymyCar.

Media Image
Image

Le BYD Atto 3 est un SUV électrique promettant une autonomie de 420 km.

L'argus

Media Image
Image

Le BYD Tang est un SUV à sept places 100 % électrique puissant (517 ch) mais peu endurant (seulement 400 km d'autonomie).

L'argus

Media Image
Image

Le prix de la BYD Han, grande berline de 5 m de long, dépasse les 70 000 € en France.

L'argus

DFSK Fengon 500 et Fengon 5

Cette marque chinoise expose de deux SUV à motorisation essence de 137 ch environ. Le premier mesure 4,38 m de long, le second une trentaine de centimètres de plus (4,69 m) et se démarque par son profil de coupé.

Maxus Mifa 9

Plus connu pour ses véhicules utilitaires, Maxus arrive sur le segment des voitures particulières avec la Mifa 9. Il s’agit d’un grand monospace à sept places et motorisation 100 % électrique. La marque annonce une autonomie de l’ordre de 450 km selon le cycle WLTP. Seul hic : ce modèle semble peu adapté au marché européen avec ses 5,27 m de long.

Media Image
Image

Le Maxus Mifa 9 est un monospace à sept places de plus de 5,25 m de long !

L'argus

MG Motor

La plus connue des marques chinoises en France est aussi présente au Salon de Bruxelles.Toute la gamme est présente : le break électrique MG5, le SUV compact Marvel R, la ZS thermique et électrique. Sans oublier leur dernière nouveauté, la MG4. Disponible en France à moins de 30 000 € (avant déduction du bonus), ce modèle va s’enrichir prochainement d’une version à deux moteurs (4 x 4) et à grosse batterie de 77 kWh vers l'été 2023.

Seres 5

Dévoilé dans sa version définitive en Belgique, le Seres 5 est le grand frère du Seres 3. Ce SUV électrique de 4,71 m de long est disponible en versions à deux ou quatre roues motrices (un ou deux moteurs). La première annonce 500 km d'autonomie, la seconde atteint 530 km grâce à une batterie plus grosse (90 kWh contre 80). La version de pointe affiche 585 ch et un temps inférieur à 4 secondes sur l'exercice du 0 à 100 km/h. Le Seres 5 sera lancé sur le marché européen au printemps. En Allemagne, son prix variera de 63 900 € à près de 75 000 €. Une version « EVR » à prolongateur d’autonomie a également été présentée au Salon de Bruxelles. Son importation sur le marché français sera décidée début février 2023.

Media Image
Image

Le Seres 5 sera vendu à partir de 63 900 € en Allemagne.

L'argus

Media Image
Image

Une version à prolongateur d'autonomie pourrait arriver dans les prochains mois.

L'argus

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours