LEXUS BS : Compacte conquérante
habillage
banniere_haut

LEXUS BS : Compacte conquérante

Poursuivant l'extension de sa gamme, Lexus s'oriente aujourd'hui vers les compactes. Avec la BS, la BMW Série 1 est visée.

Publié le Mis à jour le

Un long capot pour une architecture propulsion, la future Lexus BS 2009 visera ouvertement la BMW Série 1.

Didier Ric, David Dewhurst

  • Commercialisation fin 2009
  • Moteurs de 105 à 354 ch
  • À partir de 23 000 € (Estimation)


Apparu en 1996 avec l'Audi A3, le segment des compactes chic n'a cessé de s'étendre. Avec quatre constructeurs aujourd'hui en lice, il est devenu l'objectif principal des marques de standing qui écoulent à prix fort des gabarits encore alertes en ville. Un choix onéreux, qui ne gêne pas la clientèle sensible tant à la qualité de fabrication, digne de celle des grandes berlines, que du tempérament dynamique qu'elles délivrent.

 

BS = mini IS

illustration photomontage Lexus BS 2009 vue arrière
Arrière court et large pour la Lexus BS qui s'offre un habitacle reculé.

Toutefois, le jeu en vaut la chandelle. Dernier venu, Volvo réalise de très beaux scores avec la Volvo C30, qui représente quasiment une vente sur quatre de la marque. Sous les mêmes latitudes, Saab répliquera avec sa compacte chic SAAB 9.2 en 2009. Lexus compte bien leur emboîter le pas, avec une BS attendue la même année.

Mais pour la division de haut de gamme de Toyota, la rivale désignée est la Série 1.
C'est pourquoi sur le plan technique, la BS singe la BMW. La recette est simple : raccourcir une plate-forme de familiale (ici celle de l'IS) et lui greffer un hayon. Contrairement à la Série 1, qui a opté (sur le tard) pour une version à trois portes, la BS devrait se contenter d'une unique silhouette à cinq portes.


Lexus BS : authentique propulsion ?

Pour l'architecture, la nippone fera comme l'allemande qui, de fait, n'aura plus le monopole de la propulsion ! Indispensable pour mériter le statut « Premium », le plaisir délivré au conducteur sur les routes sinueuses sera au rendez-vous. Et, sous son long capot, la BS reprendra les blocs de l'IS, à savoir le six-cylindres 2.5 de 208 ch et le quatre-cylindres 2.2 D diesel. Pour faire face à la concurrence, Toyota pourrait très bien fournir des blocs diesels 2.2 D-4D en 126 ou 136 chevaux. Tandis que les sportifs attendront, en toute logique, une BS-F animée par un V6 de 3,5 l et 306 ch, une puissance identique à celle du coupé BMW 135i.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours