Location entre particuliers, du flou dans l'essor
habillage
banniere_haut

Location entre particuliers, du flou dans l'essor

Votre voiture reste la plupart du temps au garage ? Diverses entreprises vous proposent de la louer, et ce faisant de gagner de l'argent. L'activité est en pleine expansion, à tel point que les loueurs de voitures s'intéressent de près au phénomène...

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Ils s’appellent « cityzencar », « voiturelib » « zilok »… et proposent la même chose : une plate-forme Internet de mise en relation entre propriétaires de véhicules désireux de la louer, et locataires avides de bonnes affaires. Tellement simple qu’il suffisait d’y penser !

Le marché vient à peine d’émerger que déjà, il paraît saturé tant les offres prolifèrent. En apparence seulement : « Depuis le printemps, les chiffres décollent » note Paulin Dementhon, président de voiturelib.com qui revendique 1500 locations entre particuliers par mois… et une progression de 100 % rien qu’en mars de cette année ! 

A chaque plate-forme Internet son créneau. Si voiturelib.com évite par exemple les modèles de luxe ou de sport, « notre pain quotidien, c’est plutôt la berline classique » souligne le président, d’autres s’y risquent toutefois. Sur unevoiturealouer.com, on peut ainsi louer des Porsche (400 € par jour environ), mais à la condition que le locataire ait au moins 30 ans et 10 ans de permis de conduire. Son concurrent livop.fr promet des locations à partir de 3 € de l’heure et 15 € par jour grâce au montage de la « livop box », une boîte noire enregistreuse qui permet de louer au plus juste prix.

Enrichissement ?


Le dernier arrivé sur le marché, zilok.fr,ne s’intéresse qu’à la location de véhicules pendant les vacances de ses propriétaires, mais refuse aussi les voitures de sport ou de luxe.

Bref, avec la multiplicité de l’offre, c’est chacun sa spécificité. Mais une donnée réunit toutes ces sociétés. La garantie de « gagner jusqu’à plusieurs milliers d’euros par an » selon livop.fr.

Paulin Dementhon tempère : « Nos loueurs sont plutôt là pour compenser leurs frais d’assurance », manière de dire que l’enrichissement n’est pas la première motivation des propriétaires : « Nombreuses sont les personnes à qui l’on verse 100 ou 200 € par mois » continue le président de voiturelib.com, dont le prix moyen d’une location tourne autour de 25 €.

L’avenir dira toutefois si les particuliers loueurs arrivent à dégager des bénéfices… qui ne font évidemment pas encore partie du vocabulaire des sociétés déjà citées : « Nous devrions être à l’équilibre en 2014 si tout se passe bien » se risque-t-on chez voiturelib.com.

Toutes les entreprises ou presque proposent le même système de rémunération : le locataire verse une somme à l’entité organisatrice, laquelle reverse ensuite la somme moins une commission (de 15 à 30 %) au propriétaire de la voiture.

Chez voiturelib.com, on ne cache pas le fait que l’assurance, contractée par la société organisatrice, demeure le premier poste de dépense. Voilà pourquoi sur ce site Internet, le locataire est libre de fixer son propre tarif, mais ne peut proposer son véhicule en dessous de 10 € par jour.



En attente de réponses


Tout ceci paraît idyllique sur le papier : les voitures qui ne servent pas retrouvent une deuxième « vie », certains propriétaires parviennent à compléter leurs revenus.

Surtout, les locataires peuvent trouver des gammes de véhicules très variées proposées à des tarifs moindres que chez les loueurs classiques.

Il n’en fallait donc pas plus pour que la profession commence à s’intéresser sérieusement à ces loueurs aux allures d’amateurs : « Dire qu’il s’agit de concurrence déloyale, non, puisque l’activité est autorisée légalement par le code du travail. Mais je dis cela sous réserve, car j’ai justement sollicité les pouvoirs publics sur le sujet » indique André Gallin, président de la branche loueurs au Conseil national des professions de l’automobile (CNPA). Et de poser des questions à ceux qui proposent leur véhicule à la location : « Sont-ils entrepreneurs ? Ont-ils déclaré leurs revenus ? Qui paie la TVA ? » Une autre question taraude aussi André Gallin : « Qui contrôle les voitures ? ».

Si la branche loueurs du CNPA ne ferme pas la porte à une action en justice en cas de réponses insuffisantes des pouvoirs publics à ces quelques questions, Paulin Dementhon semble toutefois en phase avec celui qui n’est pas (encore) son concurrent : « Si quelqu’un loue fréquemment sa voiture, effectivement, il faut qu’il déclare ses revenus et soit soumis à la même fiscalité que les loueurs » avoue-t-il.

La grande inconnue de l’état des voitures 
Chez voiturelib.com, « le propriétaire s’engage à être en règle » avec son véhicule, mais l’état de la voiture dépend uniquement de la déclaration du propriétaire, pas d’une validation extérieure.

Chez livop.fr, les critères pour mettre à disposition des voitures sont plus stricts : la voiture doit valoir moins de 20000 €, avoir moins de 5 ans et moins de 80000 kilomètres. Mais aussi avoir une fermeture centralisée et un demi-plein minimum !

Chez cityzencar.com, on a bien compris où se jouait sa crédibilité. Il propose ainsi un diagnostic du véhicule en partenariat avec Euromaster pour qui veut mettre à disposition sa voiture sur le site. Pour 29 € à la charge du loueur, Euromaster ausculte la voiture, « pour plus de transparence et d’attractivité ». Les voitures trop vieilles, trop luxueuses, trop sportives ou trop chères sont exclues des sites de location entre particuliers.

Et selon Paulin Dementhon, grâce à la « fiche aller » puis à la « fiche retour », les véhicules à l’état douteux sont vite mis à l’écart par les utilisateurs du système.
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 02/06/2012 - 06:12
Exact les français ne cherchent pas à connaître le prix de revient de leur voiture, car comment expliquer que l'on vende 70 % de diesel dans un pays ou le kilometrage moyen n'est que de 14 000 km / par an.
un pseudo libre Le 01/06/2012 - 10:53
Avec un prix de revient du KM de 0,30 € (cas le plus répandu), une voiture louée 800 KM en un mois coûte 240 € au propriétaire loueur. Et il perçoit entre 100 et 200 €, dit l'article. Même en écartant la participation du carburant dans la location, le propriétaire loueur est largement floué ! Preuve, encore une fois, il s'il en fallait, que les français ne savent pas calculer le juste prix de revient de leur véhicule.
un pseudo libre Le 31/05/2012 - 15:29
Je suis passé par Zilok pour louer une Toyota IQ, impossible à trouver chez les loueurs pro. Et bien, cela s'est bouclé en quelques minutes pour la réservation, et le loueur était très sympa. C'était en fait pour savoir si ce modèle me plaisait. Que du bonheur. J'en ai acheté une.
Voir tous les commentaires (4)