Logo Peugeot. Les coulisses de la création du nouveau lion !

voir les photos
Mathieu Riou Chapman et logo Peugeot 2021
Mathieu Riou Chapman, le responsable de l'identité de marque Peugeot, nous décode le nouveau lion.

Changer de logo, c'est dans l'air du temps ! Après Renault, voici que Peugeot renouvelle son emblème. Mathieu Riou Chapman, le responsable de l'identité de la marque, nous dit tout sur ce lion réinventé.

ancien logo Peugeot 2010-2021

Né en 2010, ce lion est mort, place au nouveau logo Peugeot !

Après plus d'une décennie de bons et loyaux services, le lion Peugeot né en 2010 quitte la scène. Il ne reviendra que sous la forme d’une tête valorisée dans un blason sur la calandre de la nouvelle Peugeot 308, que vous découvrirez le 18 mars prochain. Mais, en attendant, voici tous les secrets de ce nouveau logo plus statutaire, plus haut de gamme en somme.

À LIRE. Logo Peugeot. Photos officielles du nouvel emblème à la tête de lion

Héraldique

logo Peugeot 2021
Voici le nouveau logo Peugeot. Il fera sa première apparition sur la nouvelle génération de 308.

L’argus : Ce nouveau logo présente un côté noble, chevaleresque. Ne garder que la tête, c’est tout un symbole ?

Mathieu Riou Chapman : Nous avons voulu conserver le système héraldique, mais ne plus avoir le lion en pied afin de se focaliser sur sa tête, comme pour une photo d’identité. De plus, grâce à un cadrage serré on identifie mieux, de loin, un visage qu’une personne dans son ensemble.

« Nous ne voulions pas être confondus avec un autre
animal, comme un guépard » (NDLR : ou un jaguar ?)

Autre aspect important : celui de la lecture symétrique de la calandre, qui apporte le parfait équilibre. Nous voulons être compris de manière universelle. Si le décodage est facile en France, il demeure difficile à l'international ; ce nouveau logo va nous faciliter la tâche.
 

Flat design

L’argus : Le « flat design » est une tendance lourde aujourd’hui. Il est très employé par les marques automobiles, qui misent sur une simplicité et un langage formel épuré. Peugeot s’inscrit-il dans cette mouvance ?

Mathieu Riou Chapman : En effet, aujourd’hui le « flat design » est une tendance lourde. Après la vague de la 3D avec des volumes injectés de botox et dignes de l’univers bodybuildé des culturistes nous revenons à des formes affinées, épurées. Nous avons pris beaucoup de hauteur et une orientation digitale naturelle. Mais il ne fallait pas perdre le caractère et la force de notre emblème par une pure abstraction. Notre objectif primordial a été de prendre du recul et de ne pas suivre bêtement la tendance qui n’aurait conduit qu’à injecter un vernis de modernité.

« On a cherché le logo qui aurait dû toujours exister sur les Peugeot. »
Des hypermarques comme Coca-Cola ou Apple (NDLR : il y a aussi Ford) n’ont jamais changé de logo durant toute leur histoire. Nous voulons traverser le temps en caressant l’espoir que ce logo puisse être le définitif.

 

Néo-rétro

logo Peugeot 1960
Mise en place sur la Peugeot 404 en 1960, la tête de lion dorée et en relief est une source d'inspiration indéniable pour le nouveau logo de la marque.

L’argus : S’appuyer sur ses racines est légitime et rassurant pour une marque qui a 210 ans d’histoire. C’est donc un retour aux années 1960, mais sans la lourdeur et l’artifice de la dorure ?

Mathieu Riou Chapman : Rassurer le client, c’est essentiel et cela permet de créer une valeur intangible. D’ailleurs, lorsqu’un client choisit sa voiture, les trois premiers critères sont les suivants : la marque, le style et la confiance en la marque. Ce jeu de réminiscence du passé de la marque s’impose par la force de l’évidence. Ce n’est pas de la nostalgie, mais cela participe pleinement à la vibration d’ensemble. Je peux vous donner l’exemple de la marque Le Coq Sportif (NDLR : partenaire de nombreux constructeurs automobiles comme Renault et Citroën), qui associe parfaitement des codes vintages à de l'ultra-modernité. C’est un peu aussi comme des harmonies musicales dissonantes qui semblent, de prime abord, contre nature et qui finalement s’enrichissent mutuellement. 
 

King-Size pour la conduite semi-autonome 

L’argus : Les contraintes technologiques liées à la conduite semi-autonome vous imposent-elles un logo plus grand qu’auparavant, lequel doit abriter derrière son blason les capteurs et les radars ?

Mathieu Riou Chapman : En effet, le logo doit être plus grand afin d’abriter le radium juste derrière, mais surtout il doit se rendre le plus lisible possible. Sa taille est donc capitale. Nous sommes dans un registre figuratif, de fait sa surface compte pleinement. Néanmoins le blason qui l’entoure participe lui aussi à la reconnaissance. C’est une aide supplémentaire à sa bonne lecture.
 

Sur les ailes

logo aile peugeot 308
Lors de la présentation du logo, Peugeot a dévoilé un bout d'aile de la 308.
Peugeot 308 Roadtrip logos sur ces ailes.
La série spéciale Peugeot 308 Roadtrip appose déjà des logos sur ses ailes.

L’argus : Pourquoi compléter les logos avant et arrière par des éléments sur les ailes ? Pour avoir de la publicité de profil ? 

Mathieu Riou Chapman : La visibilité latérale de la marque est en effet indispensable. Elle est également empruntée aux codes du luxe (par exemple BMW, qui appose son hélice sur la custode de certains de ses modèles). Dans un futur proche, tous les modèles génériques de la marque bénéficieront de logos sur les ailes. Cela participe à la montée en gamme et à l’amélioration de la valeur d’estime.

 

Concept e-Legend

illustration logo Peugeot largus.fr
En janvier 2020, L'argus imaginait le logo Peugeot sous cette forme...

L’argus : Tel un  jeu de piste, le logo dans l’interface d'e-Legend nous avait donné le contour précis du nouveau logo Peugeot…

Mathieu Riou Chapman : La création de notre nouveau logo a débuté courant 2017 alors que le concept-car Peugeot e-Legend était en pleine gestation. Nous avons dessiné plus de 200 logos avant de choisir le bon, avec comme fil conducteur l’exigence de la qualité d'exécution. Et l’accueil que le public a réservé à ce prototype au Salon de Paris nous a confortés dans nos choix.

A LIRE. Peugeot. L'histoire du logo de 1858 à 2021

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
RobinMasters

La refonte du logo est à l'image de la campagne d'affichage catastrophique! Quand le logo est petit (type favicon) il ne reste plus que la forme d'un écusson noir sans âme et sans distinction apparemment volontaire. Allez voir comment Ferrari utilise la silhouette de son cheval cabré dans la même situation. 200 ans après et 200 logos dessinés, le rétropédalage de l'identité de marque est bien le signe de vouloir renouer avec un passé prestigieux qui n'a sans doute aucun avenir. Le patron de PSA fanfaronnant dans les échos, nous dit que les résultats sont encourageants en 2021. La réalité semble toute autre puisque les ventes mondiales de PSA accusent une baisse de -29% dans le monde en 2020. Dans ce contexte peu lisible, espérons que ce logo ne soit pas le dernier avant un dépôt de bilan ou une énième fusion de PSA-Fiat-Chrisler avec un autre groupe automobile.

Bullfighter

Arrêtez, il est superbe ce logo !

hiver

La promesse de marque est peu directive via ce changement de logo ( retour au blog marque 1960 en somme....marché arrière toute de fait). Les clients ne sont pas dupes, cette frénésie logotype dans les différentes marques sans promesse produits réellement d'avenir est un pis aller payé très cher vu les déclinaisons signalétiques à opérer. La mode est par définition passagère...

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot