Vous êtes ici :

Louer plutôt qu'acheter : un bon plan ?

voir les photos
loa leasing
Contrairement à une idée reçue, la LOA n'est plus parsemée de pièges. Il reste cependant important de bien comprendre son fonctionnement pour mieux choisir entre ce financement, un crédit classique ou une LLD.

Ces dernières années, la location avec option d'achat (LOA) a investi les publicités de tous les constructeurs. Alternative au crédit classique, ce financement présente de nombreux avantages, à commencer par une meilleure maîtrise de son budget auto. Mais faut-il se laisser tenter par la location ?

En France, depuis que la crise s’est installée, l'attachement à la notion de propriété ne semble plus être un frein à la location avec option d'achat (LOA). Pour preuve, la production de contrats de LOA en concession a, par trois fois en 2014, dépassée celle du crédit classique.

Les constructeurs et les banquiers collant à cette nouvelle façon de consommer de l'automobile n'hésitent plus à mettre en avant ce financement, tant décrié par le passé.



Outre les clients des marques premium, ces offres s'adressent désormais au grand public !

> Budget automobile : crédit ou leasing ?


Simplicité et contraintes

La LOA est un financement simple dans son fonctionnement : il s’agit de louer une voiture pour une durée pouvant parfois atteindre 72 mois assortie d'un kilométrage maximal défini contractuellement. A l'échéance, le locataire a la possibilité de restituer ou de conserver le véhicule.

Dans les faits, il suffit de se rendre chez un concessionnaire pour choisir le modèle de votre choix, ou de votre banquier qui se chargera de vous mettre en relation avec son partenaire "LOA", en général une filiale spécialisée.

Ce professionnel se substitut alors à vous dans l'acquisition du véhicule et en devient le propriétaire. A ce titre, il devient votre bailleur et la carte grise est établie à son nom.

Il peut alors vous louez ce véhicule, mais attention, cela ne vous exonère pas de votre responsabilité pénale, en qualité d’usager du véhicule. De la même façon, si le contrat de location ne l’inclut pas, vous devez souscrire une assurance tous risques, au nom du bailleur.

>Voitures d'occasion en location


Jusqu'à 15 % de "caution"

Au moment de la signature du contrat, vous versez un premier loyer qui intègre un dépôt de garantie. Le montant de ce dernier est généralement compris entre 10 et 15 % du tarif du véhicule neuf.

Ensuite, vous n'avez plus qu'à régler un loyer mensuel.
Ce dernier est calculé en fonction de la dépréciation du prix du modèle, incluant ou non l’assurance, les options d’entretien, de remplacement de consommables (pneus,…).

A défaut de contracter ces services conjointement avec la location, vous devrez vous assurer de l'entretien régulier du véhicule, dans le réseau imposé par le bailleur. Une obligation à respecter, car à l'échéance du contrat, si vous ne rachetez pas l'auto, vous devrez la rendre dans un état général irréprochable !


Trois issues possibles

En fin de contrat, trois possibilités s'offrent à  vous : mettre fin au contrat et rendre le véhicule ou le conserver, soit le proroger et changer de voiture.

  • Si vous le rendez, vous récupérerez tout ou partie du dépôt de garantie.

  • Vous pouvez alors louer un nouveau modèle, ou non.

  • Si vous le conservez, vous acquitterez au loueur le montant de l'option d'achat défini à la signature du contrat (le prix de la voiture, déduction faite des loyers et du dépôt de garantie).


La voiture sans soucis…


  • loa occasion
    Comme pour le neuf, il est désormais possible de financer une occasion avec un contrat de LOA.
    Ce type de financement permet la maîtrise réelle de son budget auto et cela dès la signature de son contrat, tant en neuf qu'en occasion.

  • Le fait de rouler uniquement dans des modèles récents bénéficiant  des dernières innovations technologiques (sécurité, …).

  • Pas de soucis de revente..

… ou presque

  • Mais vous devrez renouveler la « carte grise » et modifier le contrat d'assurance. Vous serez alors, l'heureux propriétaire d'un modèle de «seconde main ».

  • Facialement, le fait de ne payer qu’une partie du prix, l’usage et/ou les options représente une dépense moindre avoisinant 60% du tarif neuf.

  • loa entretien
    Entretenir son véhicule en LOA est impératif pour récupérer intégralement son dépôt de garantie.
    Cependant, cette dépense peut être alourdit par d’éventuels frais de remise en état et des pénalités de dépassement kilométrique !

  • De fait, il reste difficile de statuer sur le fait qu’une LOA est financièrement plus attractive qu’un crédit classique.   

> Le bonus pour les locations longue durée modifié


Les offres du moment 
Attention, le particulier se doit d’être vigilant avec les différentes campagnes publicitaires des constructeurs mettant en avant les locations longues. En effet, la LOA y côtoie la location longue durée (LLD).

Ne pas confondre cette offre de loaction avec option d'achat avec ....
Ne pas confondre cette offre de loaction avec option d'achat avec ....

Si ces deux financements permettent de louer une voitures deux à trois ans, il n’est pas toujours clair pour le particulier qu’elles diffèrent par leur finalité.

En effet, le véhicule doit être obligatoirement restitué en fin de contrat LLD, ce qui n’est que rarement indiqué clairement dans la publicité !



> Les Easy Pack Renault font un carton

....cette offre de location longue durée !
....cette offre de location longue durée !

L’offre Easy Pack de Renault (à  ne pas confondre avec New Deal, la LOA du constructeur), celle de Jeep sur le nouveau Renegade ou celle de Fiat sur sa gamme 500, par exemple, sont des LLD clairement annoncées comme telles.



En outre, il est indispensable de bien identifier le modèle mis en avant dans le cadre de ces offres, car souvent se sont des «entrées de gamme». Il reste possible de négocier les mêmes conditions de financement pour une version mieux équipées, quitte à acquitter un loyer quelques euros plus cher.
Partager cet article
Mots clés
Commentaires
brunodu13342

Bien dommage de ne pas avoir pris 2 ou 3 exemples (citadine monospace routiere) pour calculer ce que coute reellement au client ces LOA ou LDD. Compare a l'achat comptant. Et parlez d'absence de souci a la revente... alors que la reprise du vehicule est tres basse sans compter les inevitables frais de remise en etat qui eux sont payes au prix fort... a ce cout-la pour le client, ca n'a rien d'une bonne affaire. C'est juste rassurant pour celui qui veut changer regulierement de voiture sans s'embarasser de revente, et qui a un large budget ou alors qui ne se sert pas de sa calculette...

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
144 563 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !