Malus écologique. Les barèmes 2021, 2022 et même 2023 votés

voir les photos
voiture argent budget malus
L'arrivée du malus au poids dès 2021 amène le gouvernement à revoir les plans de son barème traditionnel. Il ne veut pas que l'on juge la hausse de la taxation "trop brutale et trop punitive".

Le barème du malus écologique pour 2021, 2022 et 2023 a été voté par le parlement. L'argus fait le point sur les différentes grilles et les montants par tranche. L'Assemblée Nationale a également dit « oui » à l'instauration d'une taxe sur le poids des véhicules à compter de 2022.

[Mis à jour le 17/12/2020] Le barème du malus écologique pour les trois prochaines années est acté. Ce 17 décembre, l'Assemblée Nationale a adopté le projet de loi de finances 2021 en lecture définitive à 91 voix "pour" et 33 voix "contre". Ce vote met fin aux débats, notamment avec le Sénat qui souhaitait un lissage de la taxe sur cinq ans. Le parlement, conformément à la volonté du Gouvernement, n'a rien concédé. Il ratifie également l'instauration du malus sur le poids des véhicules de plus de 1800 kg à compter du 1er janvier 2022.

A LIRE. Malus sur le poids des voitures (2022). Tout sur la nouvelle taxe.

***

Le coup de gueule de la filière automobile entendu ?

Initialement, le barème publié fin septembre prévoyait, pour 2021, un seuil de déclenchement de la taxe dès 131 g de CO2/km (contre 138 g/km en 2020). Le malus maxi s'appliquait lui pour véhicules rejetant plus de 225 g/km (contre 213 g/km en 2020) avec un montant fixé à 40 000 euros, soit le double du barème actuel ! Entre cette grille plus sévère, et le malus au poids, le gouvernement avait admis que cette hausse brutale « ferait courir le risque de ne pas permettre aux constructeurs et aux ménages de s’adapter et d’être considérée comme trop punitive ». Faut-il y voir un quelconque lien avec le coup de gueule de la filière automobile passé ce 15 octobre 2020 ?
 

Hausse du malus lissée sur 3 ans et non plus 2 ans

L’amendement adopté le 19 octobre 2020 a permis de lisser sur 3 ans (2021, 2022, 2023) les barèmes du malus écologique en :

  • baissant le seuil d’entrée de 5 g par an
  • augmentant le plafond du malus de 10 000 € par an

En résumé, le seuil du barème 2021 débute finalement à 133 g/km. Le montant maxi est de 30 000 € pour les modèles rejetant plus de 219 g/km. En 2022 et en 2023, le seuil s'abaisserait respectivement à 128 g/km puis 123 g/km de CO2. La fourchette haute du malus maxi sera de 40 000 € en 2022 (à partir de 224 g/km de CO2), puis de 50 000 € en 2023 (à partir de 226 g/km de CO2). Découvrez les barèmes complet du malus écologique de 2021 à 2023, ci-dessous.
 

Grilles malus écologique 2021 et 2022


CO2 (g/km) Montants 2021
en euros
Montants 2022
en euros
128 - 50
129 - 75
130 - 100
131 - 125
132 - 150
133 50 170
134 75 190
135 100 210
136 125 230
137 150 240
138 170 260
139 190 280
140 210 310
141 230 330
142 240 360
143 260 400
144 280 450
145 310 540
146 330 650
147 360 740
148 400 818
149 450 898
150 540 983
151 650 1 074
152 740 1 172
153 818 1 276
154 898 1 386
155 983 1 504
156 1 074 1 629
157 1 172 1 761
158 1 276 1 901
159 1 386 2 049
160 1 504 2 205
161 1 629 2 370
162 1 761 2 544
163 1 901 2 726
164 2 049 2 918
165 2 205 3 119
166 2 370 3 331
167 2 544 3 552
168 2 726 3 784
169 2 918 4 026
170 3 119 4 279
171 3 331 4 543
172 3 552 4 818
173 3 784 5 105
174 4 026 5 404
175 4 279 5 715
176 4 543 6 039
177 4 818 6 375
178 5 105 6 724
179 5 404 7 086
180 5 715 7 462
181 6 039 7 851
182 6 375 8 254
183 6 724 8 671
184 7 086 9 103
185 7 462 9 550
186 7 851 10 011
187 8 254 10 488
188 8 671 10 980
189 9 103 11 488
190 9 550 12 012
191 10 011 12 552
192 10 488 13 109
193 10 980 13 682
194 11 488 14 273
195 12 012 14 881
196 12 552 15 506
197 13 109 16 149
198 13 682 16 810
199 14 723 17 490
200  14 881 18 188
201 15 506 18 905
202 16 149 19 641
203 16 810 20 396
204 17 490 21 171
205 18 188 21 966
206 18 905 22 781
207 19 641 23 616
208 20 396 24 472
209 21 171 25 349
210 21 966 26 247
211 22 781 27 166
212 23 616 28 107
213 24 472 29 070
214 25 349 30 056
215 26 247 31 063
216 27 166 32 094
217 28 107 33 147
218 29 070 34 224
219 30 000 35 324
220 30 000 36 447
221 30 000 37 595
222 30 000 38 767
223 30 000 39 964
> 224 30 000 40 000

 

 

 

Barème malus écologique 2023


CO2 (g/km) Montants 2022
en euros
Montants 2023
en euros
123 - 50
124 - 75
125 - 100
126 - 125
127 - 150
128 50 170
129 75 190
130 100 210
131 125 230
132 150 240
133 170 260
134 190 280
135 210 310
136 230 330
137 240 360
138 260 400
139 280 450
140 310 540
141 330 650
142 360 740
143 400 818
144 450 898
145 540 983
146 650 1 074
147 740 1 172
148 818 1 276
149 898 1 386
150 983 1 504
151 1 074 1 629
152 1 172 1 761
153 1 276 1 901
154 1 386 2 049
155 1 504 2 049
156 1 629 2 370
157 1 761 2 544
158 1 901 2 726
159 2 049 2 918
160 2 205 3 119
161 2 370 3 331
162 2 544 3 552
163 2 726 3 784
164 2 918 4 026
165 3 119 4 279
166 3 331 4 543
167 3 552 4 818
168 3 784 5 105
169 4 026 5 404
170 4 279 5 715
171 4 543 6 039
172 4 818 6 375
173 5 105 6 724
174 5 404 7 086
175 5 715 7 462
176 6 039 7 851
177 6 375 8 254
178 6 724 8 671
179 7 086 9 103
180 7 462 9 550
181 7 851 10 011
182 8 254 10 488
183 8 671 10 980
184 9 103 11 488
185 9 550 12 012
186 10 011 12 552
187 10 488 13 109
188 10 980 13 682
189 11 488 14 273
190 12 012 14 881
191 12 552 15 506
192 13 109 16 149
193 13 682 16 810
194 14 273 17 490
195 14 881 18 188
196 15 506 18 905
197 16 149 19 641
198 16 810 20 396
199 17 490 21 171
200  18 188 21 966
201 18 905 22 781
202 19 641 23 616
203 20 396 24 472
204 21 171 25 349
205 21 966 26 247
206 22 781 27 166
207 23 616 28 107
208 24 472 29 070
209 25 349 30 056
210 26 247 31 063
211 27 166 32 094
212 28 107 33 147
213 29 070 34 224
214 30 056 35 324
215 31 063 36 447
216 32 094 37 595
217 33 147 38 767
218 34 224 39 964
219 35 324 41 185
220 36 447 42 431
221 37 595 43 703
222 38 767 45 000
223 39 964 46 323
224 40 000 47 672
225 40 000 49 047
> 226 40 000 50 000

 

Partager cet article
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (12)
b.cordeiro862

Adieu les "bombinettes" et autres voitures de caractères. On lisse par le bas pour obtenir sur nos routes que des véhicules confortables, peu puissants et abordables. Les plus aisés se feront plaisir avec les "Phev" qui ont un bonus dans les clous et qui seront demain nos sportives. cf la 508 PSE, sportive et "propre", ou les Tesla, sportives et cheap en fiabilité!

Tesener

D'accord bien sûr avec les posts précédents. On est en plein délire au gouvernement. Ce ne sont pas ces "aménagements" qui changeront le résultat final. Le marché du neuf moyenne et haut de gamme sera inaccessible, au moins pour les particuliers (car pour certaines PME prospères toutes ces taxes seront intégrées dans les "frais généraux" et renchériront les coûts de prestations pour leurs clients). Dans quelques années la France se sera isolée, avec sur le marché des petits véhicules "à pas cher" (et électriques bien sûr!),les seuls que pourront acquérir les classes moyennes, et des hauts de gamme subsistant pour "les riches". C'est d'ailleurs déjà commencer: cf. la future Mégane électrique à 35000€. Merci les soi-disant écolos, soi-disant "de gauche"!

Tesener

D'accord bien sûr avec les posts précédents. On est en plein délire au gouvernement. Ce ne sont pas ces "aménagements" qui changeront le résultat final. Le marché du neuf moyenne et haut de gamme sera inaccessible, au moins pour les particuliers (car pour certaines PME prospères toutes ces taxes seront intégrées dans les "frais généraux" et renchériront les coûts de prestations pour leurs clients). Dans quelques années la France se sera isolée, avec sur le marché des petits véhicules "à pas cher" (et électriques bien sûr!),les seuls que pourront acquérir les classes moyennes, et des hauts de gamme subsistant pour "les riches". C'est d'ailleurs déjà commencer: cf. la future Mégane électrique à 35000€. Merci les soi-disant écolos, soi-disant "de gauche"!

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
186 209 voitures
L'argus  en kiosque numérique
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !