Vous êtes ici :

Marché automobile 2018 : Décembre noir !

résultats marché auto français 2018
Seat est l'un des grands gagnants de l'année 2018 avec une hausse de ses ventes de 27% suivi de Hyundai (+21%) et de Dacia (+ 20%). A l'inverse, Audi et Nissan boivent la tasse avec une baisse respective de 21% et 16% de leurs immatriculations.

A seulement un jour ouvré du décompte final, les chiffres du marché automobile arrêtés au samedi 29 décembre au soir laissent entrevoir un recul pire encore qu'il n'était craint en ce dernier mois de l'année : ventes en baisse de 11,3% par rapport à décembre 2017.

Ce nouveau faux-pas, qui intervient après déjà trois mois de repli (- 13% en septembre, - 2% en octobre, - 5% en novembre), ramène la hausse du cru 2018 à 3,4%. Un bon résultat en soi : environ 2,170 millions de véhicules neufs vendus, cinquième année consécutive en progression après le point bas de 2013 (1,8 million). Mais le marché français galopait sur un tout autre rythme jusqu’à l’été (+ 6,3% à fin juillet), ce qui laissait espérer une moisson finale au-delà des 2,2 millions de ventes. Et sa trajectoire, si elle reste ascendante, s’infléchit : la hausse était de 4,7% en 2017.


Contexte fiscal, contexte social

Ce brusque ralentissement était annoncé. Le coup de folie du mois d’août (+ 40%), dû à des ventes massives aux concessionnaires sans client final, a provoqué un afflux d’ « Occasions zéro km ». Et le contexte fiscal, peu propice à l’automobile, a provoqué une légitime inquiétude chez les acheteurs potentiels. S’y est ajouté le soulèvement des Gilets Jaunes qui a fortement ralenti le commerce en cette fin d’année, notamment l’activité automobile, les concessions étant souvent situées aux abords des villes, là où les ronds-points était bloqués les week-end.

Chiffres du marché de décembre 2018 et au cumul 2018

 

 

Décembre 2018 (*)

Cumul 2018 (**)

1

Renault

29 361 (- 21%)

404 282 (- 2,3%)

2

Peugeot

24 168 (- 7,1%)

386 641 (+ 6,3%)

3

Citroën

15 187 (+ 22%)

212 803 (+ 6,7%)

4

Dacia

9 219 (- 6,3%)

139 942 (+ 20%)

5

Volkswagen

12 525 (- 7,4%)

139 745 (+1,1%)

6

Toyota

7 972 (+ 2,3%)

97 173 (+ 10%)

7

Ford

5 573 (- 5,9%)

82 266 (- 1,4%)

8

Fiat

4 280 (+ 8,4%)

77 575 (+ 17%)

9

Opel

3 981 (- 11%)

70 756 (- 1,2%

10

Mercedes

7 304 (- 18%)

65 730 (-2,5%)

11

Nissan

2 570 (- 55%)

59 557 (- 16%)

12

BMW

4 680 (- 27%)

57 273 (- 5,4%)

13

Audi

3 706 (- 36%)

51 321 (- 21%)

14

Kia

3 037 (+ 3,9%)

42 298 (+ 14%)

15

Hyundai

2 508 (- 15%)

35 522 (+ 21%)

16

Skoda

2 722 (+ 16%)

31 385 (+ 17%)

17

Seat

2 792 (+ 23%)

30 989 (+ 27%)

18

Mini

2 669 (- 1,6%)

27 201 (+ 3,5%)

19

Suzuki

1 799 (- 15%)

27 191 (+ 9,2%)

20

DS

1 575 (- 11%)

23 878 (+ 13%)

Marché France

155 024 (- 11%)

2 163 115 (+ 3,4%)

(*) après 19 jours ouvrés sur 20 (**) après 251 jours ouvrés sur 252

Dans le détail, Renault a particulièrement souffert en décembre (- 21%) et devrait terminer l’exercice à - 2,3%. Mais sa filiale Dacia a le vent en poupe : faible recul en décembre (- 6%), progression de 20% sur l’année. Peugeot (- 7% en décembre, + 6,3% en 2018) et Citroën (+ 22% en décembre, + 6,7% en 2018) ont réalisé cette année une belle moisson. En revanche, la hausse du malus a coupé l’élan des marques haut de gamme : - 2,5% pour Mercedes, - 5,4% pour BMW et - 21% pour Audi.

 

Partager cet article
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
157 219 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !